Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Sens voient d’un bon œil l’arrivée du robuste Kassian

mercredi 2013-03-13 / 15:42 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sens voient d’un bon œil l’arrivée du robuste Kassian

MONTRÉAL – Les Sénateurs d’Ottawa ont perdu beaucoup de robustesse au cours de l’été, lorsque Zenon Konopka et Matt Carkner ont quitté via le marché des joueurs autonomes. Les joueurs ont donc accueilli à bras ouverts mercredi la nouvelle à savoir que le directeur général Bryan Murray avait effectué un mouvement de personnel visant à ramener un peu de muscle.

Murray a acquis les services de Matt Kassian du Wild du Minnesota mardi, en retour d’un choix de sixième ronde au repêchage. Kassian rejoindra l’équipe jeudi à Ottawa et ne sera pas en uniforme pour la rencontre de mercredi face au Canadien de Montréal.

« Nous avons le sentiment d’avoir ajouté un élément que nous croyons très important pour notre organisation. C’est quelque chose qui, selon nous, nous manquait en tant que groupe et nous avons remédié à cette situation », a dit l’entraîneur des Sénateurs Paul McLean, mercredi. « C’est un élément qui manquait à notre équipe suite aux décisions prises cet été à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, alors que Konopka et Carkner ont tiré avantage de l’opportunité qui s’offrait à eux. Nous avons simplement l’impression que cet élément demeure important dans ce sport et nous voulions remédier à la chose le plus tôt possible. C’est à ce moment que nous sommes arrivés à le faire. »

Kassian, 26 ans, est listé à 6 pieds, 4 pouces et fait osciller la balance à 232 livres, et il n’est pas un étranger du banc des pénalités. En 28 parties en carrière dans la LNH avec le Wild, Kassian a écopé de neuf pénalités majeures pour s’être battu. Kassian n’a pas joué un seul match avec le Wild cette saison et évoluait plutôt avec les Aeros de Houston dans la Ligue américaine de hockey au moment de l’échange.

« Je pense qu’il s’intègrera parfaitement », a dit l’attaquant Guillaume Latendresse, des Sénateurs, qui a joué avec Kassian avec le Wild. « C’est un bon gars à côtoyer. »

Les Sénateurs ne se sont pas gênés pour dire que l’arrivée de Kassian aiderait l’équipe, qui évolue dans une division qui compte deux équipes reconnues pour leur style de jeu rude, soit les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto. De plus, les Sabres de Buffalo ont fait un effort pour se grossir, cette saison.

« Je pense que nous avons besoin d’un gars comme lui pour prendre les choses en mains lorsque c’est nécessaire. Je crois qu’il nous aidera, a dit le défenseur Marc Méthot. Physiquement, avec des équipes robustes comme Toronto et Boston au sein de notre division, ce n’est pas toujours facile. Ils ont des joueurs rudes dans leurs formations, donc il nous aidera. Cela ajoute une présence sur la patinoire, nous aurons droit à un peu plus de respect. »

Un des joueurs qui bénéficiera le plus de l’arrivée de Kassian est Chris Neil, mais il a affirmé qu’il ne changerait pas son style de jeu pour autant uniquement parce qu’un autre joueur robuste arrivait. Il a pointé du doigt, avec justesse, le fait qu’il a évolué en compagnie de plusieurs joueurs du genre par le passé et qu’il a continué de jouer selon son style, un rôle d’agitateur contre l’opposant qui n’hésitait pas à jeter les gants lorsque nécessaire pour aider son équipe. Il a ajouté que l’addition de Kassian répartissait simplement le travail un peu plus.

« Nous aimons être là et nous tenir debout un pour l’autre lorsque vient le moment et que quelque chose se produit, a dit Neil. Vous regardez des équipes comme Toronto, Boston et Buffalo, ce sont des formations robustes. Nous avions une équipe robuste l’an dernier et ça a définitivement aidé. Lorsque vous pouvez utiliser ce genre de robustesse au sein de votre alignement, les autres équipes se méfient lorsque ces joueurs se retrouvent sur la patinoire. »

 

La LNH sur Facebook