Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le Canadien revient de l’arrière et supplante les Bruins en fusillade

jeudi 2013-03-28 / 0:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien revient de l’arrière et supplante les Bruins en fusillade

BOSTON – Le Canadien de Montréal disputait un deuxième match sur la route en autant de soirs et son gardien vedette a regardé la troisième période du bout du banc, alors on aurait facilement pu l’excuser s’il avait fini par céder le premier rang de la section Nord-Est aux Bruins de Boston.

Or, le Canadien est revenu de l’arrière à quelques reprises au troisième vingt et il a quitté le TD Garden seul au sommet de sa section.

Andrei Markov a compté alors qu’il ne restait que neuf secondes à jouer en temps réglementaire et Brendan Gallagher a capitalisé sur la sixième vague des tirs de barrage pour procurer à Montréal une victoire de 6-5.

Le Canadien occupe la première place de sa section, seul ou ex aequo, depuis le 19 février.

Cette séquence a bien failli être interrompue ce soir, mais Markov a sauvé la mise en créant l’égalité 5-5 à moins de dix secondes de la fin de la rencontre. Son tir a ricoché sur le défenseur des Bruins Zdeno Chara avant de déjouer Tuukka Rask. Ce but a été marqué pendant une supériorité numérique à six contre quatre puisque le gardien de but Peter Budaj avait été remplacé par un attaquant supplémentaire.

« On n’avait pas besoin de changer notre style. Il fallait changer notre état d’esprit et il fallait jouer de façon plus agressive, a déclaré Gallagher. On sautait sur des rondelles libres, on gagnait nos batailles et on trouvait des façons de créer des chances de marquer. C’était très important pour nous. Quand on tire de l’arrière par deux buts à deux reprises et on revient de l’arrière chaque fois, ça prouve que cette équipe a beaucoup de caractère. C’est agréable à voir et on s’amuse beaucoup. »

Les deux cerbères ont repoussé les 11 premières tentatives en fusillade et c’est Gallagher qui a mis fin au débat quand son tir du poignet a glissé sous la jambière de Rask.

Le Canadien tirait de l’arrière 4-2 après l’explosion de quatre buts des Bruins en deuxième période. Boston menait 5-3 quand Gallagher a amorcé la remontée des siens avec son premier filet de la soirée à 12:18 du troisième engagement.

Le trio des Bruins formé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et Tyler Seguin a amassé un total de neuf points dans la défaite. Bergeron a conclu la soirée avec un but et trois mentions d’aide. Le but de Marchand était seulement son deuxième à ses 12 dernières parties. Les Bruins n’ont compté que huit buts à leurs cinq derniers matchs.

« On est très déçu du résultat, mais on est satisfait d’avoir marqué autant de buts, a révélé Marchand. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas compté autant de buts. On a bien joué et je crois qu’on méritait la victoire. Il a suffi de quelques bonds chanceux et de quelques punitions pour que le vent tourne. Mais on peut certainement en tirer du positif. »

Michael Ryder a inscrit un doublé pour Montréal. Il disputait une deuxième rencontre à Boston, lui qui avait aidé les Bruins à remporter la Coupe Stanley en 2011, depuis son retour avec le Canadien.

« C’est bien, c’est agréable, mais je suis juste content qu’on ait gagné, a admis Ryder. On a commencé la partie en force et on a pris les devants. Puis, en deuxième période, Boston a renversé la vapeur et a pris le contrôle. En troisième, on savait qu’il fallait se secouer et revenir à notre style. Il fallait envoyer la rondelle profondément en zone adverse et patiner. C’est notre force. »

L’attaque montréalaise éprouvait des difficultés depuis un certain temps, elle qui n’avait compté que deux buts en deux parties. Le Canadien voulait donc amorcer le match en lion contre les Bruins. C’est ce qu’ils ont fait et Ryder a ouvert la marque à 4:15 du premier tiers.

P.K. Subban a doublé cette avance à 2:53 de la deuxième période avec un boulet de la pointe droite qui a frappé le poteau de gauche avant de traverser la ligne des buts. Toutefois, la riposte des Bruins ne s’est pas fait attendre.

Seulement 39 secondes après le filet de Subban, Dougie Hamilton a apporté la touche finale à une séquence échevelée en territoire offensif en déjouant le gardien partant du Canadien Carey Price avec un tir du haut de l’enclave. L’écart était alors réduit à 2-1.

Marchand a ensuite créé l’égalité grâce à un deuxième effort devant Price. Marchand y est d’abord allé d’un tir du revers qui est passé par-dessus le filet. La rondelle a rebondi sur la baie vitrée et elle s’est retrouvée devant la cage de Price. Marchand a sauté sur l’occasion pour égaler la marque 2-2 à 7:23.

Le but de Bergeron en avantage numérique à 17:01 a donné les devants à Boston pour la première fois de la rencontre. Nathan Horton a couronné cette poussée offensive de quatre buts en deuxième période lorsqu’il a foncé au filet en compagnie de Krejci contre un seul défenseur. Horton a compté à 17:36 pour porter le pointage à 4-2 en faveur de Boston.

« C’est ce qui est le plus décevant. C’était bien de nous voir compter des buts ce soir. Notre attaque était en panne dernièrement, mais on a réussi à marquer cinq fois », a déclaré l’entraîneur des Bruins Claude Julien. « Donc, c’était bien, mais malheureusement, on n’a pas réussi à les empêcher de compter et c’est ce qui nous a fait mal. »

Le Canadien a envoyé Budaj dans la mêlée au début de la troisième période, puis il a retrouvé son rythme à la suite du deuxième filet de la soirée de Ryder. L’ailier montréalais a compté sur un deux contre un en compagnie de Tomas Plekanec. Montréal réduisait ainsi l’écart à 4-3 après seulement 3:58 de jeu dans le troisième engagement.

Seguin a redonné une priorité de deux buts aux Bruins à la suite d’une montée avec Marchand à 11:50. Toutefois, le Canadien s’est de nouveau rapproché à un seul but lorsque Gallagher a déjoué Rask du côté de la mitaine à 12:18 pour porter la marque à 5-4.

Alors qu’il ne restait que 1:27 à faire à la troisième période, le défenseur des Bruins Aaron Johnson a été puni pour avoir retardé le match après avoir fait dévier la rondelle chez les spectateurs dans sa propre zone. Le Canadien a alors retiré Budaj et il a profité d’une rondelle déviée par Chara pour créer l’égalité.

« Le message est passé. On tirait de l’arrière 4-2 et c’était un deuxième match en deux soirs. On ne joue pas demain, alors c’était inutile de conserver de l’énergie. Il fallait juste continuer à se battre, a ajouté Budaj. On ne sait jamais ce qui peut se passer au hockey. On n’était peut-être qu’à deux lancers de créer l’égalité? Regardez les buts qu’on a marqués, c’était des bonds chanceux et des choses comme ça. Parfois, la chance nous sourit et parfois, il faut travailler fort. Je peux vous assurer qu’on a travaillé fort ce soir. »

 

La LNH sur Facebook