Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le départ de Pominville transforme le visage des Sabres

mercredi 2013-04-03 / 21:34 / LNH.com - Date limite des transactions

Par Chris Ryndak - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le départ de Pominville transforme le visage des Sabres

BUFFALO – Les Sabres de Buffalo devront se trouver un nouveau capitaine et celui-ci dirigera une formation bien différente.

Buffalo a échangé son capitaine, Jason Pominville, et un choix de quatrième ronde au repêchage de 2014 au Wild du Minnesota en retour du gardien de but Matt Hackett, de l’attaquant Johan Larsson, d’un choix de première ronde en 2013 et d’un choix de deuxième ronde en 2014 dans la dernière heure de la période des transactions de la LNH qui a pris fin mercredi.

« Jason Pominville était l’un des derniers joueurs que je voulais échanger », a déclaré le directeur général des Sabres Darcy Regier.

La décision de se départir de Pominville a été la plus importante de Regier depuis qu’il a annoncé en fin de semaine qu’il était prêt à considérer pratiquement tous les échanges impliquant ses joueurs ou ses espoirs afin d’assurer la réussite à long terme de son équipe. Son objectif ultime demeure de gagner la Coupe Stanley.

En date de mercredi, les Sabres occupaient le 12e rang de l’Association de l’Est avec 34 points. Bien qu’ils ne soient qu’à cinq points des Islanders de New York en huitième position, ils n’ont également que quatre points d'avance sur l’équipe de dernière place, les Panthers de la Floride.

« Nous avons établi que la priorité était de gagner la Coupe Stanley et qu’une occasion se présentait à nous. Nous aurions pu rester dans la course, aller chercher un joueur et connaître un parcours semblable à l’année dernière avec une fin abrupte, a expliqué Regier. En réalité, nous préférons viser la Coupe Stanley plutôt qu’une simple participation aux séries. »

Le contrat de Pominville comprenait une clause de non-échange modifiée et plus tôt cette semaine, Regier lui avait demandé une liste de huit équipes auxquelles il ne voulait pas être échangé. Regier a affirmé que lorsqu’il a demandé à Pominville de lui soumettre sa liste, il n’avait pas l’intention de l’échanger, mais il voulait se préparer à toute éventualité. Le Minnesota s’était montré intéressé à Pominville il y a trois semaines et cet intérêt a resurgi mardi soir.

« On discutait d’un joueur différent avec le Minnesota, a raconté Regier. Hier soir, j’ai reçu un appel de Chuck Fletcher [le directeur général du Wild] et il m’a dit qu’il voulait se concentrer sur Jason Pominville. On en a discuté tard dans la nuit, puis ce matin et cet après-midi. »

Les Sabres ont commencé à faire le ménage samedi lorsqu’ils ont envoyé le vétéran défenseur Jordan Leopold à St. Louis contre un choix de deuxième ronde et un choix conditionnel de cinquième ronde au repêchage de 2013. Lundi soir, Regier a échangé le défenseur Robyn Regehr aux Kings de Los Angeles contre deux choix de deuxième tour en 2014 et en 2015.

Leopold et Regehr deviendront joueurs autonomes sans compensation l’été prochain.

Les Sabres ont commencé la saison avec huit défenseurs dans leur alignement, mais ils n’en comptent plus que six après les départs de Leopold, Regehr et TJ Brennan, qui a été échangé à la Floride le 15 mars en retour d’un choix de cinquième ronde en 2013. La recrue Mark Pysyk et Adam Pardy ont été rappelés des Americans de Rochester dans la Ligue américaine de hockey pour pallier ces pertes.

Le contrat de Pominville expirera à la fin de la saison 2014-15, alors que les contrats du meilleur marqueur des Sabres Thomas Vanek et de leur gardien de but Ryan Miller viendront à échéance à l’été 2014. Avec la diminution du plafond salarial l’année prochaine, Regier a admis qu’il aurait été difficile de garder ces trois joueurs à Buffalo. La direction des Sabres n’a pas le droit de commencer les négociations en vue d’une prolongation de contrat avec Vanek et Miller avant le début de la prochaine campagne.

Buffalo a décidé de ne pas échanger Vanek, Miller et l’attaquant Drew Stafford en cette dernière journée de la période des transactions. Regier n’a pas voulu commenter les négociations qui auraient pu concerner tout joueur autre que Pominville, mais il a révélé que le marché était plus limité cette année et que chaque équipe avait des besoins bien précis.

Maintenant, le processus d’évaluation des joueurs des Sabres se poursuivra cet été selon le directeur général.

« Jusqu’à quel point? On ne le sait pas encore. Tout dépendra du marché. On verra à quoi il ressemblera après la fin de la saison et on en reparlera », a laissé entendre Regier.

Pominville a agi à titre de capitaine à temps plein depuis le début de la campagne 2011-12. Cette année, l’ailier droit de 30 ans a récolté 10 buts et 15 assistances en 37 parties. En 578 matchs en carrière, répartis sur 9 saisons avec les Sabres, Pominville a inscrit 185 buts et 271 assistances. Il vient au neuvième rang au chapitre des mentions d’aide dans l’histoire de la franchise.

Les Sabres ont repêché Pominville au deuxième tour du repêchage de 2001 (55e au total). Après avoir mérité un poste à Buffalo en 2005-06, il a compté l’un des buts les plus importants de l’histoire des Sabres en séries éliminatoires. Lors du sixième match de la demi-finale de l’Association de l’Est de 2006, Pominville a marqué en désavantage numérique en prolongation pour éliminer les Sénateurs d’Ottawa.

Pominville a participé au Match des étoiles pour la première fois de sa carrière l’année passée. Il a connu deux saisons de 30 buts et il a connu sa meilleure saison offensive en 2007-08 avec une récolte de 80 points.

« C’est nous qui l’avons repêché et c’est une personne encore plus extraordinaire en dehors de la patinoire que sur la glace, a affirmé Regier. Je le remercie pour tout ce qu’il a fait pour nous et je lui souhaite la meilleure des chances. »

Regier discutera du poste de capitaine avec l’entraîneur par intérim des Sabres Ron Rolston jeudi.

Hackett, 23 ans, a été un choix de troisième ronde du Wild lors du repêchage de 2009 (77e au total). En 13 parties en carrière, il montre une fiche de 3-7-0 avec un pourcentage d’arrêts de ,914 et une moyenne de buts accordés de 2,64. Il présentait un dossier de 19-20-3 avec les Aeros de Houston dans la Ligue américaine cette saison. Il a aussi mené les Aeros à la finale de la Coupe Calder en 2011 grâce à une fiche de 14-12 en 26 parties éliminatoires. Il est le neveu de l’ancien gardien de but de la LNH Jeff Hackett.

Hackett se joint à un groupe de plus en plus nombreux de jeunes gardiens de but dans l’organisation des Sabres. Ce groupe comprend aussi David Leggio, Connor Knapp et Nathan Lieuwen.

« [Hackett est] un très bon espoir, alors il aura l’occasion de lutter pour un poste avec nous éventuellement », a ajouté Regier.

Larsson est un ailier gauche de 20 ans qui a fait ses débuts dans la LNH le 17 février avec le Wild. Il a obtenu deux tirs au but et il a été utilisé pendant 14:02 au cours de son seul match de l’année. Il a été repêché par le Minnesota en deuxième ronde (56e rang) en 2010. Il a récolté 15 buts et 22 aides en 62 rencontres avec les Aeros, dont 6 buts en avantage numérique, à sa première campagne chez les professionnels. Le Wild l’avait rappelé mardi. Regier affirme qu’il peut aussi évoluer au centre.

Hackett et Larsson se joindront aux Americans de Rochester. Ils se préparaient à affronter les Sharks avec le Wild mercredi lorsqu’on leur a demandé de quitter la séance d’entraînement matinale. Regier croit qu’il est encore trop tôt pour dire quand ils joueront à Buffalo.

Buffalo détient deux choix de première ronde et deux choix de deuxième ronde au repêchage de 2013, trois choix de deuxième ronde en 2014 et deux choix de deuxième tour en 2015. D’après Regier, la viabilité de son organisation repose sur le repêchage.

« Si vous n’avez pas de bonnes fondations sur lesquelles vous pouvez greffer des agents libres, vous n’aurez pas de succès. C’est ce qui nous est arrivé, a conclu Regier. Il faut donc s’assurer d’avoir une base solide avant d’aller chercher des agents libres, mais on ne peut pas se doter de bonnes fondations seulement avec des joueurs autonomes. »

 

La LNH sur Facebook