Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Zdeno Chara premier candidat au trophée Norris

lundi 2013-03-11 / 10:43 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Zdeno Chara premier candidat au trophée Norris

Même s’il est un des trois anciens gagnants du trophée Norris toujours actifs, il se peut que l’apport de Zdeno Chara aux Bruins de Boston soit encore sous-estimé.

Le capitaine a mené son équipe à la Coupe Stanley, il est toujours considéré quand vient le temps de déterminer le meilleur défenseur de la LNH et il serait difficile de voter contre lui comme défenseur le plus utile à son équipe (même si des partisans des Sénateurs d’Ottawa ne seront pas d’accord).

Sa taille de géant et son habileté exceptionnelle, compte tenu de celle-ci, à manœuvrer avec la rondelle lui procurent un avantage unique. Il amène une stabilité rassurante pour l’entraîneur Claude Julien et comme il peut jouer jusqu’à 30 minutes par match au besoin, l’entraîneur adverse n’est pas en mesure de lui opposer un couvreur attitré.

Les Bruins dominent le jeu à forces égales quand Chara est sur la glace. Ce fut le cas pour 23 buts de son équipe depuis le début de la saison, et seulement 11 contre. Il n’y a pas beaucoup de défenseurs à travers la ligue qui peuvent afficher ce genre de statistiques.

Ce qui valorise encore Chara c’est qu’il est constamment opposé aux meilleurs joueurs de l’autre équipe, ce qui n’empêche pas les Bruins de conserver leur domination. Parmi les défenseurs qui ont pris part à 15 matchs ou plus, Chara est celui qui a été confronté à la deuxième meilleure opposition selon les statistiques du site Behind the Net.

Dion Phaneuf, des Maple Leafs de Toronto, a fait face à une opposition plus difficile mais il a été sur la glace pour 14 buts de son équipe et 24 de l’adversaire.

Chara est utilisé en moyenne plus de 24 minutes par match et dans toutes les situations. L’argument principal que l’on pourrait retenir contre sa candidature est sa production offensive, qui est de quatre buts et neuf points en 22 rencontres.

Aucun autre défenseur depuis Rod Langway a gagné le trophée Norris avec aussi peu de points par match. Mais la valeur de Chara est facile à démontrer et il mérite d’être considéré comme le favori au trophée Norris à mi-chemin dans la saison.

FINALISTES

Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de Phoenix

On dénombre 15 défenseurs qui passent présentement une moyenne de plus de 25 minutes par match sur la patinoire. Les plus et les moins sont peut-être une mesure d’évaluation dépassée, mais Ekman-Larsson et celui qui le suit dans notre liste viennent en tête avec un différentiel de plus-7.

Ekman-Larsson a été sur la glace pour 26 buts des Coyotes à forces égales, un sommet dans la ligue après les matchs de vendredi. L’attaque des Coyotes s’avère une belle surprise, spécialement à la suite du départ de leur meilleur marqueur Ray Whitney, et les 17 points d’Ekman-Larsson y comptent pour beaucoup. Il a probablement été le défenseur le plus sous-estimé la saison dernière mais cela ne devrait plus être le cas.

Kristopher Letang, Penguins de Pittsburgh

Le défenseur avec les meilleures statistiques offensives sera toujours considéré pour le trophée Norris et Letang domine avec 26 points en 23 rencontres, ayant été à l’écart pour trois matchs des Penguins.

Il se classe aussi au sixième rang de la LNH pour le temps d’utilisation, jouant une moyenne de plus de 26 minutes par match. S’il poursuit à ce rythme et approche la cinquantaine de points en 48 rencontres, il sera certainement un finaliste et peut-être même le gagnant du trophée.

 

La LNH sur Facebook