Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien bat les Bruins pour prendre une avance de trois points en tête de la section Nord-Est

samedi 2013-04-06 / 23:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien bat les Bruins pour prendre une avance de trois points en tête de la section Nord-Est

MONTRÉAL – Le Canadien a consolidé son avance en tête sur les Bruins de Boston dans la section Nord-Est en l’emportant 2-1 au Centre Bell, samedi soir.

Le CH totalise maintenant 55 points, trois de plus que les Bruins, qui ont toutefois disputé un match de moins. Il a atteint le cap des 25 victoires en mettant fin à une séquence de trois victoires des Bruins.

Le Canadien a pris l’avance 2-0 grâce à des buts d’Alex Galchenyuk et Michael Ryder, son troisième en deux matchs. Les Bruins ont répliqué à l’aide d’un but de Daniel Paille et c’était 2-1 après deux périodes.

Avec 56 secondes à jouer à la troisième période, Lars Eller a été puni et les Bruins ont retiré leur gardien Tuukka Rask pour le remplacer par un sixième patineur mais le Canadien a résisté au jeu de puissance des Bruins pour s’assurer de la victoire.

Les Bruins n’ont effectué aucun tir au but même s’ils ont contrôlé la rondelle en zone du Canadien dans la dernière minute de jeu.

« On a eu aucun tir pendant la dernière minute à six contre quatre », a dit l’entraîneur-chef Claude Julien, déçu de la tournure des événements. « Je ne peux pas m’expliquer ça. C’est une chose inacceptable. On a choisi de passer au lieu de lancer à certains moments et ce n’est pas comme ça qu’on va marquer des buts. »

Le dossier du Canadien s’établit maintenant à 25-8-5 et l’équipe constitue une agréable surprise dans la LNH. Il y a un an presque jour pour jour le 7 avril, le CH avait fini la saison 2011-12 au 15e et dernier rang de l’Association de l’Est avec une fiche de 31-35-16.

« Après la saison qu’on a connue l’an dernier, on était tous mal à l’aise, a dit Eller. On savait qu’on n’avait pas été aussi mauvais que le montrait notre fiche. Mais cette année, notre dossier est un bon reflet.

« Tout le monde essaie d’élever son jeu, a-t-il ajouté. Ce soir, on a protégé notre avance à la troisième période et à Boston l’autre soir, on avait comblé un déficit de deux buts. »

P.K. Subban a obtenu des passes sur les buts de Galchenuyk et Ryder pour poursuivre sa séquence infernale. Il totalise 10 points, un but et neuf passes, à ses six derniers matchs.

Galchenyuk avait mis fin à une léthargie de 18 matchs sans but jeudi dans la victoire contre les Jets de Winnipeg. Il a joué avec confiance contre les Bruins et l’entraîneur-chef Michel Therrien lui a accordé 13:28 minutes de temps de glace.

« On essaie de ne pas trop y penser, a dit Galchenyuk en parlant de sa récente léthargie, mais ça nous trotte dans la tête. On veut contribuer et aider l’équipe à gagner. »

Carey Price, qui effectuait son 19e départ de la saison, a battu les Bruins pour la première fois cette saison. Il a bien fait devant son filet et il a été bien appuyé par sa défensive, qui a bloqué 23 tirs devant lui – six par Josh Gorges et quatre par Davis Drewiske. Ce dernier a obtenu beaucoup plus de temps de glace que d’habitude (23:50) depuis son acquisition des Kings de Los Angeles à la suite de la perte d’Alexei Emelin, qui n’est pas revenu au jeu après avoir été blessé au bas du corps lors de la première période.

« Je dois rendre crédit aux gars qui se sont mis dans la ligue des tirs », a dit Price, qui avait cédé six buts en 99 minutes en deux départs contre les Bruins.

« Ce n’est pas une chose à laquelle je voulais penser, a souligné Price en parlant de ses difficultés contre Boston. C’était un nouveau match et une nouvelle opportunité. La dernière chose à faire, c’est de s’apitoyer sur son sort. »

Seulement quatre pénalités ont été décernées au cours de la rencontre, deux à chaque équipe, et Price a estimé que ce fut du « style des éliminatoires ».

« C’était du jeu très discipliné et c’est ce qu’on va voir d’ici la fin de la saison », a-t-il noté.

À son deuxième match avec les Bruins, Jaromir Jagr formait un trio au début du match avec Brad Marchand et le jeune de 21 ans Tyler Seguin au centre mais sa présence n’a pas suffi aux Bruins, qui étaient privés de Patrice Bergeron, victime d’une commotion cérébrale mardi.

Comme Seguin a éprouvait des difficultés dans sa zone, Julien l’a remis à l’aile et Jagr a été utilisé par la suite avec Gregory Campbell.

« On n’a pas bien joué à la première, a reconnu Jagr. Je suis satisfait de la façon qu’on a joué à la deuxième et la troisième, et c’est de la sorte qu’on doit jouer d’ici le reste de la saison si nous voulons être dur à battre. »

C’était le dernier match de la saison régulière entre les deux équipes et le Canadien avait remporté deux des trois premiers affrontements. Il avait remporté la victoire 6-5 en tirs de barrage à Boston lors du match précédent après avoir comblé un déficit de deux buts dans les huit dernières minutes de temps réglementaire.

Lors des trois premiers matchs, l’équipe qui menait après deux périodes avait perdu la rencontre.

« C’était notre cinquième match en huit soirs, a noté Therrien. Je dois dire que je suis fier de mes joueurs. On a perdu Emelin à la première période et les cinq défenseurs ont joué un match solide.

« L’équipe a suivi le plan de match à la lettre, a-t-il expliqué. Ce fut un match chaudement disputé – comme un match des séries éliminatoires. Ce fut semaine exigeante, nous avions un gros match ce soir et je suis vraiment fier de ces gars-là. »

Galchenuyk : 5e

Galchenyuk a réussi son cinquième but de la saison pour donner l’avance au Canadien à 6:49 de la première période.

Après un puissant tir de la pointe de Subban, Galchenyuk a récupéré la rondelle à la droite du gardien Tuukka Rask au niveau de la ligne des buts. Il l’a remise devant le filet où était posté Brandon Prust et elle a rebondi contre le défenseur Matt Bartkowski pour pénétrer dans le filet.

Au milieu de l’engagement, Emelin s’est blessé à une jambe en voulant appliquer une solide mise-en-échec à Milan Lucic près de la rampe en zone neutre. Il a perdu l’équilibre quand Lucic a paré le coup. Incapable de mettre du poids sur une jambe, il a été escorté hors de la patinoire. Il avait deux mises en échec et deux tirs au but avant d’être blessé.

Avec 39 secondes à jouer, Lucic a été pénalisé pour avoir donné un double-échec à Tomas Plekanec, qui était de retour au jeu après avoir raté le match contre les Jets de Winnipeg en raison d’une blessure à l’aine. Il évoluait au centre de Ryder et Brian Gionta.

À la troisième période, Plekanec a remporté cinq de ses six mises en jeu et il était sur la patinoire pour écouler le temps pendant la pénalité à Eller dans la dernière minute de jeu.

« Je me sentais bien pendant tout le match, a dit Plekanec. J’aurais été vraiment inutile si j’avais choisi de jouer jeudi – contre les Jets de Winnipeg. »

La pénalité à Lucic a été coûteuse puisque Ryder en a profité pour porter le score 2-0 à la 57e seconde de la deuxième période. Il a dévié un tir de Subban pour réussir son 16e but de la saison. C’était le quatrième but cette saison du Canadien en supériorité numérique contre les Bruins, qui occupent le premier rang en désavantage numérique.

Les Bruins ont ensuite brisé la glace à 7:10 quand Paille a dévié un tir de la pointe de Johnny Boychuk en provenance de la ligne bleue. Il a réussi son septième but de la saison.

Le but de Paillé a stimulé les Bruins et ils sont venus près de marquer par la suite à la suite d’une belle pièce de jeu de Lucic. Ce dernier a remis Nathan Horton qui a lancé la rondelle à côté du but alors que Price était battu.

Les Bruins disputeront leur prochain match à Boston lundi contre les Hurricanes de la Caroline tandis que le prochain match du Canadien aura lieu mardi au Centre Bell contre les Capitals de Washington.

 

La LNH sur Facebook