Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien s’impose en désavantage numérique avec Jeff Halpern et Brandon Prust

mardi 2013-04-02 / 0:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien s’impose en désavantage numérique avec Jeff Halpern et Brandon Prust

MONTRÉAL – Le Canadien de Montréal a été impeccable en désavantage numérique lundi soir quand il l’a emporté 4-1 contre les Hurricanes de la Caroline pour balayer la série de trois matchs cette saison.

Le CH a résisté à cinq supériorités numériques et il n'a maintenant cédé qu’un seul but en 12 occasions à ses quatre dernières rencontres – contre Pittsburgh, Boston, les Rangers et les Hurricanes – depuis que Jeff Halpern a été réclamé au ballottage des Rangers de New York le 23 mars.

Et c’est encore mieux depuis le retour au jeu de Brandon Prust puisque le Canadien a écoulé le temps avec succès lors des six pénalités qui lui ont été décernées à ses deux derniers matchs.

« On a parlé aux gars il y a une dizaine de jours », a révélé l’entraîneur-chef Michel Therrien quand il a été questionné sur le travail efficace de ses joueurs en désavantage numérique. « C’était un aspect de notre jeu dont on n’était pas satisfait. On s’est assuré que les gars connaissent leurs responsabilités et présentement, on bataille fort, on porte attention aux détails et ça fait une bonne différence. »

Les Hurricanes n’ont réussi que deux tirs au but lors de leurs cinq supériorités numériques.

« Une chose sur laquelle nous essayons de mettre plus d’accent depuis quelques semaines, c’est d’être fier de notre travail en désavantage numérique, a expliqué le défenseur Josh Gorges. Nous avions été très bons à ce chapitre lors des deux dernières années, et nous voulons retrouver notre efficacité.

« Ce sera très important d’ici la fin de la saison et quand viennent les séries éliminatoires, a-t-il précisé. Ça peut donner la victoire ou causer la défaite. Nous tentons d’être un peu plus agressifs et nous essayons un peu plus fort d’avoir un meilleur taux de réussite. »

Gorges, qui a bloqué trois tirs au but, a aussi fait l’éloge de Prust.

« Quand il est là, il n’y a pas beaucoup de tirs de la pointe qui passent. Il est constamment dans la linge de tir et il va bloquer le tir avec tout ce qu’il a. C’est ce qu’il faut obtenir des gars en désavantage numérique, et il fait un travail fantastique pour nous. »

La réussite du Canadien en désavantage numérique a été un facteur-clé dans la victoire contre les Hurricanes, dont le jeu de puissance occupe le 30e rang dans la LNH. Celui des Rangers vient au 25e rang, celui des Bruins est 24e et celui des Penguins, troisième.

« Notre jeu de puissance n’est pas bon pour nous cette saison », a reconnu Jordan Staal, l’auteur du seul but des Hurricanes. Il faut avoir l’instinct du tueur… Moi-même, j’ai de la difficulté et il faut qu’on trouve le moyen de marquer des buts. »

Tirant de l’arrière 2-1, les Hurricanes ont été incapables de profiter de trois supériorités numériques avant que Max Pacioretty ne donne une avance de deux buts au Canadien avec son premier but du match au milieu de la troisième période.

« Leur troisième but nous a fait mal, a admis Staal. C’est difficile de combler un déficit de deux buts contre une aussi bonne équipe. On a bien essayé de revenir dans le match mais on n’y est pas parvenu. »

 

La LNH sur Facebook