Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Chiarelli : Les Bruins « croyaient avoir conclu une entente » dans le dossier Iginla

jeudi 2013-03-28 / 19:22 / LNH.com - Date limite des transactions

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

BOSTON – Le directeur général des Bruins de Boston Peter Chiarelli exige de ses joueurs qu’ils fassent preuve de caractère et de détermination devant l’adversité.

C’est maintenant au tour du vétéran DG de souscrire à ce principe.

Jeudi matin, il a été confronté aux conséquences de la décision de Jarome Iginla, le capitaine des Flames de Calgary, de se joindre aux Penguins de Pittsburgh plutôt qu’aux Bruins.

Chiarelli a expliqué que vers midi mercredi, le DG des Flames Jay Feaster lui aurait dit que les Bruins « avaient gagné les enchères » pour obtenir les services d’Iginla. Selon ce qui a été rapporté, il y aurait eu quatre équipes sur la liste des formations auxquelles Iginla, qui disposait d’une clause de non-échange, aurait accepté de se joindre.

« On croyait avoir conclu une entente », a déclaré Chiarelli.

Les négociations visant à faire l’acquisition d’Iginla auraient commencé il y a quelques semaines, selon Chiarelli. Les Bruins avaient alors tâté le terrain et plus tôt cette semaine, ils ont soumis une offre formelle comprenant un choix de première ronde au repêchage de 2013 ainsi que les espoirs Matt Bartkowski et Alexander Khokhlachev. Mercredi midi, après que Feaster eut avisé Chiarelli que son offre avait été acceptée, les deuxformations ont rayé de leur alignement les joueurs impliqués. Puis, après être resté sans nouvelles de Feaster pendant le reste de la journée, Chiarelli a appris qu’Iginla avait choisi Pittsburgh plutôt que Boston un peu avant minuit.

« Après les hauts, on a connu les bas. On s’y habitue », a révélé Chiarelli pendant une conférence de presse organisée au TD Garden par souci de transparence dans le dossier Iginla. « Ce genre de choses arrive constamment. Ça ne devrait pas, mais ça arrive. Et avec la réalité des clauses de non-échange et de non-mouvement, ça va se produire encore plus souvent. C’est décevant, mais il faut passer à autre chose et essayer de dénicher d’autres joueurs. »

Chiarelli affirme qu’il avait demandé la permission de discuter avec Iginla, mais celle-ci lui avait été refusée. Sans entrer dans tous les détails de ce qui a été dit, Chiarelli a révélé que Feaster s’était excusé pour ce dénouement inattendu.

Dans une conférence de presse différente à Calgary, Iginla a avoué aux journalistes qu’il ne pouvait tout simplement pas passer à côté de la chance de jouer avec les meilleurs joueurs au monde, Sidney Crosby et Evgeni Malkin. Chiarelli croit également que l’actuelle séquence de 13 victoires consécutives des Penguins, qui trônent au sommet de l’Association de l’Est, a influencé sa décision. Les Bruins manquent de régularité dernièrement et ils viennent de conclure un séjour à domicile avec une fiche de 1-0-1 après un périple sur la route où ils n’ont remporté qu’une victoire en quatre matchs.

« Je crois que [Pittsburgh], et Dieu les bénisse parce que j’aime bien [le DG] Ray Shero et tout son personnel, donc [Pittsburgh] est sur une lancée incroyable, alors que nous connaissons des hauts et des bas ces temps-ci, a ajouté Chiarelli. Nous formons une très bonne équipe, mais je crois que nous sommes un peu trop volatiles dernièrement. »

Chiarelli a maintenant dévoilé son jeu. Il croit avoir une « très bonne » équipe entre les mains, mais il était prêt à se départir de certains joueurs pour y ajouter un futur membre du Temple de la renommée comme Iginla. Bien qu’il tente toujours d’améliorer sa formation, il a répété qu’il croyait ses joueurs capables d’aller chercher une deuxième Coupe Stanley en trois ans, et ce, même sans l’addition d’un joueur du calibre d’Iginla ou de joueurs plus effacés.

« L’objectif ultime est de gagner la Coupe et je suis convaincu que nous sommes des prétendants sérieux, a déclaré Chiarelli. Je pense qu’on peut gagner avec notre formation actuelle, mais on peut quand même s’améliorer. Ça prend beaucoup de chance. Il faut que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. On a la capacité d’aller chercher des joueurs, mais ça n’a jamais été aussi difficile que cette année en raison de l’offre limitée. »

La date limite des transactions du 3 avril approche et Chiarelli continuera de scruter le marché pour des joueurs qui pourraient aider les Bruins, qui se sont réveillés au quatrième rang de l’Association de l’Est vendredi avec 46 points.

« Il y a des joueurs disponibles. On en vise certains et il y en a d’autres, a conclu Chiarelli. C’était un bon joueur, un très bon joueur, mais il y en a d’autres. Le contexte change un peu avec la diminution du plafond salarial [la saison prochaine]. Il faut donc tout vérifier. Les joueurs empruntés deviennent plus importants pour certaines équipes, dont la nôtre. Il faut être un peu plus créatif et il faut être prêt à tout pendant le processus décisionnel. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Boston mène la série 2-1
vs.
Montréal gagne la série 4-0
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
New York mène la série 2-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-1
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
San Jose mène la série 3-0
 

La LNH sur Facebook