Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Kronwall, une présence fiable pour les Red Wings post-Lidstrom

mercredi 2013-03-20 / 19:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

DETROIT – Si quelqu’un sait combien Nicklas Lidstrom a fait pour les Red Wings de Detroit, c’est bien son compatriote suédois et ancien coéquipier Niklas Kronwall.

Lidstrom, le légendaire ancien capitaine des Red Wings, a laissé un vide immense lorsqu’il a décidé de prendre sa retraite au printemps dernier. Il avait l’habitude de diriger le jeu de puissance de l’équipe de main de maître, ne commettait que très peu d’erreurs en défensive et comprenait à merveille les responsabilités qui venaient avec le « C » – autant sur la glace que dans le vestiaire.

Kronwall n’a jamais prétendu qu’il pouvait remplacer Lidstrom et ses nombreuses qualités. Âgé de 32 ans, Kronwall réussit cependant assez bien à lui venir en relève à titre de défenseur no 1 des Red Wings.

« Il est dans une position difficile », a déclaré Jonathan Ericsson, le partenaire de Kronwall en défense, à LNH.com. « Il ne fait pas de doute qu’il est notre défenseur no 1 et qu’il fait face à un défi de taille […], mais vous savez, c’est Nick Lidstrom et personne ne peut se comparer à lui. Il a quoi, sept trophées Norris? Ça dit tout. Mais sans [Kronwall], ç’aurait été vraiment difficile de nous rendre où nous sommes présentement. »

Les Red Wings (14-10-5) figuraient au septième rang dans l’Ouest et au troisième échelon de la section centrale avec 33 points, à l’aube de leur match de mercredi soir face au Wild du Minnesota (16-10-2, 34 points) au Joe Louis Arena.

Detroit a été décimé par les blessures, incluant à certains défenseurs, et ce fut la présence fiable de Kronwall qui a tout tenu en place à la ligne bleue. Plusieurs croyaient que la défensive des Wings allait extrêmement souffrir du départ de Lidstrom, mais grâce aux efforts inspirés de Kronwall, ça n’a pas du tout été le cas.

Kronwall présente un différentiel de moins-7, mais il s’améliore constamment et sa contribution à l’attaque – cinq buts et 17 mentions d’aide – le place parmi les meilleurs pointeurs de la ligue chez les défenseurs. Il a pris part aux 29 matchs des siens et son nom circule au sein du débat pour le gagnant du trophée Norris cette saison.

« Je ne vois pas comment il pourrait ne pas être considéré », a indiqué le défenseur de 24 ans Brendan Smith, qui a occasionnellement formé un duo avec Kronwall à la ligne bleue lors de récentes campagnes. « Il joue très bien aux deux extrémités de la patinoire. C’est drôle à voir, en fait. Nick Lidstrom a [toujours] été dans la course pour le Norris, et maintenant qu’il n’est plus là, on parle de Kronwall. C’est incroyable. »

Le principal intéressé mentionne cependant qu’il ne tente absolument pas de faire une immitation de Lidstrom.

« Je ne crois pas qu’il soit juste pour personne de tenter de reproduire ce qu’il a fait – parce que ce qu’il réussissait à faire jour après jour était assez extraordinaire, a évoqué Kronwall. J’essaie d’être le meilleur moi que je puisse être, et je sais qu’il me reste du travail à faire. Je travaille fort pour tenter d’élever mon niveau de jeu d’un cran, mais le processus pour y arriver n’est pas encore terminé. »

Ce ne fut pas un ajustement facile de passer de la deuxième à la première paire de défenseurs. Le temps de glace supplémentaire a aidé Kronwall à récolter plus de points à l’attaque, certes, mais ça vient aussi avec la responsabilité d’affronter plus souvent les meilleurs joueurs des équipes adverses.

Les nombreuses blessures chez les Red Wings l’ont également affecté. Detroit ne peut se permettre de perdre les services de Kronwall, donc il y va dorénavant un peu plus modérément avec ses mises en échec habituellement percutantes. Il a également passé du temps à aider les jeunes défenseurs comme Smith et Brian Lashoff à accélérer leur développement.

« Il aide tout le monde autour de lui, a déclaré Smith. Je sais que quand Lashoff est arrivé avec l’équipe, il a joué quelques matchs avec Kronwall et a dit, 'Tout devient plus simple avec lui parce qu’il est tellement talentueux qu’il fait bouger la rondelle et que tu restes à peine dans ton territoire’. C’est plus facile d’attaquer que de défendre, et [Kronwall] excelle tout simplement à ce niveau. »

Kronwall est également un joueur très émotif. Lidstrom était connu pour son calme imperturbable lors de situations où la pression était forte, mais Kronwall aide plutôt l’équipe en confrontant ses coéquipiers de temps en temps.

« C’est un des gars qu’on aime aller voir pour ça, a mentionné l’attaquant des Wings Johan Franzen. Il a toujours ce feu dans les yeux, il est intense. Il veut vraiment gagner et il n’hésite pas à nous le montrer. »

Kronwall prêche aussi par l’exemple.

« Ce n’est vraiment pas évident d’être le général à la défense et d’avoir tout ce temps de glace, a ajouté Franzen. Mais il se débrouille très bien. Je ne crois pas qu’il y ait quelqu’un qui travaille aussi fort que lui. Il essaie toujours de devenir meilleur et il ne prend jamais un jour de repos. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook