Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Kennedy joue les héros en prolongation et Pittsburgh remporte un 12e gain de suite

dimanche 2013-03-24 / 22:36 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Kennedy joue les héros en prolongation et Pittsburgh remporte un 12e gain de suite

PITTSBURGH -- Tyler Kennedy a compté à 2:33 de la période de prolongation et les Penguins de Pittsburgh ont prolongé leur séquence victorieuse grâce à un gain de 2-1 contre les Flyers de Philadelphie dimanche au Consol Energy Center. La série de 12 victoires d’affilée des Penguins est la plus longue du genre cette saison dans la LNH.

Kennedy a marqué sur un tir du poignet du cercle des mises en jeu de gauche qui a battu le gardien de but des Flyers Ilya Bryzgalov du côté rapproché. Lors de la dernière année, les affrontements entre ces deux formations ont souvent été de véritables festivals offensifs. Or, ce match s’est plutôt distingué par son caractère défensif.

Les Flyers et les Penguins ont chacun marqué 10 buts lors de leurs deux plus récentes confrontations et ils en ont totalisé 56 en six parties lors du premier tour des dernières séries éliminatoires. Philadelphie avait finalement remporté cette série complètement folle.

Pourtant, Bryzgalov semblait sur le point de mériter un deuxième blanchissage cette saison quand Crosby l’a déjoué pendant une double supériorité numérique alors qu’il restait 6:14 à faire en temps réglementaire.

Claude Giroux a marqué pour Philadelphie en deuxième période.

Marc-André Fleury a réalisé 27 arrêts et il a accordé un but ou moins dans un quatrième match de suite. Il a par le fait même prolongé sa séquence de victoires personnelle à sept.

Les Flyers de Philadelphie avaient interrompu les séries de 12 et de 11 victoires consécutives de Pittsburgh lors des deux dernières campagnes et ils présentaient un dossier de 6-1 au domicile des Penguins (8-2 en incluant les séries d’après-saison). Or, les Flyers ne sont pas parvenus à s’imposer dimanche.

Pour la troisième fois au cours des sept dernières parties, les Penguins ont été blanchis pendant plus de 50 minutes. Ils étaient auparavant revenus de l’arrière pour vaincre les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto en temps réglementaire à quelques jours d’intervalle il y a deux semaines. Ils avaient alors compté trois buts dans les huit dernières minutes de jeu dans les deux cas.

Dimanche, il a fallu attendre à la treizième minute du troisième engagement pour voir Pittsburgh s’inscrire au tableau pendant un avantage de deux hommes.

Wayne Simmonds et Kimmo Timonen ont été pris en défaut à 23 secondes d’intervalle alors qu’il restait 7:08 à jouer en temps réglementaire et Crosby n’a eu besoin que de 31 secondes pour frapper.

Paul Martin a repéré le meilleur marqueur de la LNH seul dans le cercle des mises en jeu de droite et le tir sur réception de Crosby a déjoué Bryzgalov entre les jambières. Il s’agissait de son 14e filet de la campagne.

Aucun but n’a été marqué pendant les 35 premières minutes de jeu de la rencontre. Giroux a ouvert le pointage en comptant dans un deuxième match de suite.

Lors du premier jeu de puissance des Flyers, Giroux a pénétré dans le territoire adverse avec la rondelle. Sa passe a été bloquée et elle lui est immédiatement revenue. Fleury s’était compromis sur sa gauche, alors Giroux y est allé d’un tir du poignet qui l’a battu du côté rapproché, tout juste à l’intérieur du poteau de gauche.

C’était le 10e but de l’année de Giroux et son 17e en 35 matchs en carrière (incluant les séries éliminatoires) contre Pittsburgh.

Les Penguins étaient de nouveau privés des services d’Evgeni Malkin (blessure à l’épaule) et de Kristopher Letang (blessure au bas du corps). Il s’agissait respectivement d’une huitième et d’une troisième absence de suite pour ces deux joueurs. Les Flyers ont aussi dû se passer de l’un de leurs meilleurs attaquants et de l’un de leurs meilleurs défenseurs. Daniel Brière et Nicklas Grossmann ont tous deux subi des blessures au haut du corps lors de séances d’entraînement distinctes dans les 36 heures précédant la rencontre.

 

La LNH sur Facebook