Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Selon son frère Eric, Marc Staal doit attendre avant d’avoir des nouvelles

mercredi 2013-03-06 / 13:41 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Selon son frère Eric, Marc Staal doit attendre avant d’avoir des nouvelles

Selon ce qu’a rapporté son frère Eric des Hurricanes de la Caroline, le défenseur des Rangers de New York Marc Staal doit attendre que l’enflure se résorbe autour de son œil droit avant que l’on puisse statuer sur un diagnostic précis sur la durée de son absence.

Marc Staal a été blessé au cours de la troisième période du match de mardi soir, lorsqu’un tir de la pointe dévié l’a atteint à l’œil droit. Marc Staal, comme ses frères Eric et Jordan, qui évoluent avec les Hurricanes, ne porte pas de visière.

Les Rangers n’ont sorti aucune mise à jour officielle concernant une mise à jour au sujet de Staal.

« C’est difficile à dire en ce moment. Ils attendent que l’enflure se résorbe », a dit Eric Staal à LNH.com après avoir parlé avec Marc mercredi matin. « Il avait un bon moral, mais nous n’en savons pas beaucoup pour l’instant. Évidemment, nous pouvons dire que nos prières sont dirigées envers lui et espérons qu’il a pu éviter le disque à cet endroit. Nous en saurons davantage avec le temps. »

Eric a dit que Marc « avait l’air de bien se porter » lors de la conversation téléphonique entre les deux, mercredi matin.

« Mais encore là, nous n’en saurons rien tant que l’enflure sera présente, c’est ce que lui ont dit les experts, nous verrons bien », a révélé Eric.

Le capitaine des Hurricanes a dit qu’il avait su pour son frère peu après avoir quitté la glace au terme d’une victoire de la Caroline, 4-3, contre Buffalo, mardi soir. Il a révélé qu’il avait vu la reprise peu après et qu’il était particulièrement inquiet en voyant Marc en douleur sur la patinoire.

« Ron Francis m’a accroché et m’a dit : je préfère te le dire avant que les autres ne te l’apprennent, mais ton frère a été atteint solidement il y a quelques minutes et je voulais t’en aviser, a expliqué Eric. C’est gentil de sa part, de m’en avertir. Puis je suis allé visionner le jeu et j’ai parlé à mes parents.

« C’est effrayant à regarder. C’est un sentiment affreux et je me suis senti malade, pris à l’estomac de le voir ainsi en douleur avec les jambes qui battaient au vent. Mais c’était bien de lui parler mercredi, et j’espère que tout ira pour le mieux. »

 

La LNH sur Facebook