Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Yannick Weber revient, mais rien de neuf chez les autres blessés du Canadien

lundi 2013-03-25 / 15:26 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Yannick Weber revient, mais rien de neuf chez les autres blessés du Canadien

BROSSARD, Qc - La situation des blessés s'améliore chez le Canadien, mais à très petits pas.

Yannick Weber est le seul éclopé à avoir repris du service, lundi, à l'occasion de l'entraînement tenu au Complexe sportif Bell de Brossard avant que l'équipe ne prenne la direction de Pittsburgh.

Sauf que Weber n'est pas un joueur régulier du Tricolore et son retour ne fera que donner un peu plus de marge de manoeuvre à Michel Therrien.

Le défenseur suisse s'est blessé au genou le 7 mars dernier, alors qu'il en était seulement à son deuxième départ de la saison. Il a assisté à 22 matchs des gradins alors qu'il était parfaitement en santé, avant de rater les sept dernières rencontres en raison de sa blessure.

Les retours au jeu des Rene Bourque, Raphael Diaz et Ryan White ne semblent pas pour demain. Ils étaient encore absents, lundi.

Bourque n'a pas joué depuis le 21 février et Diaz, depuis le 25 février, en raison de commotions cérébrales. White a raté le match de samedi, face aux Sabres de Buffalo, parce qu'il est blessé au bas du corps.

Bourque avait pourtant repris l'entraînement avec ses coéquipiers, en milieu de semaine dernière, avant de s'absenter à nouveau. Sans confirmer que son attaquant a fait une rechute, Therrien a reconnu qu'il ne guérit pas aussi rapidement que prévu.

«Il ne progresse pas comme on l'espérait. C'est d'ailleurs ce qui est si frustrant avec les commotions cérébrales», a souligné l'entraîneur du Canadien.

Sans préciser d'échéancier pour leur retour au jeu, Therrien s'est dit d'avis qu'on reverra Bourque et Diaz en uniforme avant la fin de la présente saison. Ou du moins, il l'espère.

«Avec les commotions cérébrales, c'est frustrant pour les joueurs parce qu'il y a des journées où ils se sentent bien et d'autres où ils se sentent moins bien. C'est frustrant pour nous aussi parce qu'on a hâte que nos joueurs soient rétablis et capables d'aider notre équipe. Mais il n'y a rien qu'on puisse y faire, a commenté Therrien. Ce n'est pas comme une blessure à l'épaule, où tu as une idée du temps que ça va prendre. J'apprends en même temps que vous dans ce domaine-là.»

Brandon Prust pourrait être le prochain joueur à revenir au jeu, même si la guérison tarde dans son cas aussi. Il s'est entraîné en solitaire, lundi, comme il l'a fait ces derniers jours. Le dur à cuire restera à Montréal pendant que ses coéquipiers rendront visite aux Penguins, mardi, puis aux Bruins à Boston, mercredi. Au moins, il a recommencé à s'entraîner avec contact... bien que ce soit avec Pierre Allard, l'entraîneur du Canadien en conditionnement physique.

«Je l'ai poussé un peu et il m'a poussé, et je me suis senti plutôt bien. Ça avance, j'espère que l'attente achève. C'est dur de rester à ne rien faire», a déclaré Prust, qui a raté les six derniers matchs du CH après avoir subi une luxation de l'épaule, le 9 mars.

«On veut s'assurer que je sois à 100 pour cent avant de recommencer à jouer. Ce n'est pas encore le cas, je ressens encore de l'inconfort, mais on s'en approche.»

Prust avait initialement déclaré qu'il s'attendait à une absence de 10 à 14 jours. C'est le cas pour bien des athlètes, mais pas lui, semble-t-il.

«Quand j'ai su quelle était la norme, j'ai demandé aux soigneurs de s'arranger pour que je guérisse en 10 jours, a indiqué le vétéran de 29 ans. Mais la blessure initiale était finalement assez grave.»

 

La LNH sur Facebook