Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La séquence des Blackhawks prend fin contre l’Avalanche

samedi 2013-03-09 / 1:51 / LNH.com - Nouvelles

Par Rick Sadowski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La séquence des Blackhawks prend fin contre l’Avalanche

DENVER – La séquence est terminée !

La séquence de 24 parties sans subir la défaite en temps réglementaire des Blackhawks de Chicago est terminée, le meilleur début de saison de l’histoire de la LNH, a pris fin avec fracas vendredi soir au Pepsi Center.

L’Avalanche du Colorado, qui n’avait qu’une victoire en sept matchs, a surpris les Blackhawks avec cinq buts consécutifs, dont quatre en deuxième période, en route vers un gain de 6-2 devant une salle comble de 18,007 spectateurs en liesse, qui chantaient en chœur « la séquence est terminée ! » lors des cinq dernières minutes.

Si on remonte à la saison passée, les Blackhawks ont amassé un point dans 30 parties de suite. Il n’y a que les Canadiens de Montréal de 1977-78 (28 parties) et les Flyers de Philadelphie de 1979-80 (35 parties) qui ont disputé plus de matchs sans encaisser de défaite en temps réglementaire.

« Je leur ai parlé après le match, je leur ai dit qu’ils pouvaient être fiers de ce qu’ils avaient accompli », a révélé l’entraîneur Joel Quenneville. « Ils ont trouvé différentes manières de gagner, soir après soir et tous ont contribué à une chose qui n’était jamais arrivée auparavant. C’est un haut fait d’armes, mais il faut aller de l’avant et tenter de nous améliorer. C’était évidemment très amusant jusqu’à aujourd’hui.

« La séquence a gagné beaucoup en émotions, dernièrement, et nos opposants ont entrepris les matchs comme s’ils étaient encore plus importants. Vous regardez le classement et tous ont des matchs importants à disputer, mais tout porte à croire qu’il y avait quelque chose de plus avec nous. Le défi était le bienvenu. »

Le match de vendredi est, en quelque sorte, une vengeance pour l’Avalanche, après avoir perdu 3-2 à Chicago mercredi lorsque Daniel Carcillo, des Blackhawks, a marqué avec 49,3 secondes à jouer en temps réglementaire.

« Vraiment impressionnant, c’est quelque chose de spécial », a dit le joueur de centre de l’Avalanche, Paul Stastny, à propos de la séquence des Blackhawks. « C’est formidable pour la ligue. Ils ont fait couler beaucoup d’encre et ils le méritaient. Je pense que c’est une séquence qui ne sera pas égalée avant longtemps. C’était bien d’accomplir tout ça devant nos partisans, un vendredi soir comme ça.

« C’est amusant, plus tôt cette année, nous nous sommes affrontés, après sept ou huit rencontres et Gabriel Landeskog se demandait quand nous allions affronter à nouveau ces gars. Il disait des choses comme : “ne vous inquiétez pas, ils ne seront plus invaincus quand nous les croiserons à nouveau.” La première chose qu’on sait, c’est qu’un mois et demi plus tard, nous les avons affrontés et ils étaient toujours invaincus. »

Si on remonte à la saison passée, les Blackhawks ont amassé un point dans 30 parties de suite.

« C’est terminé, nous avons perdu ce soir », a dit le gardien québécois des Blackhawks, Corey Crawford, qui a été remplacé pour entamer la troisième période après avoir accordé cinq buts sur 19 tirs. « Cinq buts, c’est difficile de gagner lorsque vous en donnez autant. Je n’ai pas donné de chance aux gars. »

À propos de la séquence, Crawford ajoute : « C’était génial, nous en avons beaucoup parlé. Nous avons si bien joué en tant qu’équipe. Tout le monde dans l’alignement a bataillé tous les soirs, mais c’est terminé. Nous devons nous soucier de la prochaine rencontre… »

Pour l’Avalanche, trois joueurs ont sonné la charge, soit Matt Duchene, en égalant un sommet en carrière de quatre points (un but et trois mentions d’aide), Stastny (un but et deux passes) et PA Parenteau (un but et deux passes)

« C’est un gros plus pour la confiance, a dit Duchene. Cela démontre que nous pouvons jouer contre tout le monde dans cette ligue. C’est une des meilleures équipes dans la LNH. Quelle séquence spéciale ils ont eue. C’est génial d’y mettre fin. C’est vraiment génial. »

Duchene a brisé une égalité de 1-1 à 4:16 de la première période avec un tir depuis l’enclave qui a touché le bras de Crawford. Le défenseur du Colorado, Erik Johnson, qui avait raté les 11 parties précédentes à cause d’une commotion cérébrale, a préparé le jeu avec une passe du côté droit.

« Il y avait un peu de rouille au début, mais je me sentais bien », a dit Johnson, qui a obtenu un temps d’utilisation de 19:04 et a enregistré un différentiel de plus-4. « C’était bien de participer un peu offensivement. Je crois que ma défensive était à point toute la saison et je voulais simplement poursuivre sur cette lancée ce soir. Nous voulions les deux points, mais mettre fin à leur séquence est un beau bonus évidemment. »

L’Avalanche a fait 3-1 33 secondes plus tard. Ryan O’Reilly a dirigé une passe vers John Mitchell et le tir de ce dernier a battu Crawford du côté du gant.

C’était la troisième fois cette saison que les Blackhawks tiraient de l’arrière par une marge de deux buts, ce qui a poussé Quenneville à appeler un temps d’arrêt. Peu après, Stastny s’est présenté seul devant Crawford et le gardien a fait l’arrêt.

L’Avalanche a bénéficié d’un jeu de puissance quelques minutes plus tard lorsque Crawford a fait trébucher Aaron Palushaj, tout juste à l’extérieur de son demi-cercle. Les joueurs du Colorado ont fait payer le gardien, lorsque Ryan O’Reilly a marqué de la pointe à 10:47, après seulement quatre secondes de supériorité numérique.

Stastny a remporté une mise en jeu contre Marcus Kruger dans le cercle droit et la rondelle est allée vers Duchene à la pointe droite. Il a effectué une passe en diagonale vers O’Reilly, qui a marqué son premier but en quatre matchs depuis qu’il a rejoint les rangs de l’Avalanche, il y a une semaine.

Jamie McGinn a augmenté l’avance des siens à 5-1 à 13:58 sur un jeu préparé par Duchene, qui a battu le défenseur Duncan Keith de Chicago pour l’obtention du disque et empêcher un éventuel dégagement refusé, avant de passer la rondelle dans l’enclave.

« Le match était loin d’être terminé, a dit Duchene. C’est une équipe qui peut revenir de l’arrière. Nous avons ralenti au cours des 10 dernières minutes, mais c’est sans doute la nature humaine. Nous avons disputé un bon match ce soir. »

Les Blackhawks, qui avaient une fiche de 3-0-1 lorsqu’ils tiraient de l’arrière après deux périodes, ont vu Bryan Bickell marquer à 8:53 de la période finale, mais Parenteau a répondu à 15:46.

« Il nous faut remporter des matchs et accumuler les points », a dit Joe Sacco, le pilote de l’Avalanche. « J’espère que ceci nous servira de tremplin pour aller de l’avant. Mais laissez-moi vous dire que Chicago a beaucoup de mérite pour ce qu’ils ont accompli. C’est une belle séquence, extrêmement impressionnante. C’est une grande équipe de hockey. »

Les Blackhawks ont marqué les premiers pour la 12e fois cette saison sur un but de Jonathan Toews à 5:44 du premier engagement. Le but est survenu sur le premier tir, après un revirement de l’Avalanche. Les Blackhawks se sont présentés dans la zone de l’Avalanche sur une descente à trois contre un, complétant une belle séquence de passes. Toews a marqué en étant posté profondément du côté droit sur une belle remise de la part de Marian Hossa.

L’Avalanche a créé l’égalité 1-1 à 16:36, lors d’un jeu de puissance, avec l’aide de Stastny, alors que Bryan Bickell était au banc des pénalités pour avoir accroché Mitchell. Duchene était posté dans le cercle droit lorsqu’il a glissé une passe dans l’enclave vers Stastny et ce dernier a redirigé le disque derrière Crawford.

L’Avalanche a entamé la rencontre au dernier rang de la LNH en supériorité numérique, n’ayant marqué que huit filets en 67 occasions. Le but de Stastny a mis fin à une séquence de 0-en-13 en avantage numérique au cours des six dernières rencontres.

« Nous leur avons donné trop de chances depuis l’enclave, ce qui rend la tâche difficile pour nos gardiens, a dit Toews. Nous avons eu la chance de nous rapprocher, mais n’avons pas été suffisamment intelligents dans notre zone. »

Aussi fiers de leur séquence que peuvent l’être les Blackhawks, Toews a suggéré que cela pourrait apporter un peu de répit.

« Je dirais que lors des derniers matchs, tout ce qui s’est dit a pris des proportions hors de notre contrôle, a affirmé Toews. Les joueurs dans le vestiaire ont toujours gardé l’accent sur une seule chose : il fallait être préparé à jouer en équipe. Jamais nous ne nous sommes vraiment laissés distraire par tout ça. Peut-être que ça nous enlève un peu de pression et que nous pouvons prendre une pause et réfléchir à ces bonnes choses que nous avons pu faire.

« Nous sommes chanceux d’avoir joué suffisamment bien pour accomplir cela. C’est une chose dont nous pouvons être fiers. C’est vraiment une chose formidable. »

 

La LNH sur Facebook