Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Cooper juge que le Lightning n’est pas exclu des séries

mardi 2013-03-26 / 21:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Lonnie Herman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Cooper juge que le Lightning n’est pas exclu des séries

TAMPA – Jon Cooper n’abandonne pas l’idée de mener le Lightning de Tampa Bay en séries éliminatoires.

« D’entendre quelqu’un dire que les séries sont déjà du passé, je ne sais pas », a dit Cooper mardi lorsqu’il a rencontré les médias à son premier jour complet à la barre du Lightning. « Si quelqu’un avait dit, l’an dernier, qu’une formation de la Ligue américaine de hockey allait remporter 28 parties de suite, peu de gens auraient été d’accord avec cela. Jusqu’à ce que la sirène finale ne retentisse lors du dernier match de la saison, je m’en viens ici pour participer aux séries.

« Quand le directeur général Steve Yzerman m’a offert le boulot, je lui ai demandé s’il était certain de vouloir faire cela. “Je le veux vraiment,” m’a-t-il répondu. Dans ce cas, si tu le veux, lui ai-je dit, je vais vraiment essayer de gâcher ton choix au repêchage. »

En tant que pilote du club-école du Lightning dans la LAH, Cooper a mené Norfolk aux grands honneurs au printemps dernier, voguant sur une séquence de 28 victoires de suite en saison régulière.

Toutefois, mener le Lightning en séries semble une tâche plus difficile. Le Lightning a entamé le match de mardi à l’avant-dernier rang dans l’Association de l’Est, avec 27 points, à six points du huitième et dernier rang donnant accès aux séries. Et en dépit d'une vague connaissance avec Steven Stamkos et Teddy Purcell, Cooper a admis qu'il n’était pas familier avec la majorité des joueurs établis de l’équipe, quelque chose qui changera sous peu, a ajouté le nouvel entraineur.

« Je n’ai pas eu beaucoup de contacts avec plusieurs vétérans, a dit Cooper, mais prochainement, j’aurai beaucoup de contacts avec eux. »

Lorsque questionné à propos de son point de vue en ce qui concerne l’encadrement d’un entraîneur, Cooper a affirmé que c’était une question difficile à répondre et a esquivé la question stratégique pour discuter de son point de vue philosophique.

« Je crois au respect, a dit Cooper. Tout le monde doit avoir du respect pour les autres, un respect mutuel. Je suis un fervent partisan de l’idée que nous sommes dans le même bateau, qu’un joueur joue 26 minutes ou quatre minutes. Peu importe qu’un joueur inscrive 60 buts ou se batte 60 fois, chacun a son rôle. Nous sommes tous ensemble et notre travail est de gagner.

« Une raison importante qui fait que j’ai connu du succès, c’est que nous avons tous cru en chacun de nous. Personne ne s'égare de la formation et tout le monde a acheté l’idée. Je sais que c’est un cliché, mais, peu importe ce qui arrive, lorsque les partisans quitteront l’aréna, ils seront fiers de leur équipe. Il y a eu un peu de fanfaronnades au sein des équipes que j'ai dirigées​​. Je pense que vous devez en avoir pour gagner. Respecte l'adversaire, mais ne les crains pas. »

Cooper a officiellement pris le poste d’entraîneur mercredi, son premier match derrière le banc aura lieu jeudi soir, à domicile contre New Jersey.

« Ça commence aussitôt que demain, a dit Cooper, quoi qu’il en soit. »

 

La LNH sur Facebook