Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La belle séquence des Hawks se poursuit avec une victoire contre les Sharks

vendredi 2013-02-22 / 2:15 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


La belle séquence des Hawks se poursuit avec une victoire contre les Sharks

CHICAGO – L’entraîneur en chef des Blackhawks de Chicago, Joel Quenneville, n’avait pas à ressentir ce que vivait son équipe en fin de troisième période, vendredi soir. Il pouvait le voir et l’entendre.

« Kaner (Patrick Kane) ne cessait d’appliquer des mises en échec en zone offensive, les joueurs étaient conscients de leur jeu défensif dans notre territoire, toutes des choses qui développent l’esprit d’équipe et qui amènent au succès, a déclaré Quenneville. Être sur le banc et dire les bonnes choses comme : ‘Notre troisième joueur doit revenir’, ‘Bons changements’, ‘Courtes présences sur la glace’, ‘Jouez le cadran’. Je pense que tout cela va ensemble.

« Vous avez plus de satisfaction en recevant les accolades pour ce que tu as fait pour l’équipe, sachant que tu as contribué de manière significative. Je pense que l’on se sent mieux ainsi. »

Aucune équipe ne se sent mieux que les Blackhawks présentement. Ils ont été la meilleure équipe de la LNH dans le premier tiers de la saison, et ils ont une marque toute récente pour le prouver.

Les Blackhawks sont revenus de l’arrière pour l’emporter 2-1 contre les Sharks de San Jose, vendredi soir au United Center, et ils sont devenus la première équipe dans l’histoire de la LNH à entreprendre une saison en amassant au moins un point à leurs 17 premiers matchs.

L’ailier gauche Brandon Saad, le plus jeune joueur dans la formation des Blackhawks à l’âge de 20 ans, a inscrit son premier but en désavantage numérique de sa carrière au début de la troisième période pour faire la différence. Viktor Stalberg a marqué l’autre but d’un angle restreint qui a surpris le gardien Antti Niemi des Sharks.

Ray Emery a effectué 26 arrêts pour remporter sa quatrième victoire en quatre matchs, et sa septième victoire en sept départs cette saison.

Les Blackhawks présentent une fiche de 14-0-3 et n’ont pas perdu une rencontre de la saison régulière en temps réglementaire depuis le 25 mars 2012, une séquence de 23 matchs.

Ils ont éclipsé la série établie par les Ducks d’Anaheim en 2006-07 quand ils avaient amassé au moins un point à leurs 16 premiers matchs (12-0-4) avant de perdre contre les Flames à Calgary. Les Ducks avaient remporté la coupe Stanley cette saison-là.

Les Blackhawks avaient égalé la marque des Ducks plus tôt cette semaine en défaisant les Canucks de Vancouver 4-3 en tirs de barrage.

Les Blackhawks auront une opportunité de poursuivre leur belle séquence quand ils recevront la visite des Blue Jackets de Columbus, dimanche, une équipe qu’ils ont battue 3-2 plus tôt cette saison.

« C’est difficile de mettre cela en perspective, a déclaré Stalberg. C’est fou de penser que tu ne perdras pas un match en temps réglementaire à tes 17 premiers matchs de la saison. C’est plaisant de faire partie de cette équipe et nous sommes heureux de cette marque, mais je pense que chacun de nous a mis l’accent sur le fait de bien jouer à chaque match, alors que l’attention des médias était portée sur la marque. Il a été difficile de ne pas être affecté par cela. »

Les Hawks en étaient à une 10e victoire en temps réglementaire, dont trois contre les Sharks qu’ils ont dominé 11 buts contre cinq. Ils ont également gagné deux fois en prolongation et deux autres fois en tirs de barrage. Les trois seuls points qu’ils ont perdus au classement sont survenus quand ils ont subi la défaite en tirs de barrage contre Minnesota, Vancouver et Anaheim.

« C’est un effort d’équipe », a dit Emery, qui a commencé les quatre derniers matchs car Corey Crawford est blessé au haut du corps. « C’est comme cela depuis le début de la saison. Nous avons établi une nouvelle marque, mais le plus important a été que nous avons été capables de demeurer concentrés après d’importantes victoires et des matchs âprement disputés. C’est encourageant. »

San Jose, présentait une fiche de 7-0-1 après ses huit premières rencontres de la saison et ils étaient l’équipe à battre. Au lieu de cela, les Sharks n’ont pas été capables de bâtir sur leur victoire de 2-1 survenue mardi contre les Blues à Saint Louis, leur seul gain de février. Ils perdaient ainsi pour la troisième fois en 17 jours contre ces mêmes Blackhawks.

Patrick Marleau a procuré une avance de 1-0 aux Sharks avec 14,2 secondes à jouer à la première période, mais ils n’ont marqué aucun but en quatre avantages numériques et ils ont accordé un but à court d’un joueur, l’éventuel but victorieux de Saad.

« Nous sommes fâchés, nous ne sommes pas contents et on ne devrait pas l’être après une défaite », a déclaré l’entraîneur en chef des Sharks, Todd McLellan. « L’effort était meilleur que lors de nos précédentes défaites contre eux cette saison. La bataille a été plus serrée, mais nous n’avons marqué encore qu’un seul but. Nous avons accordé le but de la victoire en supériorité numérique. Donc, nous devrions tous être un peu désappointés. »

McLellan n’était particulièrement pas content après le but de Saad en désavantage numérique.

Le défenseur Brent Burns, des Sharks, a permis à Saad d’entrer facilement en zone offensive avant que la recrue ne déjoue le gardien Antti Niemi avec un tir du côté de la mitaine à 2:24 de la troisième.

Il ne restait que trois secondes à la pénalité de Brent Seabrook.

« Nous avons laissé un joueur qui n’était pas très dangereux – pas parce qu’il n’est pas talentueux – mais nous l’avons laissé patiner dans l’enclave sans le défier, a dit McLellan. Je ne suis pas certain si notre gardien était bien placé ou non, mais je suis déçu qu’on ne l’ait pas défié plus tôt. »

Burns a dit à LNH.com qu’il avait vu Saad entrer du côté gauche à pleine vitesse, j’ai donc cherché « à protéger le milieu et je lui ai laissé l’extérieur ». Mais Saad a pu prendre un tir au but du cercle des mises en jeu et déjouer Niemi du côté de la mitaine.

« Il arrive que les joueurs utilisés en avantage numérique reculent un peu plus et j’ai tiré avantage de cela », a dit Saad.

Les Blackhawks prennent avantage de tout ce qu’ils peuvent depuis le début de la saison.

Ils occupent le quatrième rang de la ligue au chapitre de la moyenne des buts marqués par match (3,24), ils sont deuxième en défense (1,88 but accordé par match) et ils occupent la troisième place en désavantage numérique avec un pourcentage de 87,7 pour cent.

Leurs gardiens Emery et Crawford, considérés il n’y a pas si longtemps comme l’une des faiblesses de l’équipe, sont maintenant perçus comme l’une de leurs forces.

Les vedettes offensives Patrick Kane, Jonathan Toews, Marian Hossa et Patrick Sharp contribuent tous à l’attaque.

La profondeur de la défense des Blackhawks n’a jamais été aussi bonne et Duncan Keith et Seabrook forment peut-être le meilleur duo de la LNH.

Mais encore plus important, les Blackhawks ne sont pas complètement satisfaits d’avoir amassé au moins un point à leurs 17 premiers matchs.

« On ne regarde pas en arrière, on veut continuer de gagner, a déclaré Stalberg. Si nous continuons de jouer de la manière que nous l’avons fait, nous serons en bonne position pour poursuivre notre série. Évidemment, nous subirons une défaite un jour, mais nous voulons amasser le plus de points possibles. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook