Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La séquence des Hawks se poursuit grâce à Kane

dimanche 2013-03-03 / 19:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La séquence des Hawks se poursuit grâce à Kane


DETROIT – Faut croire que les Blackhawks ne perdront pas un seul match en temps réglementaire cette saison!

Juste comme il semblait que les Red Wings de Detroit deviendraient les premiers à les battre en 60 minutes, Patrick Kane a dégainé vivement pendant un avantage numérique à 2:02 de la fin de la troisième période pour envoyer les deux équipes en prolongation.

C’est encore Kane qui a tranché en marquant le seul but de la fusillade, réussi à sa façon unique, au ralenti et après plusieurs feintes. Il a ainsi procuré un gain de 2-1 aux visiteurs au Joe Luis Arena, qui porte à 22 leur séquence de matchs sans défaite en temps réglementaire.

« On a pris une bonne mise en jeu, c’était un bon départ en avantage numérique », a dit Kane de son but. « Je sais qu’on songeait à demander un temps d’arrêt puis on s’est dit que c’est peut-être eux qui le feraient, et nous avons fini par marquer. Les choses ont tourné parfaitement. »

C’était le 11e but de Kane et la fiche des Hawks est maintenant de 19-0-3. Si on remonte à la saison dernière, ils n’ont pas été battus en 60 minutes à leurs 28 derniers matchs.

« Il semble que plus cette série se poursuit plus cette sensation (qu’on ne perdra pas) fait son petit bonhomme de chemin, même quand on tire de l’arrière tard en troisième période. Ce but a été un peu plus gros que n’importe quel autre but égalisateur. Nous avons ressenti un bon feeling sur la glace. »

Corey Crawford a repoussé 32 rondelles durant la rencontre en plus d’arrêter les trois joueurs des Red Wings en fusillade, dont Henrik Zetterberg pour mettre fin à la rencontre.

Le but de Kane illustre parfaitement comment les Blackhawks sont demeurés en temps réglementaire.

Tout a commencé quand Jonathan Ericsson a été chassé pour avoir dégagé la rondelle dans les gradins. Vingt-trois secondes plus tard, c’était 1-1. Viktor Stalberg a battu Kyle Quincey de vitesse après que le tir de Patrick Sharp ait été arrêté par Niklas Kronwall, et il a passé la rondelle du revers à Kane, qui n ‘a jamais hésité à dégainer.

« J’ai été plus vite que lui cette fois, a constaté Stalberg. Je pense que lorsque vous vivez une séquence semblable, ce sont de petites différences comme ça qui vous permettent de continuer. Nous avons profité d’un bond favorable et parfois c’est mérité. Je pense que nous avons joué un fort match. »

Il s’agissait d’une neuvième victoire de suite pour les Hawks, ce qui égale un record de concession établi en décembre 2008-09.

Quant aux Red Wings (10-8-4), c’était leur deuxième défaite de 2-1 face à leurs rivaux de la division Centrale cette saison, la première ayant été subie en prolongation au United Center.

Cette fois, Johan Franzen leur a presque donné la victoire en prolongation mais sa journée de frustration s’est poursuivie lorsque son tir du revers à fait résonner le poteau.

« C’est juste une question de chance, c’est dur à avaler, mais il faut reconnaître qu’ils ont une bonne équipe, a noté Jimmy Howard. C’est impressionnant. Ils trouvent des façons différentes de gagner. Il s’en est fallu de deux minutes cette fois. J’aurais aimé qu’on les batte. »

Howard a effectué 32 arrêts et il en a fait un gros à une seconde de la fin de la prolongation, encore contre Kane.

Après une première période sans but dominée largement par les Blackhawks, les deux équipes ont augmenté leur intensité en deuxième et les deux gardiens ont eu à se surpasser.

Les Red Wings étaient dominés 18-8 au total des lancers à mi-chemin de la période lorsqu’ils ont commencé à mettre plus de pression sur Crawford, qui en était à son premier match depuis qu’il a dû abandonner le 28 février en raison d’une blessure au haut du corps, après la première période d’une rencontre face aux Blues

Il a frustré Franzen en quelques occasions lorsque les Red Wings ont dominé la deuxième moitié de la période 13-3 au total des tirs au filet, et il a eu à repousser six rondelles pendant un désavantage numérique vers la fin de l’engagement.

« Je n’ai pas eu beaucoup de travail en première moitié de rencontre, a reconnu le gardien. J’ai dû voir à rester dans le match et nos gars ont été vraiment solides pendant une infériorité numérique en fin de deuxième. Ils ont bloqué de bons lancers. Les matchs contre eux sont toujours de bons matchs. Ce sont deux équipes habiles qui peuvent créer des chances. »

Les Red Wings ont poursuivi sur leur lancée en troisième période et Tomas Tatar a finalement marqué le premier but en profitant d’une passe parfaite de Joakim Andersson de derrière le filet. Crawford a ensuite dû faire d’autres gros arrêts pour en arriver à protéger la séquence record des Blackhawks.

 

La LNH sur Facebook