Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Malgré les critiques des Rangers, les joueurs du Canadien refusent de changer

vendredi 2013-02-22 / 16:26 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Malgré les critiques des Rangers, les joueurs du Canadien refusent de changer

BROSSARD, Qc - L'affrontement contre les Rangers ne manquera pas de piquant, samedi soir au Centre Bell, puisque les joueurs du Canadien auront encore frais à la mémoire les remarques de John Tortorella et d'autres membres de la formation new-yorkaise sur le style éteignoir préconisé par Michel Therrien.

L'entraîneur des Rangers et le gardien Henrik Lundqvist ont exprimé leur frustration en ce sens, mardi dernier, après la victoire de 3-1 du Tricolore acquise au Madison Square Garden. Le club montréalais n'avait décoché que 18 tirs au but, comparativement à 25 pour les Rangers.

Cela avait amené Tortorella à lancer qu'il venait d'assister à l'un des pires matchs de hockey qu'il ait jamais vu.

«Les deux équipes, avait-t-il souligné. C'était un match entre deux mauvaises équipes, et nous avons été pires qu'eux.»

Lundqvist, lui, avait qualifié le style de jeu du Canadien d'«extrêmement ennuyant», même s'il avait reconnu que les visiteurs avaient adopté une approche «intelligente».

Les joueurs du Canadien ont l'intention, samedi, de venger de tels propos... en prouvant que les Rangers avaient entièrement raison de se plaindre. C'est-à-dire en revenant avec une performance aussi impeccable en défensive, et tout aussi opportuniste à l'attaque.

«Ils nous ont affrontés alors que nous en étions à un deuxième match en deux soirs après avoir voyagé, et en plus les conditions de glace étaient horribles, alors je pense que nous avons joué de manière intelligente à l'étranger, a rappelé Erik Cole. Tu peux appeler ça 'plate' si tu veux mais moi, j'appelle ça deux points.

«On va essayer de faire en sorte qu'ils ne nous trouvent pas trop ennuyants (samedi). Ou peut-être bien que oui, a ajouté Cole. Mais au bout du compte, tout ce qui importe, ce sont les deux points.»

«On a pris connaissance de leurs commentaires et c'est évident que leur entraîneur va chercher à s'en servir comme outil de motivation, mais il ne faut pas s'éloigner de notre plan de match, a prévenu Max Pacioretty. Nous avons un style de jeu auquel il faut se conformer pour avoir du succès, et il faudra s'y conformer pendant 60 minutes.»

Les amateurs de hockey qui ont déjà leurs billets pour le match de samedi ne doivent pas désespérer, par contre. Ils peuvent quand même s'attendre à un match un peu plus divertissant que celui de mardi.

«La glace était si mauvaise que c'était difficile de jouer autrement, a dit Rene Bourque de cette rencontre. Ça risque d'être un peu plus ouvert cette fois.»

«On ne veut pas chercher à rivaliser d'adresse avec les Rangers, qui ont beaucoup de munitions à l'attaque. Ce n'est pas notre style, on ne doit pas leur donner beaucoup d'espace. Mais la meilleure façon de bien faire défensivement, c'est de passer beaucoup de temps dans leur zone», a indiqué Pacioretty.

«Les Rangers ne sont jamais faciles à affronter. Ils ont perdu encore (jeudi, à Ottawa), alors ils vont être affamés», a ajouté Bourque.

Rick Nash sera encore absent du côté des Rangers, lui qui a raté les trois dernières rencontres des siens, y compris celle de mardi contre le Canadien. La formation new-yorkaise n'a pas avancé de raison, refusant même de préciser s'il s'agit d'une blessure.

 

La LNH sur Facebook