Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien domine en troisième période et bat enfin les Islanders

vendredi 2013-03-22 / 0:34 / LNH.com - Nouvelles

LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien domine en troisième période et bat enfin les Islanders

Le Canadien de Montréal est la plus récente équipe à avoir tiré profit des difficultés des Islanders de New York en troisième période.

Brian Gionta a brisé l’égalité alors qu’il n’y avait que 48 secondes d’écoulées au troisième tiers, P.K. Subban – avec son deuxième filet de la rencontre – et Brendan Gallagher ont ajouté les buts d’assurance, jeudi, et les meneurs de la section nord-est ont défait les Islanders 5-2 au Nassau Coliseum.

Gionta a marqué son 10e de la campagne et son septième à ses 11 derniers matchs en faisant dévier un tir parfait de David Desharnais derrière le Québécois Kevin Poulin, qui se trouvait devant la cage des Islanders pour une première fois depuis le 24 février.

Le deuxième but de Subban jeudi et celui de Gallagher ont été marqués à 33 secondes d’intervalle à mi-chemin au troisième vingt, pour mettre le match hors de portée. Michael Ryder a aussi fait bouger les cordages pour le Tricolore (20-5-5), qui n’a qu’une défaite en temps réglementaire à ses 19 dernières rencontres. C’était justement un revers de 6-3 face aux Islanders, à son précédent séjour à Long Island.

« C’est super de savoir que même au beau milieu d’un match, on est capables de sortir aussi forts lorsqu’il le faut, a mentionné Gallagher. Ç’aurait été bien si nous avions pu faire la même chose en première et deuxième périodes, mais quand ton entraîneur te met sur la glace dans une situation importante en troisième, tu veux simplement tout faire pour trouver un moyen de contribuer de quelque façon que ce soit.

« En tant qu’équipe, nous avons vraiment disputé une bonne troisième période. Je crois que c’était un excellent match sur la route pour nous. »

Les Islanders ont alloué 45 buts en troisième période au cours de leurs 30 matchs cette saison, de loin le plus haut total de la LNH. New York a accordé quatre filets au troisième tiers lors d’une défaite de 5-3 face aux Sénateurs d’Ottawa mardi, et a bousillé une avance de 3-0 au cours du troisième vingt contre les Panthers de la Floride samedi, avant de finalement se sauver avec une victoire de 4-3. Les Islanders ont été dominés 10-1 lors de leurs trois dernières troisièmes périodes.

« Nous devons avoir cet instinct du tueur et comprendre que nous ne pouvons pas ralentir sous prétexte que nous détenons l’avance ou que nous connaissons un bon match », a déclaré John Tavares, l’auteur du premier but des Islanders. « Nous avons bien fait lors des 40 premières minutes de nos récents matchs. Nous devrions donc être en confiance. Nous voulons jouer intelligemment avec une avance. »

Carey Price a effectué 25 arrêts pour récolter un premier gain en trois matchs contre les Islanders cette saison. Poulin, qui remplaçait le partant Evgeni Nabokov à la veille de la visite des Penguins de Pittsburgh vendredi, a repoussé 24 rondelles.

« C’est une très belle victoire pour nous, a dit Price. Nous voulions rebondir après la performance que nous avons livrée lors du dernier match. Je ne crois pas que nous ayons particulièrement bien joué au cours des deux premiers tiers, mais nous sommes sortis très forts en troisième période. Nous avons un groupe qui est rempli de volonté et dont l’éthique de travail nous permet de surmonter les difficultés. »

Lubomir Visnovsky a également assuré la réplique pour les Islanders (13-14-3), qui présentent maintenant un dossier de 5-10-2 à domicile. New York est demeuré au 11e rang dans l’Est, à trois points d’une place en séries éliminatoires.

L’entraîneur des Islanders Jack Capuano n’était pas satisfait du niveau de combativité de son équipe, surtout au troisième vingt.

« Il faut réussir à gagner dans les tranchées, a-t-il déclaré. Si tu ne remportes pas ces batailles-là, tu n’as aucune chance de gagner le match.

« Ce sont les équipes qui ont plus de volonté que leurs adversaires qui vont gagner à tout coup. »

Montréal a ouvert la marque à mi-chemin au premier tiers en avantage numérique. Alors que Mark Streit était au cachot pour avoir donné un double échec à Gabriel Dumont, Ryder s’est amené dans le haut du cercle gauche et a effectué un tir précis pour déjouer Poulin à 9:36, alors que Gionta obstruait la vue du gardien. Il s’agissait d’un neuvième but pour Ryder cette saison.

Le Canadien a bien failli doubler son avance un peu plus de deux minutes plus tard, mais n’a pu toucher la cible à la suite de sa descente à 3-contre-1. Ce sont plutôt les Islanders qui en ont profité. Tavares, dont le trio a été critiqué par Capuano après le revers de mardi contre les Sénateurs, a mis la table pour une descente à 2-contre-1. Tavares s’est amené du côté gauche et a pu couper devant le filet sans problème avant de battre Price à l’embouchure du filet pour inscrire son 18e de la campagne, un sommet chez les Islanders.

New York a pris les devants pour la première fois à 6:38 de la deuxième période. Après un échange de passes spectaculaire entre Tavares et ses compagnons de trio Matt Moulson et Brad Boyes, la rondelle a bondit tout près de l’enclave. Visnovsky s’est faufilé de la pointe jusqu’au disque pour inscrire son troisième filet de la saison, et son deuxième en deux matchs.

Cette avance a duré jusqu’à ce que Michael Grabner des Islanders n’écope d’une punition pour avoir accroché à 9:26. Le Canadien a pris le contrôle de la rondelle pendant plus d’une minute avant que Subban n’accepte une passe de Tomas Plekanec, et qu’il déjoue Poulin entre les jambières pour créer l’égalité 2-2. Grâce à ses deux filets jeudi, Subban figure maintenant au premier rang des marqueurs de la ligue chez les défenseurs avec neuf buts.

« Il ne fait pas de doute que ce n’était pas un match facile, a commenté Subban. Surtout quand c’est 2-2 et que tu prends les devants tôt en troisième et qu’ensuite il te reste 16 minutes à tuer, ce n’est pas évident. Nous étions contents d’enfiler un quatrième but, et lorsqu’on a marqué le cinquième, on savait que c’était terminé. Je crois que nous avons bien joué, mais nous devons vraiment donner le crédit à notre gardien Pricey pour avoir fermé la porte. »

Du matériel provenant des relations médias des équipes a été utilisé pour la rédaction de cet article.

 

La LNH sur Facebook