Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien renverse les Bruins grâce à deux buts en troisième période

lundi 2013-03-04 / 0:40 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Kalman - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien renverse les Bruins grâce à deux buts en troisième période


BOSTON -- Quand Zdeno Chara n’est pas sur la patinoire pour les Bruins de Boston, leurs adversaires ont plus d’espace pour manœuvrer.

Le Canadien de Montréal en a profité dimanche soir en comptant deux buts pendant que Chara servait ses 17 minutes de punition (une punition mineure pour avoir été l’instigateur, une punition majeure pour s’être battu et une punition d’inconduite de 10 minutes) pour revenir de l’arrière et l’emporter 4-3 contre les Bruins au TD Garden.

David Desharnais a inscrit un doublé, dont le but gagnant avec 9:17 à jouer à la rencontre. Max Pacioretty avait créé l’égalité plus tôt au troisième engagement.

Chara s’est vu décerner 17 minutes de punition pour avoir été l’instigateur d’un combat contre le défenseur du Canadien Alexei Emelin alors qu’il restait cinq minutes à faire au deuxième tiers. Chara a voulu venger son coéquipier Tyler Seguin, qui avait été plaqué par Emelin quelques instants plus tôt dans la zone neutre.

« C’était énorme. C’est un de leurs gros joueurs. Il excelle sur le jeu de puissance, en désavantage numérique et à forces égales. C’est un gros morceau de leur formation et c’était un gros avantage pour nous de le voir au cachot pendant 17 minutes, alors on en a profité », a déclaré Desharnais.

Les Bruins ne pouvaient pas se permettre de perdre leur capitaine ainsi que l’un des meilleurs défenseurs du circuit, mais Chara ne pouvait rester sans rien faire après avoir vu Emelin briser son bâton sur Seguin. L’attaquant de Boston a semblé ébranlé par cette mise en échec et il a dû récupérer pendant quelques instants avant de sauter à nouveau sur la patinoire.

« Oui, ce gars-là avait cassé son bâton en servant un double échec à Tyler. Quand je l’ai vu sur la glace, j’ai réagi. C’est un de nos meilleurs joueurs, alors il n’était pas question que je le regarde se faire frapper comme ça sans rien faire », a expliqué Chara.

L’entraîneur des Bruins Claude Julien a admis que la perte de Chara a été frustrante, surtout qu’ils auraient plutôt dû profiter d’un avantage numérique. Julien était encore furieux après la rencontre et il ne s’est pas gêné pour dire ce qu’il pensait du style de jeu du Canadien.

« C’est frustrant parce que tout le monde a vu qu’ils en mettaient beaucoup », a ajouté Julien, dont l’équipe n’a profité que de deux supériorités numériques comparativement à cinq pour Montréal. « C’est embarrassant pour notre sport. Ils ont eu plus de 100 jeux de puissance cette année et on comprend facilement pourquoi. On essaie d’éliminer ça du sport et il faut y mettre fin vite. Ce n’est pas juste à cause de ce soir. C’est le sort du hockey qui en dépend. Toute cette exagération est une honte et il faut faire mieux que ça. »

L’action n’a pas manqué dans cette rencontre entre les deux meilleures formations de l’Association de l’Est, et ce, tant sur le plan offensif que sur celui de la robustesse. En deuxième période, 48 minutes de punition ont été décernées aux deux équipes. Il y a eu, entre autres, un combat entre Milan Lucic des Bruins et Brandon Prust du Canadien, ce qui n’a pas manqué d’impressionner l’entraîneur montréalais Michel Therrien.

« Brandon Prust a fait preuve de beaucoup de leadership pour notre équipe, a déclaré Therrien. J’ai voulu m’assurer, entre la deuxième et la troisième période, que tous les joueurs étaient conscients qu’il fallait répliquer en équipe. Et je crois qu’ils ont bien réagi. »

Tirant de l’arrière 3-2 au début du troisième vingt, Montréal a créé l’égalité à 5:31 lorsque le lancer des poignets du haut de l’enclave de Pacioretty a heurté quelque chose avant de déjouer le gardien de but Tuukka Rask (22 arrêts). Desharnais a ensuite compté le but gagnant pendant une mêlée devant le filet. Après que Rask eut partiellement arrêté le lancer de Brendan Gallagher, Pacioretty a envoyé la rondelle à l’avant de la cage, où Desharnais n’a pas raté sa chance.

« La rondelle est apparue sur mon bâton. J’ai été chanceux », a admis Desharnais.

Le gardien de but de Montréal Peter Budaj effectuait un premier départ depuis le 18 février et il a réalisé 31 arrêts. Le Canadien a décidé de faire confiance à son gardien auxiliaire après que Carey Price eut encaissé un revers de 7-6 face aux Penguins de Pittsburgh samedi soir.

Budaj a repoussé les 10 lancers dirigés vers lui en troisième période.

« Il a bien joué. Il méritait d’être là ce soir, a affirmé Therrien. C’est comme ça que je le vois. N’oublions pas que lorsque Carey a été malade, [Budaj] nous a offert des performances incroyables en n’allouant qu’un but en deux matchs. Il travaille fort pendant les entraînements, alors il méritait de jouer ce soir. C’était un beau défi pour lui. Il a fait des arrêts importants à des moments clés. »

Montréal a ouvert la marque grâce à un but en supériorité numérique de Tomas Plekanec à 9:57 du premier tiers. Seguin a répliqué à 10:47, mais le Canadien a repris les devants quand la passe de Desharnais à l’avant du filet a dévié sur le patin d’un joueur des Bruins avant de glisser derrière Rask 16 secondes plus tard.

Les Bruins ont été les seuls à s’inscrire au pointage au deuxième engagement. Patrice Bergeron a été crédité d’un but lorsque Andrei Markov a involontairement poussé la rondelle dans son propre filet à 4:06. Ensuite, à 9:20, Dougie Hamilton a poussé une rondelle bondissante par-dessus l’épaule de Budaj pour donner les devants 3-2 à Boston.

Le Canadien possède une priorité de deux points sur les Bruins au premier rang de l’Association de l’Est, mais Boston a disputé trois parties de moins que Montréal. Le CH avait peu d’attentes avant cette rencontre, mais il a maintenant séparé les honneurs des deux premiers affrontements contre les champions en titre de la section Nord-Est.

« On revient de loin, a conclu Therrien. On est convaincu que si on s’en tient à notre plan, on a une chance de remporter chaque match. C’est comme ça qu’on approche chaque partie. Ce soir, on a connu un bon départ en première période et ça nous a donné confiance. Les joueurs savent que s’ils respectent le plan de match, on aura une chance de gagner. »

 

La LNH sur Facebook