Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Marc Staal se remet de sa blessure à l’œil

mardi 2013-04-09 / 20:06 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Marc Staal se remet de sa blessure à l’œil

Marc Staal était dans un bon état d'esprit quand il s'est adressé aux journalistes mardi après-midi après avoir chaussé les patins en solitaire au site d'entraînement des Rangers de New York.

Le défenseur a raté 18 matchs depuis qu'il a atteint juste au-dessus de l'œil par une rondelle déviée par Jakub Voracek, des Flyers de Philadelphie, lors d'un match disputé le 5 mars au Madison Square Garden.

« Les fractures sont correctes, et ma vision n'est toujours pas à 100 pour cent, mais ça s'améliore chaque semaine et j'espère que ça va continuer », a-t-il indiqué.

« Je veux revenir au jeu le plus tôt possible et dans la meilleure forme possible, a-t-il poursuivi. Nous surveillons encore mon œil et nous procédons une étape à la fois. Aucune date n'a été fixée pour un retour au jeu. Je veux seulement continuer à travailler le plus fort que je peux en continuant de m'entretenir avec les médecins, puis on verra ce qui va suivre. »

L'athlète de 26 ans, 12e choix du repêchage de 2012, n'avait pas de visière quand il a été atteint mais il a fait savoir qu'il en portera une à son retour.

« Quand j'étais sur la glace après avoir été atteint, une des choses qui m'a traversé l'esprit a été que j'aurais dû porter une visière, a-t-il avoué. J'ai pris conscience et je vais en porter une désormais pour protéger mes yeux.

« J'étais content quand j'ai appris que je n'aurais pas à être opéré et je m'attends à ce que ma vision s'améliore presque chaque semaine. Parler avec des joueurs qui ont subi une blessure semblable m'a aidé. »

Staal a pris un moment pour remercier tous ceux qui lui ont fait parvenir des mots d'encouragement.

« Ça n'a pas été facile, j'ai eu vraiment peur la première semaine, a-t-il reconnu. Je pense que mon épouse n'a pas dormi pendant quatre nuits, occupée à essuyer le sang dans mon œil et dans ma face. Elle a été formidable, tout comme mes parents et mes frères. C'est étonnant de voir à quel point le monde du hockey est un petit monde et comment on parvient à vous rejoindre pour vous souhaiter du bien. »

Quand il a été blessé, Staal montrait une fiche de 2-9-11 et un différentiel de plus-4 en 21 rencontres, en étant utilisé une moyenne de 24:27 par match.

 

La LNH sur Facebook