Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

    Le prochain déménagement d’Adam Erne pourrait être dans la LNH

    mercredi 2013-03-13 / 11:00 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

    Partagez avec vos amis


    Le prochain déménagement d’Adam Erne pourrait être dans la LNH

    Malgré le fait qu’il soit né aux États-Unis, Adam Erne n’a pas été dépassé outre mesure au cours des deux dernières campagnes qu’il a passées à Québec.

    Cela s’explique probablement par le fait que l’ailier gauche de 6 pieds 1 pouce et 195 livres qui évolue pour les Remparts de Québec de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a joué loin de chez lui la plupart du temps depuis qu’il joue au hockey.

    « Mon père [Erik] m’a appris à patiner avant même que j’apprenne à marcher, mais j’ai toujours joué loin de chez moi », a révélé Erne au LNH.com. « Je devais faire une heure de route lorsque j’étais novice, et plus d’une heure au niveau atome. »

    Erne a déménagé au New Hampshire, où il a habité deux ans, avant de se diriger vers la Californie pour s’aligner avec les Selects de Los Angeles à l’âge de 13 ans. Il s’agit d’un cheminement plutôt inhabituel pour un jeune homme natif de New Haven au Connecticut. Il a habité avec la famille d’Erik Comrie, le gardien des Americans de Tri-City de la Ligue de hockey junior de l’Ouest, lorsque les deux joueurs étaient coéquipiers au niveau bantam à Los Angeles.

    « C’était très amusant, et je voulais vivre cette expérience, explique Erne. Mes parents étaient un peu indécis au départ… mon père voulait me laisser y aller, mais ma mère hésitait beaucoup. Elle s’est toutefois faite à l’idée, et elle m’a beaucoup soutenu. J’ai joué à Los Angeles pendant deux ans, avant d’évoluer pour le Ice de l’Indiana [de la United States Hockey League] pour une saison avant de mettre le cap sur Québec.

    « Je me suis beaucoup promené, mais j’ai acquis beaucoup d’expérience partout où je suis passé. »

    Alors qu’il était à 15 ans le plus jeune joueur de la USHL, Erne a récolté 10 buts et 18 points en 45 parties avec le Ice au cours de la saison 2010-11.

    Jouer pour Patrick

    En plus d’avoir apprécié s’aligner pour les Remparts de Québec, Adam Erne a adoré avoir la chance d’être dirigé par le membre du Temple de la renommée, Patrick Roy.  

    « J’ai trouvé la ville de Québec très accueillante, on y est aussi bien traité que n’importe où ailleurs, a relaté Erne au NHL.com. Les partisans adorent leur équipe et ses joueurs.  »

    On a demandé à Erne, qui en est à sa deuxième saison à Québec, de décrire son expérience passée sous les ordres de Roy.  

    Après avoir pris sa retraite de la LNH en 2003, Roy s’est joint aux Remparts. Le 29 septembre 2005, il a été nommé entraîneur-chef de la formation.

    « Il est exigeant, mais c’est une très bonne personne, a répondu Erne. Il s’attend à beaucoup de notre part, mais c’est un gagnant et il sait de quoi il parle. Il ne va pas nous laisser échouer, alors il va nous pousser toujours plus loin, et s’il crie, c’est simplement parce qu’il se préoccupe de nous. »  

    Roy croit que son protégé, classé 13e dans le classement de mi-saison du Bureau central de dépistage parmi les patineurs nord-américains, est un espoir de premier plan.

    « Ce que j’aime à propos d’Adam, c’est qu’il veut apprendre, et qu’il veut travailler fort, a révélé Roy à Neate Sager de Yahoo! Sports. Il est un excellent attaquant de puissance. »


    -- Mike Morreale

    « Vivre loin de la maison m’a certainement aidé à gagner en maturité et à devenir plus indépendant, reconnaît Erne. Je peux maintenant dire en toute honnêteté que je suis en mesure de m’occuper de moi-même si je dois vivre seul. »

    Erne était tenu en haute estime par l’entraîneur et directeur général des Remparts, Patrick Roy, alors que le jeune Américain évoluait dans la USHL, et ce sentiment était partagé. Erne a tout d’abord signifié son intention de s'inscrire à Boston University, mais il a finalement décid é de participer au repêchage 2011 de la LHJMQ, en croyant que les Remparts le sélectionneraient au cours des premières rondes.

    « J’avais dit aux recruteurs de toutes les équipes [de la LHJMQ] sauf à ceux de Québec que je ne participerais pas au repêchage, raconte Erne. Halifax a cependant été mis au courant d’une manière ou d’une autre et, puisqu’ils cherchaient un moyen d’acquérir [Nathan] MacKinnon, ils m’ont repêché en deuxième ronde [22e au total]. Ils ont ensuite conclu une transaction à trois équipes qui leur a permis de mettre la main sur MacKinnon. »

    Le 11 juillet 2011, le directeur général d’Halifax, Cam Russell, a échangé Erne à Québec en retour d’un choix de deuxième ronde et de deux choix de première ronde. Cette transaction permettait à Halifax de compter sur cinq choix de première ronde au cours des trois années suivantes.

    Deux jours plus tard, les droits de MacKinnon étaient échangés à Halifax par le Drakkar de Baie-Comeau en retour de deux joueurs, de choix de première ronde en 2012 et 2013 et du premier choix de Québec en 2013, qu’Halifax venait tout juste d’obtenir.

    « Au bout du compte, je me suis retrouvé là où je voulais jouer, alors tout a fonctionné », résume Erne.

    Les Remparts sont également satisfaits de ce dénouement, puisque Erne a joué un rôle très important en deux campagnes passées au sein de l’organisation. Il domine les pointeurs de son équipe cette saison avec la meilleure récolte de sa carrière, soit 70 points (26 buts et 44 mentions d’aide), ce qui inclut neuf buts inscrits en avantage numérique. Il présente aussi une fiche de plus 10 et il arrive au deuxième rang de son équipe avec 211 lancers au filet.

    « Il possède un bon flair offensif, ce qui lui permet de présenter de belles statistiques, mais ce qui intéresse particulièrement les recruteurs est sa façon de batailler pour la rondelle et son implication physique lorsque cela s’avère nécessaire », explique Dan Marr, directeur du Bureau central de dépistage de la LNH.

    Erne se retrouvait au 13e rang du classement de mi-saison du Bureau central de dépistage de la LNH parmi les patineurs nord-américains en vue du repêchage 2013 de la LNH, et les experts en repêchage du NHL.com l’ont sélectionné au 16e, 18e et 22erang au cours de trois repêchages simulés.

    Que dirait-il à un directeur général de la LNH qui songerait à le choisir en première ronde?

    « Que je vais toujours lui donner tout ce que j’ai, assure-t-il. C’est ma manière de jouer. Je joue de façon physique, et peu importe ce qu’on me demande de faire, je suis capable de le faire. J’ai occupé tellement de rôles au cours de ma carrière. Dans la USHL, je jouais sur les troisième et quatrième trios, et j’évolue maintenant sur les deux premières lignes d’attaque. Je sais comment agir dans toutes les situations. »

    Erne a fait partie d’un excellent trio de recrues avec les Remparts en 2011-12, en compagnie de la recrue de l’année de la LHJMQ Mikhail Grigorenko et d’un autre espoir admissible au repêchage de 2013, Anthony Duclair. Ils ont obtenu un total combiné de 88 buts et 206 points, le cinquième plus haut total de l’histoire de la ligue pour trois recrues issues de la même équipe. Erne avait amassé 28 buts et 55 points en 64 rencontres.

    Grigorenko a été sélectionné par les Sabres de Buffalo au 12e rang de l’encan 2012, alors que Duclair est classé au 35e rang du classement de mi-saison du Bureau central.

    « J’ai joué un peu avec Mikhail… nous avons deux styles de jeu très différents, mais nous nous sommes bien entendus, analyse Erne. Il ralentissait le jeu, alors que moi et Nick Sorensen [un autre espoir admissible au repêchage 2013] augmentions la cadence; il s’agissait d’une bonne combinaison, car il prenait le contrôle du jeu dans le territoire adverse alors que nous allions rapidement nous positionner. »

    Sorensen arrive au 27e rang du classement de mi-saison du Bureau central de la LNH.

    Erne a porté les couleurs des États-Unis lors du Tournoi commémoratif Ivan Hlinka en 2012, et malgré le fait que son équipe a dû se contenter d’une décevante septième place, il a récolté cinq buts, en plus d’être le meilleur pointeur de son équipe avec sept points.

    « Je connaissais quelques joueurs et entraîneurs pour avoir déjà participé au tournoi Ivan Hlinka, et même si nous avions une équipe très différente, certains joueurs clés étaient de retour, explique Erne. C’est intéressant de se mesurer à des joueurs que l’on n’a jamais affrontés auparavant, c’est une expérience incroyable. »

    Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mikemorrealeNHL