Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien n’était pas prêt à jouer contre les Flyers

mardi 2013-04-16 / 0:08 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

MONTRÉAL – Le Canadien a probablement joué un de ses pires matchs à domicile cette saison en subissant une cuisante défaite de 7-3 contre les Flyers de Philadelphie au Centre Bell, lundi soir.

Il s’agissait d’un deuxième mauvais match de suite, ayant perdu 5-1 samedi contre les Maple Leafs, à Toronto.

Alors qu’il ne reste que six matchs avant la fin de la saison, le Canadien a maintenant perdu six de ses 12 derniers matchs alors qu’il n’avait que cinq défaites en temps réglementaire après 30 matchs.

C’est un bien mauvais moment pour connaître un passage à vide à la veille des séries éliminatoires.

« Je ne suis pas content, c’est sûr, a avoué l’entraîneur-chef Michel Therrien, déçu du rendement de ses joueurs récemment. Depuis qu’on s’est assuré d’une place dans les séries, notre niveau d’intensité, de concentration, d’attention et d’éthique a tombé de beaucoup avec les résultats que l’on connaît. »

Carey Price a été remplacé par Peter Budaj dans un deuxième match de suite. Il a cédé sa place devant le filet au début de la troisième période après avoir accordé six buts en 29 lancers. Mais il n’a pas été le seul à connaître un mauvais match alors que les Flyers ont dominé le Canadien au chapitre des tirs au but (33-28), des mises-en-échec (19-11) et des tirs bloqués (18-7).

« Tout le monde impliqué dans le match ce soir n’était pas prêt à jouer », a tranché Therrien.

« C’est une question de fierté, a-t-il expliqué. Il faut se présenter pour jouer, porter attention aux détails et s’assurer d’avoir la bonne attitude. »

Quelle est la solution ?

« Il faut revenir à la base, à la manière qu’on est sensé jouer. Ça ne m’inquiète pas parce que je sais ce qu’on est capable de faire mais il faut porter attention aux détails, augmenter notre niveau d’intensité et plusieurs choses.»

À ses quatre derniers matchs depuis qu’il a perdu les services du défenseur Alexei Emelin, le Canadien a maintenant accordé 16 buts.

Therrien a répondu « oui » quand on lui a demandé si la cohésion n’était plus la même depuis la perte d’Emelin.

Emelin complétait bien le travail d’Andrei Markov à la ligne bleue.

« Ce n’est jamais facile de perdre un joueur, a dit Markov. Nous devons trouver le moyen de jouer sans lui et trouver le moyen de remporter des matchs. »

De plus, il est toujours privé du défenseur Raphael Diaz, qui n’est pas encore remis d’une commotion cérébrale subie contre les Sénateurs d’Ottawa le 25 février.

Markov a eu 22:51 minutes de temps de glace et il a terminé la soirée avec un différentiel de moins-2.

La fatigue commence-t-elle à se faire sentir ? Un congé lui ferait-il du bien ?

« Je suis encore jeune, a dit Markov, en blaguant. C’est dur à dire. Je suis content de prendre part à tous les matchs. Ce ne sera pas ma décision. Nous devrons en parler et on verra. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Boston mène la série 3-1
vs.
Montréal gagne la série 4-0
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
New York mène la série 2-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-1
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
San Jose mène la série 3-0
 

La LNH sur Facebook