Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le nouveau P.K. Subban est plus mature et animé d'une attitude plus posée

mardi 2013-03-12 / 14:56 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Le nouveau P.K. Subban est plus mature et animé d'une attitude plus posée

BROSSARD, Qc - Le nouveau P.K., version améliorée, c'est celui qui décline les demandes d'entrevue au moment où il connaît possiblement ses meilleurs moments dans la LNH.

Fort sollicité mardi après la séance d'entraînement du Canadien à Brossard, Subban a préféré s'abstenir.

Sans doute a-t-il voulu laisser toute la place à ses coéquipiers, lui à qui on reproche parfois sa flamboyance.

Comment expliquer ce changement d'attitude, tant sur la glace qu'à l'extérieur?

Michel Therrien aurait-il réussi là où ses prédécesseurs à la barre du Canadien ont échoué?

«C'est la maturité, lance en riant de bon coeur le capitaine Brian Gionta, quand on a abordé le sujet.

«C'est comme avec mon fils de sept ans, a-t-il renchéri. J'essaie de lui faire comprendre pas mal de choses. Je dois les lui répéter souvent. Et, éventuellement, souhaiter qu'il finisse par comprendre.»

Plus sérieusement, Gionta a dit que Subban, qui fêtera son 24e anniversaire de naissance le 13 mai, est un jeune homme plus posé depuis qu'il a joint l'équipe après le début de la saison, à la suite du conflit contractuel qu'il a eu avec les dirigeants.

«Il fait super bien, a-t-il mentionné. Il s'est présenté animé d'une super attitude. Il est ouvert à l'enseignement et il veut apprendre.»

Gionta a dit croire que le fait que l'équipe connaissait du succès à son arrivée l'a sans doute incité à rentrer dans le rang, discrètement.

«Sur la glace, il prend de bonnes décisions, il exécute les jeux simples, ceux qui offrent le meilleur taux de réussite. C'est quand il s'entête à tenter de trop en faire qu'il se complique la tâche et celle de l'équipe.»

Subban a amassé 13 points à ses 10 derniers matchs (3-10) et 18 en 20 rencontres au total. Treize de ses points (4-9) ont été obtenus en supériorité numérique. Il ne tente plus systématiquement de décocher des tirs sur réception de toutes ses forces.

«Il envoie davantage la rondelle vers le filet afin de nous donner la chance de faire des déviations ou de récupérer les retours de lancers, a noté Gionta. Ces détails-là font la différence.

«P.K. est très talentueux et il est un rouage très important de l'équipe. Quand il joue de la bonne façon, il est un des meilleurs défenseurs de la ligue, a résumé le capitaine. Mais il reste un jeune joueur qui a encore beaucoup de choses à apprendre.»

Qu'on s'adresse au défenseur Josh Gorges, qui forme un duo avec lui à égalité numérique depuis la perte de Raphaël Diaz, ou au joueur de centre David Desharnais, leurs commentaires font écho à ceux de Gionta.

«C'est quand P.K. simplifie son jeu qu'il est à son mieux, a exprimé Gorges.

«Il a acquis de l'expérience et à mesure qu'il continue d'en acquérir, on réalise que son potentiel est sans limite. Il peut faire des choses sur la glace qui sont phénoménales», a encensé Gorges.

«P.K. est plus mature, a acquiescé Desharnais. Ça se voit dans l'entourage de l'équipe.»

La maturité, c'est également ce que Therrien estime être le principal facteur expliquant le changement d'attitude de Subban.

«Certains deviennent matures plus rapidement que d'autres», a-t-il glissé en anglais.

«Il veut s'améliorer et il est très réceptif, avait dit l'entraîneur plus tôt en français. On lui demande de garder les choses simples, et le reste va venir tout naturellement.

«P.K. est très fébrile. Il adore le hockey, et ça le rend fébrile. Il doit bien maîtriser ses émotions. Il le fait bien actuellement», a-t-il conclu.

 

La LNH sur Facebook