Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Super-16 : Les Ducks dépassent les Blackhawks à la tête

lundi 2013-03-11 / 13:25 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Super-16 : Les Ducks dépassent les Blackhawks à la tête

Maintenant que les Blackhawks de Chicago ont finalement perdu deux rencontres en temps réglementaire, il est temps de les écarter du premier rang du Super-16. Ils ont connu une séquence formidable, certes, mais c’est le moment de redescendre sur terre.

Les Ducks d’Anaheim, qui sont passés dans l’ombrage des Blackhawks durant toute la saison, n’ont encaissé qu’une défaite en temps réglementaire à leurs 14 derniers matchs et deux revers depuis le 1er février. Il est donc opportun de les placer en tête de liste.

Il n’y a pas une tonne de changements dans le classement de cette semaine, mais un nouveau visage fait son apparition à la fin du classement et peu de gens s’attendaient à voir cette équipe au sein de cette liste à ce point de la saison. Les Blue Jackets de Columbus ont connu une séquence de sept matchs avec au moins un point et voguent sur une série de cinq victoires, ils poursuivent leur remontée dans le classement de l’Association de l’Ouest.

Jetons un coup d’œil sur le reste de ce classement, qui ne compte pas les Blackhawks de Chicago au premier rang pour la première fois depuis la deuxième semaine d’activités, en plus d’identifier le joueur le plus utile de chaque équipe en cette première moitié de saison.


RANG ÉQUIPE
LA SEMAINE PASSÉE COMMENTAIRES
1 2 Ducks d’Anaheim: Viktor Fasth: évidemment, Ryan Getzlaf est à un autre niveau en ce moment, mais ce niveau serait moins significatif si ce n’était du travail effectué par Fasth alors que Jonas Hiller était soit blessé ou en arrachait. Fasth a un dossier de 10-1-1 et s’il n’avait pas partagé le boulot devant la cage des Ducks, il serait un candidat au trophée Vézina.
2 1 Blackhawks de Chicago: Patrick Kane: il n’affiche pas les statistiques de ses 12 premières rencontres de la saison (9 buts et 10 passes), mais au sein d’une équipe dominante comme peu d’équipes auparavant, il a été le meilleur. Il est répertorié à 5 pieds, 11 pouces, mais il semble plus fort que jamais en possession de rondelle.
3 3
Bruins de Boston: Zdeno Chara: un choix évident, Chara a pratiquement été le joueur le plus utile des Bruins chaque saison depuis qu’il est à Boston. Il fait partie de l’élite au niveau du jeu défensif, passant en moyenne 24:38 par match sur la patinoire, rendant le travail de Tuukka Rask plus aisé, lui qui occupe le rôle de gardien numéro un des Bruins cette saison.
4 5 Penguins de Pittsburgh: Sidney Crosby: après 26 rencontres, Crosby est en voie de remporter le trophée Art Ross aisément avec une récolte projetée de 83 points. Ce chiffre l’aurait placé au cinquième rang l’an dernier, dans un calendrier de 82 rencontres. Personne ne trouve Crosby plus utile que Chris Kunitz.
5 4 Canadien de Montréal: Andrei Markov: il a été aux prises avec des blessures pendant si longtemps qu’il est facile d’oublier ce qu’il représente pour le Tricolore lorsqu’il est en santé. Il a fait la majorité de ses dommages en attaque sur le jeu de puissance (14 de ses 16 points) et il est l’une des principales raisons du revirement de situation à Montréal.
6 6
Kings de Los Angeles: Jeff Carter: les Kings ne sont plus cette formation qui était inapte à marquer des buts et qui se fiait sur Jonathan Quick la saison dernière, mais ils se retrouvent plutôt en milieu de peloton. Carter a marqué 17 de leurs 67 filets, le plus haut pourcentage par un joueur au sein d’une équipe cette saison.
7 10
Hurricanes de la Caroline: Eric Staal: la présence d’Alexander Semin à sa droite y est pour beaucoup, mais Staal a été un véritable monstre en première moitié. Avec 12 buts en 24 matchs, Staal maintient un rythme de production qu’on n’a pas vu depuis la saison 2005-06, lorsqu’il avait marqué à 45 reprises. Ses quatre filets victorieux le placent à égalité au troisième rang dans la LNH.
8 13
Wild du Minnesota: Ryan Suter: il est clair qu’il en arrachait à ses débuts, mais il est la pierre angulaire de la défense du Wild, une équipe qui en avait grandement besoin. Il mène la LNH pour le temps d’utilisation et même s’il n’a qu’un but à sa fiche, il est au deuxième rang (à égalité) chez les défenseurs du circuit avec 17 mentions d’aide. Il devrait continuer à s’améliorer à mesure qu’il deviendra de plus en plus confortable.
9 9 Blues de St. Louis: Alex Pietrangelo: sa fiche de moins-6 n’indique pas le niveau de son jeu cette saison. Les Blues n’ont pas profité des prouesses de leurs gardiens et il passe près de 26 minutes sur la patinoire, face aux meilleurs éléments adverses. Il a 23 ans et continue de s’améliorer.
10 8 Maple Leafs de Toronto: Nazem Kadri: lorsque Joffrey Lupul est tombé au combat, à cause d’une fracture à un bras, Kadri a élevé son jeu d’un cran et a pris le poste vacant en attaque. Il mène les Leafs avec 25 points, mais ce qui rend cette production encore plus impressionnante c’est qu’il le fait en jouant seulement 15:22 minutes par rencontre en moyenne. Il est à égalité au 18e rang des marqueurs de la LNH, mais est au 39e rang au chapitre du temps d’utilisation.
11 16 Rangers de New York: Rick Nash: il s’est avéré une menace constante lorsqu’il est de l’alignement et avec 23 points en 20 rencontres, il mène les Rangers au chapitre des buts et des passes. Il a raté quatre rencontres cette saison et les Rangers ont un dossier de 0-3-1 en son absence. Il représente tout ce que les Rangers espéraient lorsqu’ils l’ont acquis cet été.
12 12 Sénateurs d’Ottawa: Craig Anderson: le gars n’a pas disputé un seul match entre les poteaux en trois semaines, mais il demeure la principale raison qui fait que les Sénateurs sont encore dans le portrait des séries, malgré toutes les blessures. Robin Lehner et Ben Bishop ont bien joué en son absence, mais les 15 matchs disputés par Anderson sont phénoménaux et font la différence.
13 11 Red Wings de Détroit: Pavel Datsyuk: c’est un coup de dés entre lui et Henrik Zetterberg et choisir un ou l’autre n’est pas une erreur. Les deux joueurs présentent des statistiques d’élite en attaque et tuent les pénalités, mais Datsyuk a remporté 58 pour cent de ses mises au jeu et se retrouve au second rang au niveau des revirements provoqués avec 29.
14 NC Coyotes de Phoenix: Oliver Ekman-Larsson: le défenseur de 21 ans mène l’équipe au niveau des passes (14), des points (17), du temps d’utilisation (25:13), du différentiel (plus-7) et compte un but décisif à sa fiche en fusillade. Il joue suffisamment bien pour être considéré parmi les candidats au trophée Norris.
15 NC
Blue Jackets de Columbus: Jack Johnson: ce n’est pas une équipe qui regorge de candidats, mais Johnson mérite le titre en se basant sur son utilisation et sa production offensive. Cette équipe qu’on voyait terminer au dernier rang dans l’Ouest selon plusieurs observateurs ne se retrouve qu’à trois points du huitième rang, en large partie grâce au jeu de Johnson.
16 15 Stars de Dallas: Kari Lehtonen: les Stars ont eu de la difficulté à retrouver le sentier de la victoire en l’absence de Lehtonen, qui était blessé à l’aine. Il a un dossier de 9-4-1, une moyenne de buts alloués par match de 2,23 et un pourcentage d’arrêts de ,929. Si les Stars atteignent les séries éliminatoires, Lehtonen en ferait l’une des équipes les plus difficiles à éliminer dans l’Ouest.

Ils ont raté le classement des Super-16 de peu: San Jose, Vancouver, Nashville, New Jersey, Winnipeg

 

La LNH sur Facebook