Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Défait 4-3, le Canadien voit sa série de victoires prendre fin à cinq

vendredi 2013-02-22 / 1:06 / LNH.com - Nouvelles

The Canadian Press

Partagez avec vos amis


Défait 4-3, le Canadien voit sa série de victoires prendre fin à cinq

MONTRÉAL - Le Canadien a vu sa série de victoires être freinée à cinq par les Islanders de New York, vainqueurs 4-3 en prolongation au Centre Bell, jeudi.

Le premier du défenseur Thomas Hickey, à 3:12 de la courte période de surtemps, a mis fin à une soirée bizarre.

Positionné à la droite du but, Hickey a profité du bel échange amorcé par John Tavares et Michael Grabner.

Le Tricolore a laissé filer des avances de 2-0 et de 3-1, n'étant plus l'ombre de lui-même au cours de la seconde moitié de la rencontre.

«Nous avons été en plein contrôle au cours de la première moitié du match et, après, on dirait que nous avons perdu notre énergie, que nous avons manqué de gaz», a avancé l'entraîneur Michel Therrien, dans un bref point de presse.

Max Pacioretty, deux fois aidé de David Desharnais, et Travis Moen ont été les marqueurs du CH (11-4-2).

Matt Moulson, ses huitième et neuvième, et Frans Nielsen ont réussi les autres buts des Islanders (7-9-1). Tavares a récolté deux aides.

Devant le filet, Carey Price (21 arrêts) a été moins occupé qu'Evgeni Nabokov (30).

Mince avance

Le Canadien menait 3-2 après deux périodes, malgré un net avantage de 28-15 dans les tirs.

Les Islanders restaient dans le coup grâce au doublé de Moulson en supériorité numérique, en deuxième période.

Parce que la première avait été l'affaire des hôtes, qui ont pris les devants 2-0 en ayant le meilleur 14-3 dans les lancers.

Le premier arrêt de Price, face à Tavares qui s'est retrouvé seul devant lui, a été très important.

Une vingtaine de secondes plus tard, la 49e du match, Moen déjouait Nabokov. Sur la séquence, Colby Armstrong a aisément soutiré le disque au défenseur Travis Hamonic derrière le but.

Le CH a doublé son avance en supériorité, à 11:02. Enraciné dans l'enclave, Pacioretty a dégainé sur réception de la passe de Desharnais.

Une odeur de partie de plaisir planait dans l'amphithéâtre...

Les Islanders ont utilisé le jeu de puissance pour se replacer dans le match, dès la première minute du deuxième vingt.

Moulson a habilement fait dévier le tir du défenseur Mark Streit, à la 34e seconde.

«Les Islanders possèdent un des meilleurs jeux de puissance de la ligue. Ça leur a donné du pep», a argué Therrien.

On a par la suite assisté à un combat entre Brandon Prust et le géant des Islanders Joe Finley, six pieds huit pouces. Prust a défié Finley après qu'il eut poussé Lars Eller contre la bande. L'opposant était de taille, Prust n'a fait que se défendre.

Après que Pacioretty eut redonné une priorité de deux buts aux siens, en supériorité à 8:30, Moulson lui a donné la réplique en marquant de la même façon, à 16:57.

Encore White!

Le Canadien a couru après les problèmes en début de troisième, en écopant quelques pénalités. Ryan White, encore lui, a commencé le bal, en péchant d'obstruction à l'endroit de Nabokov. Heureusement pour lui, les Islanders ont été punis huit secondes après le début de sa pénalité. Mais Tomas Plekanec a écopé peu de temps après.

On a évité le pire, mais il y a eu comme une cassure dans le rythme. Et ce qui devait arriver est arrivé: Nielsen a créé l'égalité à 9:51, mystifiant Price d'un tir des poignets haut du côté de la mitaine.

Le Canadien a eu deux chances de reprendre l'initiative en supériorité, incluant une vers la toute fin, mais il les a ratées. Il allait le regretter.

 

La LNH sur Facebook