Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Bergevin a jugé préférable de ne pas hypothéquer l'avenir du Canadien

mercredi 2013-04-03 / 18:10 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Bergevin a jugé préférable de ne pas hypothéquer l'avenir du Canadien

BROSSARD, Qc - Marc Bergevin a tendu des lignes à l'eau et il a prêté l'oreille aux propositions qu'on lui a faites au cours de la dernière journée des échanges de la LNH, mercredi. Mais, au final, le directeur général du Canadien n'a pas dérogé du plan établi avant cette saison, estimant que le coût à défrayer était trop élevé.

En conférence de presse à Brossard, Bergevin a expliqué qu'il tient mordicus aux jeunes joueurs prometteurs de l'organisation ainsi qu'aux six choix de repêchage que l'équipe possède dans les 90 premiers en vue de la séance de juin.

« L'objectif cette saison est de participer aux séries éliminatoires, a affirmé Bergevin. Mais nous sommes ici pour faire du Canadien une équipe compétitive pour les saisons à venir. »

Minimisant l'importance qu'on accorde aux dernières heures folles de la date limite, il a rappelé que la période des transactions s'était amorcée pour lui, il y a deux mois.

Bergevin n'a pas voulu dire s'il avait tenté de faire l'acquisition de gros noms, comme Jason Pominville, des Sabres de Buffalo, que le Wild du Minnesota a obtenu.

« L'équipe »

Il a insisté sur la notion de « concept d'équipe », si chère à l'entraîneur Michel Therrien et à ses acolytes, en soulignant que l'équipe continue de connaître du succès malgré la perte de joueurs en raison de blessure.

« Peu importe les joueurs qu'on utilise, l'équipe continue de gagner, a-t-il déclaré, en mettant l'accent chaque fois sur le mot équipe. Après les pertes de Rene Bourque et de Raphaël Diaz, l'équipe a continué de gagner. Brandon Prust a été blessé et l'équipe a continué de gagner. C'est toujours l'équipe tant qu'à moi. Et jusqu'à maintenant, nous sommes fiers de l'équipe. »

Au sujet justement de l'état de santé de l'ailier Bourque et du défenseur Diaz, qui récupèrent tous deux de commotions cérébrales, Bergevin s'est dit confiant de les voir réintégrer la formation bientôt.

Bourque se rapproche davantage d'un retour que Diaz, qui a recommencé à manier la rondelle sur la glace mercredi.

« Il n'y a aucune assurance quand on parle de commotions », a-t-il noté, en précisant qu'il n'aurait pas davantage bougé s'ils avaient été tous les deux en santé.

Bergevin a assuré qu'on ne doit pas interpréter l'acquisition du défenseur Davis Drewiske, des Kings de Los Angeles, mardi, comme un vote de non confiance à l'endroit des jeunes défenseurs qui ont défilé à Montréal au cours du dernier mois.

Il a ajouté que ces jeunes défenseurs sont promis à un bel avenir et que si on est allé chercher Drewiske c'est parce qu'une équipe « n'a jamais trop de défenseurs et que le prix à payer était correct ».

Kaberle et Weber

Le Canadien a huit défenseurs en santé, neuf en incluant Diaz. Les deux en surplus dont le vétéran Tomas Kaberle et le jeune Yannick Weber, qui devront continuer de ronger leur frein.

Bergevin a souligné le professionnalisme de Kaberle, résigné à son sort. C'est un secret de polichinelle qu'on va racheter son contrat à la conclusion de la saison. Mais il a assuré que ce n'est pas de crainte qu'il se blesse qu'on ne l'utilise pas. Pour ce qui est du Suisse Weber, Bergevin a dit ne pas avoir reçu de demande d'échange de sa part.

« Yannick agit comme Kaberle, en vrai pro. Et je le répète, une organisation n'a jamais trop de défenseurs, surtout en vue des séries éliminatoires. »

Fort détendu en présence des médias, le directeur général recrue a dit ne pas avoir trouvé la journée particulièrement stressante.

« C'était une première pour moi comme d.g., mais j'ai déjà souvent pris part à des journées semblables avec les Blackhawks de Chicago. J'étais bien entouré et on discute énormément. L'opinion de chacun est respecté, plus facile de travailler en groupe. C'est moi qui prend les décisions, mais je n'ai pas vu de grandes différences. C'est juste que ma chaise se trouvait au bout de la table, aujourd'hui (mercredi). »

 

La LNH sur Facebook