Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Critiqué, le trio no 1 des Bruins a bien répondu dans la victoire de 4-1 face aux Caps

samedi 2013-03-16 / 18:45 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Critiqué, le trio no 1 des Bruins a bien répondu dans la victoire de 4-1 face aux Caps


BOSTON - L'entraîneur Claude Julien ne s'était pas gêné ces derniers jours pour critiquer son premier trio plutôt silencieux composé de Milan Lucic, Nathan Horton et David Krejci.

Ces trois joueurs ont finalement décidé de faire du bruit face à l'équipe qui les a éteints lors des dernières séries éliminatoires.

Lucic a préparé les buts de Horton et Krejeci en première période, et les trois ont complété leur après-midi de travail samedi au TD Garden avec trois points chacun, pour mener les Bruins de Boston à un gain de 4-1 sur les Capitals de Washington, à l'issue d'un match qui avait des allures de revanches après l'élimination de l'équipe locale subie lors d'un septième match au même endroit la saison dernière et la victoire des Capitals, résultat d'une remontée, plus tôt ce mois-ci à Washington.

« Nous n'avions pas marqué depuis un certain temps, c'est un fait, mais je pense que nous avons beaucoup mieux joué ce soir, a constaté Horton. Comme disait Claude, on fait plus d'erreurs quand on pense trop et qu'on veut faire des jeux. Il s'agit plutôt de garder la rondelle dans le territoire adverse. On l'a vu ce soir. Je ne sais pas comment il (Lucic) s'y est pris pour toujours sortir avec la rondelle. »

Anton Khudobin a effectué 32 arrêts devant le filet des Bruins, deux de moins que Michal Neuvirth, qui disputait un rare deuxième match de suite pour les Capitals.

En plus de ses trois points, Horton a complété un tour du chapeau à la Gordie Howe en se battant avec Matt Hendricks à la deuxième période.

« Ils ont démontré exactement ce à quoi on s'attend d'eux plus régulièrement, a fait valoir Julien. Ils ont patiné nord-sud, ils ont fait de l'échec-avant, ils ont été robustes. Pour toutes ces raisons, ils ont provoqué des revirements et, ce n'est pas tout, ils ont été forts sur la rondelle et ils ont converti leurs chances de marquer. »

Les Capitals ont perdu quatre de leurs cinq derniers matchs et n'ont réussi que six buts à leurs quatre derniers.

« Nous avons obtenu plusieurs chances », a estimé l'entraîneur Adam Oates à propos de l'attaque de son équipe. « [Nicklas] Backstrom s'est fait voler, [Jason] Chimera s'est fait voler, [Alex] Ovechkin a dirigé plusieurs lancers. Nous pourrions faire mieux en avantage numérique. Dans le cas de Marcus [Johansson], je ne m'inquiète pas de sa production. Ca va venir, ça fonctionne souvent par séquences. »

Horton a mis fin à une disette de huit matchs sans but en marquant le premier but de la rencontre à l'aide d'un tir sur réception d'une passe de Lucic, qui avait subtilisé la rondelle à Troy Brouwer derrière le filet.

L'échec-avant de Lucic derrière le filet a encore mené au deuxième but des Bruins. Cette fois il a gagné sa bataille et forcé Mike Ribeiro à faire une passé à l'aveuglette dont s'est emparée Krejci en fonçant vers le filet pour déjouer Neuvirth.

Si les joueurs des Bruins avaient oublié leur avance de 3-0 bousillée à Washington, cette pensée a pu leur revenir en mémoire quand les Capitals se sont inscrits sur la feuille de pointage sans diriger de tir au filet. Krejci a intercepté une passe de Johansson près du filet des Bruins et a voulu remettre la rondelle à Johnny Boychuk, qui l'a fait dévier dans son filet de son patin à seulement 1:24 de la deuxième période.

« C'est un de ces mauvais bonds, a constaté Julien. David a fait le bon jeu et il a fallu que la rondelle dévie sur un patin. »

Krejci s'est repris plus tard dans cette même période en transportant la rondelle dans le territoire des Capitals où il l'a laissée pour Horton, qui à son tour l'a glissée derrière lui à la faveur de Ference. Le défenseur a marqué son premier but de la saison à l'aide d'un tir du poignet.

Rich Peverley a cloué le cercueil des Capitals en marquant en avantage numérique à la troisième période.

« Bien, c'est ce qu'on vise, a rappelé Julien. Nous voulions un match plus complet, c'est ce qu'on a eu, le genre de match que l'on souhaite. »

 

La LNH sur Facebook