Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Prolongation de contrat de quatre ans et 14 millions $ pour Desharnais

vendredi 2013-03-15 / 15:14 / LNH.com - Date limite des transactions

Par Emna Achour - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Prolongation de contrat de quatre ans et 14 millions $ pour Desharnais

BROSSARD – Après avoir dû prouver ce dont il était capable à chaque étape de sa carrière et gravi lentement les échelons, David Desharnais pourra finalement souffler un peu.

Le Canadien de Montréal a prolongé son contrat pour quatre ans et 14 millions $, vendredi, ce qui devrait faire taire ses détracteurs pour un bon moment encore.

L’entente gardera donc Desharnais avec l’équipe jusqu’au terme de la saison 2016-2017, et lui fera toucher en moyenne 3,5 millions $ par année.

« Je suis très content », a-t-il déclaré à la suite de la séance d’entraînement du Tricolore à Brossard. « Je suis parti de loin, donc c’est une belle récompense et une belle marque de confiance de l’organisation. Je veux continuer à aider l’équipe à gagner et on s’en va dans la bonne direction. »

Desharnais a effectivement dû parcourir un long chemin parsemé d’embuches avant de réussir à se tailler un poste dans la LNH. Après son passage dans la LHJMQ, il a fait ses débuts dans la Ligue américaine avec les Sound Tigers de Bridgeport sans être repêché. Il a ensuite passé un an dans la ECHL, avant de jouer avec les Bulldogs de Hamilton dans la Ligue américaine de hockey et de finalement faire le saut à Montréal pour une première fois en 2009-10.

« C’est sûr qu’il y a toujours des doutes, mais il faut que tu te relèves et que tu batailles plus fort, a-t-il ajouté. C’est dans la ECHL que j’ai douté un peu, mais ç’a été la meilleure année de ma vie et c’est à partir de là que j’ai commencé à être meilleur. »

L’entraîneur Michel Therrien n’avait que de bons mots pour le petit attaquant de 26 ans, qu’il croit avoir pleinement mérité tout ce qui lui arrive.

« Quand tu regardes son cheminement de carrière, il n’a jamais été repêché, il a dominé dans la LHJMQ, dominé dans la ECHL, très bien joué dans la Ligue américaine, et même l’an dernier si on se rappelle son avenir n’était pas assuré [avec le Canadien], a-t-il mentionné. Il a donc toujours dû se prouver. Ça en dit beaucoup sur la persévérance et le caractère de l’individu. On veut bâtir avec des bonnes personnes, et David c’est une maudite bonne personne. »

Même en début de saison, Desharnais – et son trio complété par Max Pacioretty et Erik Cole à l’époque – ont connu des difficultés, le Québécois n’ayant amassé que cinq points à ses 13 premiers matchs. Quelques nouveaux ailiers plus tard, il a retrouvé sa touche et récolté 11 points lors de ses 14 rencontres suivantes. En 27 matchs depuis le début de la campagne, il a inscrit huit filets et ajouté huit aides.

En quatre saisons et 157 rencontres de saison régulière dans la LNH, le joueur de centre de Laurier-Station a marqué 32 buts et amassé 67 aides pour 99 points.

Il avait également dominé dans la Ligue américaine avec Hamilton, lui qui y avait récolté 182 points en 176 rencontres.

Desharnais s’était amené avec le Canadien en tant que joueur autonome le 5 novembre 2008.

Tinordi jouera samedi, mais pas Ryder

Le défenseur format géant Jarred Tinordi, qui a été rappelé des Bulldogs jeudi matin par le CH, disputera le premier match de sa carrière dans la LNH samedi soir, alors que le Canadien affrontera les Devils au New Jersey. Il remplacera ainsi Greg Pateryn, qui a été cédé à Hamilton mercredi soir après avoir pris part à trois rencontres avec le Tricolore.

Michael Ryder n’a pas accompagné ces coéquipiers sur le voyage au New Jersey en raison d’une blessure au bas du corps survenue lors de la victoire de 4-3 en fusillade mercredi soir contre les Sénateurs d’Ottawa. Mike Blunden a été rappelé des Bulldogs et rejoindra le Canadien au New Jersey.

Tinordi, un Américain de six pieds six pouces, a avoué qu’il avait cru à un canular lorsqu’il a appris la nouvelle de son rappel tard mercredi.

« On m’a appelé vers 22h45 et j’étais assis en train de regarder la télévision, alors ça m’a un peu pris au dépourvu, a-t-il évoqué. Je me demandais qui c’était, je n’ai pas reconnu le numéro de téléphone !

« J’ai vraiment travaillé fort toute l’année pour ça et je sens que je suis prêt, donc j’imagine qu’il suffisait seulement que la direction de l’équipe le sente aussi. »

Therrien a commenté l’arrivée de Tinordi en insistant sur l’importance de donner la chance aux jeunes de l’organisation.

« On a une opportunité de démontrer à nos jeunes qu’est-ce que la Ligue nationale, a-t-il dit. On l’a fait la semaine passée avec Pateryn, et cette semaine on le fait aussi avec Tinordi. Ils méritent leur rappel, on veut qu’ils prennent le plus d’expérience possible. Ça fait partie de leur cheminement, du développement d’un jeune joueur. »

Tinordi avait fait écarquiller bien des yeux lors du court camp d’entraînement de janvier dernier, et Therrien se dit très excité à l’idée d’enfin pouvoir voir ce que 55 matchs avec les Bulldogs cette année ont fait comme bien à Tinordi.

« On s’attend à ce qu’il joue bien dans sa zone, qu’il fasse une bonne première passe, a déclaré Therrien. C’est un gars qui a une longue portée donc on s’attend à ce qu’il l’utilise bien. Il se déplace très bien aussi, j’ai hâte de voir sa vitesse au niveau de la Ligue nationale, qui est évidemment plus rapide que dans la Ligue américaine. Et on n’aura pas peur de le faire jouer en désavantage numérique. »

Nokelainen cédé à Hamilton

Après avoir été soumis au ballottage jeudi, Petteri Nokelainen n’a pas été réclamé et a donc été cédé à Hamilton.

Le Finlandais avait raté tous les matchs du CH cette saison en raison d’une blessure au dos. Il fera ses débuts avec les Bulldogs ce soir, alors qu’ils feront face aux IceCaps de St. John’s.

En 51 rencontres avec le Tricolore l’an dernier, Nokelainen a inscrit trois buts et récolté trois mentions d’assistance.

 

La LNH sur Facebook