Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Rangers battent les Maple Leafs 3-2 en fusillade

mercredi 2013-04-10 / 22:30 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Rangers battent les Maple Leafs 3-2 en fusillade

NEW YORKMats Zuccarello a été le seul à marquer en tirs de barrage, procurant ainsi une victoire de 3-2 aux Rangers de New York aux dépens des Maple Leafs de Toronto jeudi soir au Madison Square Garden.

Zuccarello, le deuxième tireur des Rangers, a utilisé un tir vif pour déjouer James Reimer entre les jambières. Henrik Lundqvist, qui avait repoussé 23 lancers après la période de prolongation, a stoppé les trois tireurs de Toronto en fusillade, mettant fin au match en frustrant Mikhail Grabovski à l'aide de sa jambière.

Ce gain permet aux Rangers de gonfler leur récolte à 44 points, soit le même nombre que les Sénateurs d’Ottawa, qui occupent le sixième rang de l'Association de l'Est, et les Islanders de New York au septième échelon. Les Sénateurs se retrouvent en sixième place puisqu’ils détiennent un match en main sur chacune des équipes new-yorkaises, alors que les Islanders sont septièmes, car ils ont signé une victoire de plus que les Rangers en temps réglementaire ou en prolongation.

Avec ce point supplémentaire, Toronto se rapproche davantage d’une première participation aux séries éliminatoires depuis 2004. Les Maple Leafs occupent le cinquième rang de l’Est avec 49 ponts, sept de plus que les Jets de Winnipeg au neuvième échelon.

Carl Hagelin et Ryan McDonagh ont touché la cible pour les Rangers alors que Phil Kessel a été l’auteur des deux buts de Toronto. Reimer a effectué 26 arrêts dans la défaite.

L’échec avant agressif des Maple Leafs a donné du fil à retordre aux Rangers tôt dans la rencontre, et les hommes de John Tortorella n’ont pas été en mesure de passer énormément de temps en territoire offensif jusqu’à ce que le trio composé de Derek Stepan, Ryan Callahan et Rick Nash prenne les choses en main à mi-chemin du premier tiers. Le premier trio de New York a passé beaucoup de temps en zone des Maple Leafs en possession de la rondelle, mais il a été incapable de trouver le fond du filet.

À l’autre bout de la patinoire, Lundqvist a réalisé plusieurs arrêts importants, dont un aux dépens de Kessel sur une passe parfaite de Tyler Bozak qui se trouvait derrière le but alors qu’il restait moins de sept minutes à faire à la période initiale. Le jeu s’est ouvert à partir de ce moment, et les deux équipes ont pu bénéficier de bonnes chances de marquer, qu’elles n’ont toutefois pu concrétiser.

Lundqvist a ensuite effectué des arrêts spectaculaires sur Clarke MacArthur et Nazem Kadri au cours des 90 premières secondes de la deuxième période. Les Maple Leafs sont finalement parvenus à marquer les premiers quelques instants plus tard, quand Kessel a d’un seul geste subtilisé la rondelle à Callahan dans l’enclave et tiré au filet, et la rondelle s’est retrouvée derrière Lundqvist à 1:42.

Les Rangers ont eu la chance de créer l’égalité un peu plus de huit minutes plus tard lors que Derick Brassard a été entraîné sur la patinoire par Colton Orr après avoir reçu une passe de Zuccarello, et qu’il profitait d’un chemin libre jusqu’à la cage de Reimer. New York n’a cependant pu générer qu’un seul tir au but en supériorité numérique, les Maple Leafs possédant la troisième meilleure fiche de la ligue à court d’un homme. Cependant, les Rangers ont nivelé la marque à 10:55 lorsque le tir de la pointe de McDonagh a ricoché vers Hagelin à l’embouchure du filet de Toronto. Ce dernier n’a eu qu’à pousser le disque dans un filet ouvert pour inscrire son neuvième but de la campagne, et son premier en 11 parties.

Ce but a semblé insuffler une nouvelle dose d’énergie aux Rangers, puisqu’une minute plus tard, Callahan a devancé Mark Fraser pour s’emparer d’une rondelle libre en territoire de Toronto, mais il s’est buté à Reimer. De leur côté, les Maple Leafs semblaient avoir perdu leurs moyens, alors qu’ils ont traversé une séquence de plus de 24 minutes sans enregistrer un seul tir au but. Profitant du passage à vide des Maple Leafs, McDonagh s’est porté à l’attaque, réalisant un jeu qui allait faire bondir les partisans des Rangers de leur siège.

Maîtrisant la rondelle à la ligne bleue, le défenseur y est allé d’une belle feinte pour se débarrasser de Kadri avant de décocher un tir des poignets de loin, qui s’est frayé un chemin dans la circulation devant Reimer avant de faire vibrer les cordages à 16:43, donnant ainsi les devants 2-1 à New York.

Pendant que le jeu défensif des Rangers mystifiait l’attaque de Toronto, l’échec avant soutenu de New York a forcé les Maple Leafs à écoper de punitions, et obligé Reimer à demeurer alerte tout au long du troisième vingt. Ce dernier a été particulièrement brillant lorsque Arron Asham a frappé la rondelle au vol à la suite d’une montée de Brian Boyle à 4:49 de la troisième période.

Après avoir été complètement effacés pendant plus d’une période, les Maple Leafs ont créé l’égalité à 8:05 sur leur première chance de marquer de l’engagement. Kessel a battu Lundqvist pour la deuxième fois de la rencontre après avoir reçu une passe parfaite de James van Riemsdyk qui s’amenait avec lui. Ce but mettait fin à une séquence au cours de laquelle la troupe de Randy Carlyle a été dominée 12-0 au chapitre des lancers.

Callahan a eu la chance de redonner l’avance à son équipe alors qu’il restait sept minutes à écouler au temps réglementaire et que Ryane Clowe se trouvait au cachot pour avoir accroché. Après une mêlée devant le but de Toronto, le capitaine des Rangers s’est retrouvé avec la rondelle sur la lame de son bâton devant une cage béante, mais Carl Gunnarsson est parvenu à faire dévier hors cible. Reimer a repoussé le tir de Brad Richards avec sa jambière quelques instants plus tard pour préserver l’égalité et envoyer le match en prolongation.

La meilleure chance de la période de surtemps est survenue lorsque Kadri s’est emparé de la rondelle dans l’enclave après une montée de Dion Phaneuf, mais Lundqvist a effectué l’arrêt avec son bouclier.

 

La LNH sur Facebook