Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Malgré deux buts de Pacioretty, les Islanders battent le Canadien pour mettre fin à sa séquence de cinq victoires

vendredi 2013-02-22 / 0:01 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Malgré deux buts de Pacioretty, les Islanders battent le Canadien pour mettre fin à sa séquence de cinq victoires


MONTRÉAL - Le Canadien a été incapable de conserver l’avance à deux reprises et il s’est finalement incliné devant les Islanders de New York, qui l’ont emporté 4-3 en prolongation au Centre Bell, jeudi soir.

Les Islanders ont arrêté à cinq la séquence victorieuse du CH, qui demeure néanmoins en tête de l’Association de l’Est, à égalité avec les Devils du New Jersey. Les deux équipes possèdent le même nombre de points (24) bien que le CH ait une victoire de plus.

Max Pacioretty a inscrit deux buts dans la défaite. Il a réussi au moins un but dans un troisième match de suite et il totalise sept points à ses quatre dernières rencontres.

« Ce fut un effondrement complet par l’équipe», a estimé Pacioretty, très déçu de la tournure des événements.

« Nous n'avons pas d'excuses », a renchéri Travis Moen, l'auteur du premier but du match. « Nous n'avons pas bien joué dans la deuxième moitié de la rencontre. »

Pacioretty a obtenu six tirs au but et le trio qu’il formait avec David Desharnais et Erik Cole a été menaçant pendant toute la soirée. A la troisième, il a raté une chance en or de briser l’égalité en étant incapable de lancer la rondelle dans le filet à la suite d’une passe de Desharnais alors que le gardien Evgeni Nabokov était hors de position.

« J’ai maintenant quatre buts mais ça pourrait être plus ce soir », a noté Pacioretty, qui s’en voulait d’avoir été incapable de compléter le beau jeu de Desharnais. « L’occasion que j’ai ratée, ça aurait pu nous donner la chance de l’emporter. »

Le Canadien menait 2-0 après la première période et 3-2 après la deuxième période mais Frans Nielsen a remis les deux équipes à la case départ en créant l’égalité à 9 :51 de la troisième période.

Avec moins de trois minutes à jouer en temps réglementaire, le CH n’a pu profiter d’une supériorité numérique à la suite d’une pénalité à Lubomir Visnovsky pour obstruction, à 17 :03.

Puis un but de Thomas Hickey, son premier dans la LNH, a tranché le débat à 3 :12 de la prolongation à la suite d’une superbe attaque de John Tavares, qui a réussi un jeu spectaculaire. Après une superbe descente, il a échappé la rondelle au dernier moment devant Raphael Diaz mais il est tout de même parvenu à la pousser en tombant avec une seule main sur son bâton vers Brad Boyes et ce dernier l’a remise à Hickey.

« Je n’aurais pas pu écrire un meilleur scénario si j’avais pensé à la façon de réussir mon premier but », a confié Hickey, qui a été un choix de première ronde (quatrième au total) des Kings de Los Angeles en 2007 et dont son père assistait au match.

« C’était spécial, fantastique », a dit Tavares en parlant de Hickey, qui a été réclamé au ballottage par les Islanders en janvier 2012. « Il a passé du temps dans les circuits mineurs. Les attentes étaient élevées quand il a été repêché il y a quelques années. Je suis content pour lui. »

Les Islanders n’ont remporté qu’une troisième victoire à leurs 10 derniers matchs mais ils jouent mieux à l’étranger (5-3-1) qu’à domicile (2-6-0) depuis le début de la saison.

« Ce sont deux gros points pour nous, a noté Tavares. Ils (le Canadien) connaissent une bonne période et c’est difficile de gagner dans cet amphithéâtre. On a démontré ce soir qu’on a du caractère et c’est bon de voir qu’on a combattu l’adversité. La façon qu’on a joué à la première période, c’était inacceptable. Il faut qu’on commence mieux les matchs. »

Quelle fut la clé pour eux ?

« On a fait du bon travail pour capitaliser sur nos chances et rester dans le match, a expliqué Tavares. On a commencé à mieux patiner à la deuxième période et on a acquis du momentum. On s’est mis à jouer avec plus de confiance, on n’a pas cessé de patiner et on les a fatigués. »

Matt Moulson, ses 8e et 9e, a réussi les deux premiers buts des Islanders tandis que Tavares, qui est leur meilleur pointeur, a récolté deux passes, mettant fin à une courte séquence de deux matchs sans point.

Le Canadien a permis aux Islanders de remonter la pente en montrant moins d'intensité au milieu du match.

«On était en plein contrôle dans la première moitié du match, mais on a semblé perdre notre énergie par la suite », a souligné l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien.

Fin de la disette

Le Canadien a dominé 14-3 au chapitre des tirs au but à la première période et il a pris l’avance 2-0 grâce à des buts de Travis Moen, dès la première minute de la rencontre, et Pacioretty.

Le but de Pacioretty a permis au Canadien de mettre fin à une disette de 0-en-12 en avantage numérique.

Moen a inscrit le premier but du match quelques secondes après que Carey Price se soit imposé devant John Tavares dans les premières secondes du match. Après avoir reçu une passe savante de Mark Streit, Tavares s’est présenté seul devant Price, qui a refusé de céder devant l’attaquant des Islanders.

Il n’y avait que 50 secondes au cadran quand Moen a ensuite inscrit son deuxième but de la saison. L’ailier gauche a lui-même préparé son but en mettant en échec le défenseur Travis Harmonic derrière le filet, lui faisant perdre la rondelle. Colby Armstrong, qui suivait Moen, l’a remise à Moen, qui s’était positionné près du filet. Son tir bas a battu Evgeni Nabokov.

Au milieu de la période, Lubommir Visnovsky a été pénalisé pour avoir accroché Rene Bourque et le Canadien en a profité pour augmenter son avance. Bien posté dans l’enclave, Pacioretty a touché le fond du filet, à 11:02. Il a complété une brillante stratégie de David Desharnais et P.K. Subban.

Lars Eller a été pénalisé dans la dernière minute de la période pour avoir cinglé et les Islanders ont brisé la glace au début de la deuxième période grâce au premier but du match de Moulson, à 34 secondes.

Pacioretty a ensuite redonné une avance de deux buts au Canadien avec l’aide de Desharnais et d’Erik Cole, à 8:30. Desharnais a saisi la rondelle derrière le filet pour la remettre à Pacioretty, qui a visé juste.

Dans les dernières minutes, Moulson a encore réduit l’écart à un but en marquant lors d’une supériorité numérique, à 16:57. Après avoir reçu la rondelle dans l’enclave, il a effectué un tir sur réception qui a eu raison de Price, 25 secondes seulement après le début d’une pénalité à Desharnais pour avoir retenu.

Yannick Weber, qui n’a pris part qu’à un match cette saison, et Tomas Kaberle ont été laissés de côté par le Canadien tandis que Brendan Gallagher et Petteri Nokelainen sont toujours à l’écart en raison de blessures.

Gallagher, qui a subi une commotion cérébrale samedi contre les Flyers de Philadelphie, a patiné avec ses coéquipiers à l’entraînement matinal après avoir obtenu le feu vert pour prendre part à des séances sans contact.

Du côté des Islanders, Radek Martinek, Eric Boulton et David Ullstrom ont été retirés de la formation tandis que Matt Carkner et Brian Strait sont blessés.

Le Canadien disputera son prochain match contre les Rangers de New York, au Centre Bell, samedi. Il s’agira du deuxième affrontement cette semaine entre les deux équipes. Le CH l’a emporté 3-1 en effectuant 18 tirs au but, son plus faible total de la saison, mardi.

 

La LNH sur Facebook