Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Ce que les équipes de l’Ouest pourront faire à la date limite

jeudi 2013-03-21 / 18:46 / LNH.com - Date limite des transactions

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Ce que les équipes de l’Ouest pourront faire à la date limite

Les courses sont serrées et plusieurs équipes sont à la recherche de la même chose.

Bienvenue dans la partie pré-date limite des transactions de la saison, où l’imprévisible est maître alors que les directeurs généraux ne savent pas encore exactement quelle approche ils vont utiliser, ou même ce dont leur approche devrait avoir l’air.

LNH.com vous offre un aperçu de ce que les 30 équipes pourraient envisager, à seulement 12 jours de la date fatidique du 3 avril à 15h00 heure de l’Est.

Voici un compte-rendu des plans des 15 équipes de l’Ouest, en ordre alphabétique de ville:

Ducks d’Anaheim

Aucun directeur général n’a été plus occupé ces dernières semaines que Bob Murray, lui qui a décidé de distribuer de gros contrats à ses propres joueurs pour s’assurer qu’il n’ait pas besoin de s’en soucier à la date limite des transactions. Ryan Getzlaf et Corey Perry ont accepté des contrats de longue durée, et Murray a insisté sur le fait qu’il n’avait pas l’intention d’échanger Bobby Ryan afin de respecter son budget. Les Ducks pourraient maintenant être considérés comme l’équipe favorite dans l’Ouest en raison de leur récente victoire contre les Blackhawks de Chicago, mais on ne sait toujours pas ce que Murray fera à la date limite puisque son équipe semble déjà assez bien équilibrée.

Flames de Calgary

Le directeur général Jay Feaster pourrait avoir en sa possession deux des joueurs les plus convoités en Jarome Iginla et Jay Bouwmeester, mais il n’est pas encore assuré qu’Iginla laissera tomber sa clause de non-échange et que Bouwmeester sera disponible. Si Calgary poursuit sa route vers un autre long été, il se pourrait très bien qu’Iginla pense à quitter et que Bouwmeester devienne disponible. La ligue en entier scrutera les faits et gestes de Feaster, et si Iginla décide que c’en est fait de sa carrière avec les Flames, attendez-vous à une transaction spectaculaire.

Blackhawks de Chicago

Comme les Ducks, les Blackhawks possèdent une très bonne équipe et peuvent compter sur des jeunes joueurs en lesquels le d.g. Stan Bowman a pleinement confiance. Cependant, Bowman espère pouvoir ajouter de la profondeur à sa formation. Il pourrait s’agir d’un attaquant de troisième ou quatrième trio ou d’un sixième défenseur, même si Sheldon Brookbank et Michal Rozsival remplissent très bien ce rôle en alternance. Mais Bowman pourrait vouloir se prémunir contre les blessures en vue des séries éliminatoires.

Avalanche du Colorado

Voici une équipe particulièrement difficile à cerner – la direction de l’Avalanche se tient habituellement très tranquille, et présentement l’équipe figure au dernier rang dans l’Ouest. L’Avalanche ne peut échanger Ryan O'Reilly avant la date limite de l’an prochain, et l’attaquant pourrait être le sujet de l’heure à ce moment-là. Sauf que pour l’instant, l’Avalanche ne se trouve pas en très bonne position et n’est pas vraiment mentionnée dans les rumeurs de transactions, même pour ses propres joueurs.

Blue Jackets de Columbus

Le d.g. des Blue Jackets Jarmo Kekalainen aime ce qu’il voit de son équipe, mais il n’a pas l’intention de commettre un geste qui pourrait mettre en péril le futur de l’organisation simplement pour amener un joueur qui pourrait aider Columbus à faire partie des séries maintenant. Les Blue Jackets sont dans la course grâce aux joueurs qu’ils ont présentement, et peut-être que Kekalainen tente d’ajouter un élément de profondeur à son équipe, mais ne vous attendez pas à ce que ça soit un joueur de location. Si Columbus cède à la tentation d’ici les 12 prochains jours, le défenseur Jack Johnson pourrait devenir disponible. Mais il est également possible que Kekalainen maintienne le statu quo et continue à évaluer son équipe. Il n’est en poste que depuis le 13 février, après tout.

Stars de Dallas

Le d.g. Joe Nieuwendyk est dans une position précaire. D’un côté, son équipe n’est pas complètement hors de la course et prendre part aux séries voudrait dire beaucoup pour l’organisation. Mais d’un autre côté, Nieuwendyk doit également déterminer si ça vaut la peine de garder des joueurs comme Brenden Morrow, Jaromir Jagr et Derek Roy, comme il l’avait fait avec Brad Richards il y a quelques années. Richards était demeuré à Dallas parce que les Stars croyaient être en mesure de participer aux séries. Mais ils n’y sont pas parvenus et Richards a quitté, sans que Dallas n’obtienne quoi que ce soit en retour. Nieuwendyk ne voudra certainement pas que quelque chose du genre se reproduise.

Red Wings de Detroit

Si les Red Wings veulent que leur séquence de 21 participations aux séries éliminatoires se poursuive, le d.g. Ken Holland aura du travail à faire d’ici la date limite. Detroit pourrait avoir besoin d’un défenseur robuste. Personne ne croyait que les Wings allaient réussir à remplacer Nicklas Lidstrom lorsqu’il a pris sa retraite, mais Detroit n’a pas non plus trouvé un remplaçant à Brad Stuart. Trouver ce joueur à la date limite pourrait s’avérer essentiel pour les Wings afin qu’ils puissent prolonger leur impressionnante séquence.

Oilers d’Edmonton

Le dilemme auquel fait face le d.g. des Oilers Steve Tambellini n’en est pas vraiment un. Au lieu de simplement attendre d’encore une fois remporter la loterie du repêchage, les Oilers sont dans la course aux séries. Tambellini a mentionné à NHL.com qu’il serait même prêt à ajouter un joueur de location pour améliorer son équipe. Peut-être est-il à la recherche d’un défenseur du top 4, mais ce genre de joueur viendra avec un prix que les Oilers ne seront probablement pas prêts à payer (choix de repêchage, espoirs). Si Tambellini peut en ajouter un sans compromettre son objectif de mettre en place une équipe gagnante, il le fera. Sinon, Edmonton pourrait décider de ne pas bouger.

Kings de Los Angeles

Voici une autre équipe qui est liée aux rumeurs entourant le départ d’Iginla de Calgary. Il ne fait pas de doute que l’ajout d’un joueur comme Iginla aiderait les Kings dans la colonne des buts marqués – imaginez un trio composé de Mike Richards, Jeff Carter et Iginla – et dans leurs efforts de répéter leurs exploits de l’an dernier. Le d.g. Dean Lombardi pourrait cependant aussi tenter d’améliorer sa défensive, parce que Willie Mitchell et Matt Greene sont toujours sur la touche et que personne ne sait s’ils joueront cette saison.

Wild du Minnesota

Il leur a fallu du temps, mais les joueurs du Wild ont finalement développé une chimie et jouent comme une équipe qui tente de se tailler une place en séries. Le d.g. Chuck Fletcher ne devrait pas hésiter à ajouter de la profondeur avec un joueur ou deux, mais il ne le fera pas aux dépens d’un jeune joueur qui a mérité son temps de glace. Même s’il a réussi à bâtir une équipe qui pourra aspirer aux séries cette saison, Fletcher continue quand même à regarder autour afin de mettre en place une formation qui excellera année après année. Et réduire le temps de glace d’un jeune joueur n’est pas dans ses plans.

Predators de Nashville

Le d.g. David Poile a l’intention d’être un acheteur. Il pense à son offensive puisque c’est là où se trouvent les lacunes des Predators; avant les matchs de jeudi soirs, ils figuraient au 29e rang de la LNH avec une moyenne de 2,27 buts marqués par rencontre. Nashville vient cependant d’inscrire 12 filets à ses quatre derniers matchs, mais a tout de même présenté une fiche de 0-4-0, donc peut-être que l’attaque n’est pas le problème en ce moment. Si les Predators ne trouvent pas rapidement une solution, il sera difficile d’imaginer Poile du côté des acheteurs d’ici la date limite.

Coyotes de Phoenix

Il est toujours intéressant de suivre les activités des Coyotes puisque même si leur budget est limité, le d.g. Don Maloney trouve toujours un moyen d’en tirer le maximum. Il a transigé pour obtenir Antoine Vermette près de la date limite la saison dernière, lui qui est toujours un joueur clé au sein de la troupe de Dave Tippett. Maloney sera en contact avec plusieurs équipes qui devraient lui poser des questions à propos de son défenseur Keith Yandle. Mais si les Coyotes demeurent dans la course, il serait étonnant de voir Maloney se départir d’un joueur aussi important, surtout qu’il est encore sous contrat pour les trois prochaines saisons.

Sharks de San Jose

Il serait peut-être temps pour le d.g. Doug Wilson de commencer à penser à une restructuration. Il n’échangera probablement pas Joe Thornton et Patrick Marleau, et il serait juste de supposer que des joueurs comme Logan Couture et Joe Pavelski sont des intouchables. Mais Dan Boyle, Ryane Clowe et Douglas Murray pourraient tous faire leurs valises si Wilson décide de faire bouger les choses. Les contrats de Clowe et Murray viendront à échéance à la fin de la saison, et les deux joueurs pourraient aider les équipes qui sont à la recherche d’un attaquant de profondeur et d’un défenseur défensif, respectivement. Boyle pourrait quant à lui rapporter un peu plus à Wilson puisque son contrat est encore valide jusqu’à la saison prochaine.

Blues de St. Louis

Les Blues ont un surplus de gardiens de but, mais le d.g. Doug Armstrong hésite à en échanger un et il sera surprenant qu’il obtienne beaucoup en retour de Brian Elliott en ce moment, lui qui connaît des difficultés depuis le début de la saison. Peut-être que la situation des gardiens pourrait être mieux gérée pendant la saison morte. Pour ce qui est de leurs besoins, les Blues – comme toutes les autres équipes – aimeraient ajouter de la profondeur à leur ligne bleue. Mais ils devront être prudents, puisque Alex Pietrangelo et Kevin Shattenkirk sont dus pour de nouveaux contrats au terme de la présente campagne.

Canucks de Vancouver

Les Canucks n’ont pas encore réglé leur problème au centre derrière Henrik Sedin, et bien sûr Roberto Luongo est toujours à Vancouver. Il semble peu probable que le gardien québécois soit échangé à ce stade-ci puisqu’il a été beaucoup plus utile cette saison que ce que quiconque aurait pu imaginer. Les Canucks ont cependant absolument besoin d’un joueur de centre, surtout s’ils veulent se mettre en meilleure position pour être de la course aux séries. Ryan Kesler est toujours sur la touche en raison d’une blessure au pied et les Canucks sont dépourvus à cette position.

Suivez Dan Rosen sur Twitter: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook