Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Letang se blesse, mais les Penguins battent les Bruins pour s’emparer de la tête dans l’Est

dimanche 2013-03-17 / 18:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Letang se blesse, mais les Penguins battent les Bruins pour s’emparer de la tête dans l’Est


PITTSBURGH – Les Bruins de Boston ont profité de l’absence de Kris Letang pour dominer au chapitre des tirs au but, du temps passé en zone adverse et des chances de marquer.

Ils n’ont toutefois pas pu en profiter pour marquer des buts.

Même sans leur meilleur défenseur, les Penguins de Pittsburgh n’accordent pas beaucoup de buts par les temps qui courent.

Sidney Crosby et Joe Vitale ont touché la cible, Tomas Vokoun a effectué 31 arrêts et les Penguins ont prolongé leur séquence de victoires à neuf en l’emportant 2-1 contre les Bruins de Boston dimanche après-midi.

Pittsburgh n’a alloué que cinq buts à ses cinq dernières parties.

« Notre jeu en défensive a été au centre de nos préoccupations depuis le début de la saison, et tout le monde est impliqué », a déclaré l’entraîneur des Penguins Dan Bylsma. « Les responsabilités assumées par nos attaquants expliquent notre succès, autant défensivement qu’offensivement. »

Pittsburgh (22-9-0) a repris seul le premier rang de l’association Est grâce à cette victoire, leur septième de suite à domicile. Les Penguins ont pris les devants 2-1 après 19:28 de jeu, et sont parvenus à protéger cette avance au cours des deux dernières périodes, même s’ils avaient perdu les services de Kris Letang pour les deux derniers engagements.

Meilleur pointeur de la ligue chez les défenseurs, Letang a subi une blessure au bas du corps tard en première période. L’équipe n’a pas voulu donner davantage de détails sur la nature de sa blessure, ou du moment où elle est survenue, mais les reprises télévisées montrent Letang qui se tord de douleur après avoir reçu un coup de bâton de Brad Marchand. Le patin de Marchand a peut-être aussi atteint l’arrière de la jambe de Letang sur le jeu.

Après la rencontre, Letang a été aperçu en tenue de ville, mais il ne portait pas de botte ou de plâtre. Bylsma a donné comme seule information qu’il sera examiné de manière plus approfondie.

Pittsburgh se débrouillait déjà sans la présence du dernier gagnant du trophée du joueur le plus utile, et du champion des pointeurs de la saison dernière, Evgeni Malkin. Ce dernier ratait une cinquième rencontre consécutive en raison d’une blessure au haut du corps.

« Il s’agit de deux joueurs qui passent beaucoup de temps sur la patinoire, et sur lesquels nous comptons beaucoup, a souligné Crosby. Mais d’autres joueurs vont voir cette situation comme une possibilité d’élever leur jeu d’un cran et de remplir un nouveau rôle. C’est de cette façon qu’il faut voir cette situation. Nous ne sommes évidemment pas heureux lorsqu’elle se présente, mais nous devons trouver des façons de continuer à connaître du succès et à bien jouer. »

Cela n’a pas freiné les Penguins, qui ont vaincu les Bruins pour la cinquième fois de suite, et pour la deuxième fois en six jours au Consol Energy Center. L’enjeu de cette partie était l’exclusivité du premier rang de l’association.

Tyler Seguin a assuré la réplique pour Boston, qui s’incline pour la deuxième fois à ses sept dernières parties, les deux défaites ayant été subies aux mains des Penguins. Les Bruins, qui disputaient un cinquième match en sept jours, ont dominé 32-18 au chapitre des lancers dimanche.

« Je ne suis pas déçu de notre effort aujourd’hui », a indiqué l’entraîneur des Bruins Claude Julien. « Il s’agissait de notre troisième match en quatre jours, et j’ai trouvé que nous nous sommes bien battus, et que nous nous sommes donné une chance del’emporter. Nous avons passé beaucoup de temps dans leur territoire, et nous avons bien exécuté de nombreux détails. Cependant, nous n’avons pas pu acheter un but. »

Les Bruins ont aussi vu un de leurs meilleurs joueurs quitter la rencontre en raison d’une blessure. David Krejci a reçu un lancer frappé directement sur le genou alors qu’il sautait devant le filet adverse. Il est demeuré étendu pendant quelques minutes, et a eu besoin d’aide pour quitter la glace, lui qui ne pouvait pas mettre de poids sur sa jambe.

La seule mise à jour officielle qu’il a été possible d’obtenir après la partie est venue de Claude Julien, qui a déclaré qu’il n’était pas impossible que l’attaquant accompagne l’équipe à Winnipeg en prévision du duel de mardi contre les Jets.

Krejci, deuxième pointeur des Bruins avec une récolte de 24 points en 27 parties, était en mesure de marcher par ses propres moyens après le match.

Dimanche, les Penguins ont touché la cible les premiers pour la 21e fois de la campagne, un sommet dans la LNH àégalité avec les Canadiens de Montréal.

Quelques secondes après avoir vu Tuukka Rask effectuer l’arrêt apr ès qu’il soit parvenu à se faufiler entre deux défenseurs des Bruins, Crosby a ouvert le pointage avec son 13e de la saison à 12:06 de la période initiale. Le meilleur pointeur du circuit a reçu une passe de Chris Kunitz alors qu’il se trouvait dans l’enclave, et il a lentement reculé, hésitant une fraction de seconde avant de décocher un lancer des poignets qui a eu raison du gardien dans le haut du filet.

Seguin a créé l’égalité 4:32 plus tard lorsque le lancer de la ponte de Boychuk a dévié sur un patin dans l’enclave avant de se retrouver sur son bâton alors qu’il se trouvait fin seul à la droite de Vokoun.

Il s’agissait du 10e filet de la saison pour Seguin, et de son septième à ses dix derniers matchs, ainsi que de son 50e en carrière à sa 182e rencontre.

« Il arrive parfois qu’une équipe qui prend les devants par un but ou deux s’assoie sur son avance, et c’est peut-être ce qui est arrivé à Pittsburgh aujourd’hui, a analysé Marchand. Cela nous a en quelque sorte motivés. Nous savions que nous devions nous battre pour revenir de l’arrière, et il arrive que l’on trouve des ressources d’énergieinsoupçonnées dans ces moments-là. Mais nous n’avons pas été en mesure de gagner. »

Vitale a ensuite inscrit ce qui allait s’avérer le but gagnant dans la dernière minute du premier tiers. Rask n’a pas été en mesure de maîtriser le lancer de la pointe de Craig Adams avec sa mitaine, permettant à Vitale de sauter sur le retour avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure pour marquer son premier de la campagne.

« Les retours comme celui-là n’arrivent pas souvent au cours d’une rencontre, et il arrive encore moins souvent que je sois dans les environs lorsqu’ils se présentent, a raconté Vitale. C’est pourquoi je l’ai bien apprécié. »

« De toute évidence, je ne tire pas ma fierté de ma contribution offensive à chaque rencontre, sinon je n’aurais plus d’emploi depuis longtemps… De pouvoir contribuer dans un match aussi serré et aussi important contre les Bruins, c’est plutôt excitant. »

Le dernier but de Vitale remontait au 26 février 2012 contre Columbus. C’était également le deuxième but seulement, sans compter les buts dans des filets déserts, inscrit par le quatrième trio des Penguins formé de Vitale, Adams et Tanner Glass.

« Lorsqu’on voit [Vitale] obtenir un gros but pour notre équipe à la fin de la première période, et [Vokoun] jouer un gros match, on dirait qu’à chaque partie de nouveaux joueurs se lèvent, a fait remarquer Crosby. C’est ce qui doit se passer pour que l’équipe connaisse du succès sur une base régulière, et c’est ce qui se passe ces temps-ci. Notre profondeur explique en grande partie notre réussite, et nous devons continuer à le démontrer. »

Cette profondeur pourrait être mise à l’épreuve dans les prochains jours si Malkin et Letang demeurent sur la touche.

 

La LNH sur Facebook