Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le tour du chapeau d’Ovechkin indique peut-être qu’il s’adapte à l’aile droite

mardi 2013-02-26 / 23:28 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le tour du chapeau d’Ovechkin indique peut-être qu’il s’adapte à l’aile droite

ARLINGTON, Virg. -- Alex Ovechkin a eu droit à une journée de congé dimanche, au lendemain de son premier tour du chapeau en plus de deux ans.

Après avoir dû répondre si souvent à des questions concernant sa baisse de production, le capitaine des Capitals de Washington a eu une journée pour apprécier une performance de grand cru Ovechkin, ce qui l’aidera peut-être à relâcher la pression qui pèse sur lui compte tenu des grandes attentes à son endroit.

« Non, j’y pense toujours », a-t-il dit cependant.

Si un match ne fait pas une saison et ne garantit pas qu’Ovechkin va recommencer à terroriser chaque soir les gardiens adverses, il n’a pas non plus enlevé tout ce poids de sur ses épaules.

Pendant des années, Ovechkin a été une vraie machine à marquer des buts pendant que les Capitals accumulaient les victoires et s’avéraient une attraction populaire auprès des amateurs.

Tout cela a changé depuis deux ans. Ovechkin s’est effacé pour la première fois de sa carrière en même temps que les Capitals sont disparus du radar, à l’exception de leur poussée lors des dernières séries éliminatoires quand ils se sont approchés à une victoire de la finaled’Association.

Ovechkin a souvent été le principal blâmé, conséquence de son riche contrat, de l’arrogance qu’il a démontré depuis son arrivée comme recrue au sein d’une équipe médiocre et des grandes attentes à l’endroit d’un joueur aussi talentueux.

Le désastre s’est poursuivi au début de la présente saison que les Capitals ont entreprise avec deux victoires en 11 rencontres (2-8-1) pendant qu’Ovechkin continuait de ne pas être à la hauteur.

Son nouvel entraîneur, Adam Oates, avait un plan pour le relancer, impliquant un changement de position de l’aile gauche à l’aile droite.

Oates a fini par le ramener à gauche, mais encompagnie des besogneux Jay Beagle et Joey Crabb, ce qui n’a rien arrangé.

Ovechkin est retourné à droite, mais avec la nouvelle acquisition Mike Ribeiro au centre plutôt que son partenaire habituel des dernières années, Nicklas Backstrom.

Les choses ont finalement bien marché pour Ovechkin comme, sans surprise, pour les Capitals.

« C’est plus facile pour moi de le trouver rapidement sur la glace, a commenté Ribeiro. J’essaie de le rejoindre le plus possible en zone centrale. Il est un joueur meilleur avec la rondelle que sans, alors tant mieux si je peux la lui remettre. C’est ce que j’essaie de faire, lui passer la rondelle.

« Mon objectif ici est de lui faire marquer des buts. Je dois le trouver et trouver sa palette. »

Les statistiques d’Ovechkin depuis 11 matchs ressemblent davantage à celles d’un joueur qui a été choisi deux fois le plus utile à son équipe. Il totalise 12 points (6-6), mais plus important encore, il crée l’impact qu’on attend de lui.

Il a dirigé 52 tirs au filet à ses 11 derniers matchs, il bouscule ses adversaires et il attaque plus régulièrement et avec plus d’agressivité.

« Oui, il va vraiment bien depuis quelque temps », a reconnu le directeur général George McPhee. « Je pense qu’il a disputé jeudi son meilleur match de la saison, même si cela n’a pas paru dans les chiffres. Il a eu deux ou trois échappées, il a créé des occasions et il a travaillé fort. Nous voulons qu’il joue comme ça chaque soir et nous nous en approchons. »

Oates a aidé à des conversions semblables pendant qu’il était adjoint à l’entraîneur au New Jersey, avec Ilya Kovalchuk, et à Tampa, avec Martin St. Louis. Il veut qu’Ovechkin trouve de nouvelles façons de déjouer des défenses adverses qui ont appris ses trucs.

Son tour du chapeau samedi dernier contre les Devils du New Jersey a bien illustré cette nouvelle façon de faire.

Normalement un joueur qui aime transporter larondelle, Ovechkin l’a cédée au début d’une poussée qui a mené à son premier but, laissant Ribeiro et Jason Chimera se charger du travail pour aller se poster de façon à recevoir une passe pour un but facile.

Son deuxième but a été plus typique de sa gloire passée. Il a reçu la rondelle en pleine accélération et fonc é vers le défenseur qu’il a utilisé comme écran pour déjouer Johan Hedberg. La seule différence? Ça s’est passé du côté droit, la première fois qu’il marquait un but semblable depuis qu’il a changé de position.

Son troisième but a été réussi en avantage numérique, et c’est dans ces circonstances qu’il a toujours été le plus dangereux même quand les buts ne venaient pas plus tôt cette saison.

« Ça m’a traversé l’esprit quelques jours avant. Ses 10 derniers matchs ont été très bons, a noté Ribeiro. Il a lanc é plusieurs fois au filet, il a eu beaucoup d’occasions de marquer. Lors du match avant celui contre les Devils, il a eu deux échappées et quelques chances. Ce n’était qu’une question de temps. Je pense que l’effort fourni est une desexplications. Il travaille fort, même s’il ne marque pas autant de buts que dans le passé. »

Le tour du chapeau n’était qu’un match, mais on voyait qu’il progressait lors des matchs précédents. Kovalchuk et St-Louis ont fini par s’adapter et continuent de briller, et c’est ce que Oates et les Capitals s’attendent de voir avec Ovechkin.

Si c’est le cas, peut-être le capitaine aidera-t-il les Capitals à revenir sous les projecteurs. Ils occupaient le dernier rang de la division Sud-Est, à six points des Hurricanes de la Caroline, leursadversaires de mardi soir.

S’ils veulent retourner dans les séries éliminatoires une sixième année de suite, les Capitals devront se mettre à gagner avec régularité, comme ils l’ont fait en 2007-08 quand ils étaient passés des bas-fonds du classement au premier rang de leur division.

Ils ont moins de temps à leur disposition cette saison, mais si ça devait arriver, c’est que le nouvel ailier droit aura joué un grand rôle.

« C’est un membre très important de cette équipe. Nous avons besoin de ses buts pour gagner, a rappelé Troy Brouwer. Nous sommes une bien meilleure équipe quand il se met en marche et il doit nous donner plus de matchs comme les deux derniers. Un tour du chapeau ne veut pasnécessairement dire un match exceptionnel, mais ce fut le cas. Et il avait vraiment connu un fort match l’autre soir même s’il n’avait pas marqué. »

D’ajouter McPhee: « Je pense qu’Adam a été remarquable au niveau de la communication et de l’entente avec lui. Ca ressemble à une belle relation, et chaque organisation fructueuse a besoin de la collaboration de ses meilleurs joueurs. C’est quelque chose qu’Adam avait vécu avec d’autres, que ce soit St-Louis ou Kovalchuk, et il a pu montrer à Alex sur vidéo ce qu’il a réussi à faire avec eux, en leur signalant l’avant et l’après. »

 

La LNH sur Facebook