Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Penguins défont le Canadien 1-0 et signent un 13e gain de suite

mercredi 2013-03-27 / 0:29 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Penguins défont le Canadien 1-0 et signent un 13e gain de suite

PITTSBURGH – Selon sa propre estimation, le gardien du Canadien de Montréal Carey Price est passé à cinq millimètres de disputer un match parfait, mardi.

Mais il faut plus que ça pour vaincre les Penguins de Pittsburgh par les temps qui courent.

Sidney Crosby a marqué, Tomas Vokoun et Marc-André Fleury ont combiné leurs efforts pour permettre aux Penguins de signer leur troisième jeu blanc de la saison, mardi, et Pittsburgh a signé son 13e gain de suite en l’emportant 1-0 face à Montréal au Consol Energy Center.

« Évidemment, c’est le meilleur joueur au monde », a dit Price à propos de Crosby, le meilleur pointeur de la ligue. « Environ cinq millimètres ont fait la différence dans le match ce soir. »

Ça, et la tenue de Fleury et de Vokoun. Fleury a effectué 25 arrêts au cours des deux premières périodes, mais n’a pas été en mesure de jouer au troisième tiers en raison d’une blessure dont la nature n’a pas été déterminée. Fleury a semblé secoué après que le capitaine du Canadien, Brian Gionta, eut poussé Tyler Kennedy des Penguins sur lui lors de la dernière minute du deuxième vingt.

Le jeu a été arrêté pendant plusieurs minutes alors que Fleury tentait de reprendre ses esprits, mais il est demeuré dans le match jusqu’à la fin de la période. Vokoun a ensuite réalisé 12 arrêts en relève au gardien québécois au troisième vingt.

« On n’aurait jamais remporté le match si nos gardiens n’avaient pas joué comme ils l’ont fait », a déclaré Crosby.

Son ancien entraîneur, Michel Therrien, a choisi de donner le mérite à quelqu’un d’autre.

« On a été battus ce soir par le meilleur joueur au monde et son tir parfait », a mentionné Therrien, qui a été à la barre des Penguins à partir de la saison recrue de Crosby en 2005, jusqu’au début de la campagne 2009.

Le but de Crosby en deuxième période était son 15e de la saison pour les Penguins, qui ont par le fait même signé un 10e gain de suite à domicile et pris une avance de sept points sur le Tricolore et les Bruins de Boston dans la course au sommet dans l’Est.

Le Tricolore subissait un premier blanchissage depuis le 9 février, et a encaissé deux défaites consécutives en temps réglementaire pour une première fois cette saison. Price a repoussé 24 des 25 rondelles qui ont été dirigées vers lui pour Montréal, qui a vu sa série de gains sur la route s’arrêter à cinq.

La série des Penguins est la plus longue dans la LNH depuis que les Capitals de Washington avaient gagné 14 rencontres d’affilée de janvier à février 2010. La séquence des Caps n’est qu’une des quatre de l’histoire de la ligue à être plus longues que celle des Penguins. Le record de la LNH est de 17, établi par ces mêmes Penguins lors de la saison 1992-93.

Fleury, qui a prolongé sa série de victoires personnelle à huit, a récolté sa 18e victoire de la saison – un sommet dans la ligue. Deux de ses meilleurs arrêts ont été réussis aux dépens Michael Ryder avec quatre minutes d’écoulées au deuxième vingt, et devant Andrei Markov lors d’un jeu de puissance près de cinq minutes plus tard.

Mais on lui a volé sa chance de signer son deuxième jeu blanc de la campagne – et son 24e en carrière – sur un jeu qui n’a vraiment pas plu à Dan Bylsma et ses joueurs.

La réponse de Gionta ?

« Si on regarde la reprise, on voit clairement que c’est leur propre joueur qui tombe sur Fleury, a-t-il commenté. C’est assez évident. »

Bylsma a dit que Fleury allait continuer à être évalué, mais n’a pas donné plus de détails.

Le blanchissage combiné était le quatrième du genre dans l’histoire des Penguins et leur premier depuis le 2 février 2011, alors que Brent Johnson avait jeté les gants devant le gardien des Islanders de New York Rick DiPietro lors de la dernière minute d’une victoire de 3-0 pour Pittsburgh.

« En tant que gardien, tu te dois d’être prêt en tout temps – on ne sait jamais, a mentionné Vokoun. Je joue depuis assez longtemps pour savoir que tout peut arriver à tout moment.

« Nous étions en train de gagner, alors je ne voulais pas gâcher ça. »

La série de Pittsburgh s’est amorcée contre le Canadien à Montréal le 2 mars dernier, mais ce fut un match bien différent de celui de mardi. Les Penguins l’avaient emporté 7-6 grâce au but de Brandon Sutter en prolongation. Mais le jeu trop ouvert que Pittsburgh a démontré au début de sa séquence victorieuse a mené à des difficultés en défensive.

Les Penguins ont maintenant alloué neuf buts au cours de leurs neuf dernières rencontres. Le meilleur arrêt de Vokoun mardi est survenu aux dépens du meilleur buteur du Canadien, Tomas Plekanec, alors qu’il restait 6:24 à faire à la rencontre.

« Il y a des moments où nous n’avons pas été à notre meilleur, mais nous avons essayé de nous concentrer sur notre jeu défensif, a déclaré Crosby. Pour être en mesure de gagner autant de matchs, il faut que tes gardiens en volent un ou deux parfois. »

Pour la deuxième fois en trois jours au Consol Energy Center, le pointage était de 0-0 passé la mi-match. Crosby a brisé l’égalité à chaque fois, prolongeant sa séquence de rencontres avec au moins un point à cinq en déjouant Price à 13:19 du deuxième tiers mardi.

Son compagnon de trio Chris Kunitz l’a rejoint avec une passe parfaite à partir de la ligne bleue des Penguins alors que Crosby se trouvait à celle du Canadien, du côté droit.

Brenden Morrow disputait son premier match avec les Penguins, deux jours après avoir été acquis des Stars de Dallas dans une transaction. Morrow a brièvement quitté pour le vesitaire en fin de deuxième période pour des raisons indéterminées, mais était de retour lors de la troisième. Il n’a récolté aucun point et n’a effectué aucun lancer, réussissant une mise en échec en 12:55 de jeu, lui qui évoluait avec Dustin Jeffrey et James Neal.

« C’est pour ce genre de match que je suis venu ici, c’est ce que je recherchais », a mentionné Morrow, l’ancien capitaine des Stars qui a levé sa clause de non-échange pour pouvoir s’amener à Pittsburgh.

Les Penguins ont aussi pu compter sur le retour au jeu de leur meilleur défenseur, Kristopher Letang, qui était en uniforme pour une première fois en quatre rencontres. Le meilleur pointeur de la ligue chez les défenseurs a été retiré de la liste des blessés mardi après-midi après avoir raté des matchs en raison d’une blessure au bas du corps.

Letang a passé plus de 24 minutes sur la patinoire mardi, mais a indiqué à RDS après le match qu’il ne se sentait pas « à 100 pour cent » au terme de la première période.

La série de gains de Pittsburgh coïncide avec le mois de mars. Avec une fiche de 13-0, les Penguins ont établi un record d’équipe pour le plus grand nombre de victoires au cours d’un mois du calendrier. Pittsburgh a remporté neuf parties de suite contre des adversaires de la section nord-est, et neuf de ces 13 gains ont été gagnés par la marge d’un but.

Montréal subissait une deuxième défaite en quatre jours malgré une importante domination au chapitre des lancers à chaque fois. Le Canadien avait tiré 39 fois contre 18 pour les Sabres de Buffalo dans un revers de 2-1 samedi au Centre Bell, et a dominé les Penguins 37-25 à ce niveau mardi.

« Je crois que nous avons vraiment bien fait à 5-contre-5, a commenté Therrien. On n’a pas à avoir honte de la façon dont on a joué ce soir. »

Le vétéran Jeff Halpern a été sur la glace pendant 14:51 et a remporté 61 pour cent de ses mises en jeu pour le Canadien, trois jours après avoir été réclamé au ballottage des Rangers de New York.

 

La LNH sur Facebook