Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blackhawks veulent continuer à se concentrer sur la qualité de leur jeu

jeudi 2013-02-21 / 19:01 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blackhawks veulent continuer à se concentrer sur la qualité de leur jeu

CHICAGO – Les Blackhawks de Chicago ont certainement pensé à la possibilité d’établir une nouvelle marque pour le plus grand nombre de matchs consécutifs avec au moins un point pour amorcer une saison, mais seulement parce qu’ils ne cessent de répondre à des questions à ce sujet.

Si les Blackhawks (13-0-3) réussissent à amasser au moins un point vendredi soir au United Center contre les Sharks de San Jose (8-4-3) – qu’ils ont déjà vaincus à deux reprises cette saison – Chicago passera devant l’édition 2006-07 des Ducks d’Anaheim, qui avaient récolté au moins un point au cours de leurs 16 premières rencontres cette saison-là, en route vers leur première conquête de la Coupe Stanley.

« Ce n’est pas que l’on veut en minimiser l’importance », a expliqué l’attaquant vedette Patrick Sharp après l’entraînement jeudi. « C’est juste que ce n’est pas là-dessus que nous nous concentrons pour l’instant. C’est très excitant d’être aussi près de battre un record de la LNH, et nous en discuterons peut-être vendredi avant le match, mais nous souhaitons surtout continuer à bien jouer. »

Cette approche découle directement de ce qui s’est produit la saison dernière, alors que les Blackhawks ont connu une longue séquence de défaites et ils sont passés du sommet du classement de l’association de l’Ouest à une bataille pour le huitième rang et une participation aux séries éliminatoires.

« Notre équipe est déjà passée par là à quelques reprises, ajoute Sharp. Nous savons que si on lève le pied à un moment ou l’autre pendant la saison, le reste de la ligue va nous rattraper. »

Du point de vue de la santé des joueurs, l’entraînement de jeudi a permis à toute l’équipe de pousser un soupir de soulagement.

Non seulement l’ailier droit vedette Marian Hossa était sur la glace deux jours seulement après avoir été victime d’un coup à l’arrière de la tête qui l’a obligé à quitter la rencontre mardi soir, mais les Blackhawks ont aussi salué le retour de deux autres joueurs amochés, le défenseur Brent Seabrook et le gardien Corey Crawford.

Seabrook (blessure au bas du corps) devrait affronter les Sharks, lui qui n’a pas pris part à la victoire des siens 4-3 en fusillade mardi contre leurs grands rivaux, les Canucks de Vancouver. Son absence est probablement due au dur lancer frappé qui l’a atteint au bas-ventre dimanche dernier lors du duel face aux Kings de Los Angeles.

Crawford a été tenu à l’écart du jeu en raison d’une blessure inconnue au bas du corps, subie lorsque le joueur de centre des Ducks d’Anaheim Bobby Ryan est entré en collision avec lui dans son demi-cercle la semaine dernière. Crawford n’a pas voulu révéler la nature exacte de sa blessure, mais il a déclaré vouloir renouer avec l’action bientôt. Il ne veut pas laisser la rouille s’accumuler, lui qui connaît un excellent début de saison avec une fiche de 7-0-3, une moyenne de buts alloués de 1,65 et un pourcentage d’arrêts de ,935.

L’entraîneur des Blackhawks, Joel Quenneville, a annoncé que Ray Emery, qui a raté l’entraînement de jeudi pour des raisons familiales, obtiendra le départ contre les Sharks. Il s’agira de son quatrième départ de suite depuis la blessure de Crawford, et il a remporté chacun de ces matchs.

« Je crois qu’ils cherchent à savoir si mon synchronisme est à point, mais je me suis senti très bien lors de l’entraînement de (jeudi), avance Crawford. Ce n’était pas parfait, mais j’avais d’excellentes sensations. Je vais devoir connaître quelques bonnes pratiques et attendre que l’on fasse appel à moi. J’aimerais que la décision m’appartienne, mais c’est évidemment celle de l’entraîneur. Je suis toutefois médicalement prêt à jouer. »

Quenneville et le personnel médical des Blackhawks devront aussi prendre une décision dans le cas de Hossa, qui a quitté la rencontre de jeudi après 1:10 en troisième période après avoir reçu un coup d’avant-bras derrière la tête, gracieuseté de l’attaquant des Canucks Jannik Hansen devant le banc de Chicago.

Des inquiétudes ont d’abord été soulevées, puisque l’on croyait qu’il avait peut-être aggravé les symptômes de la commotion cérébrale qu’il avait subie le printemps dernier sur une mise en échec illégale de Raffi Torres au cours des séries éliminatoires alors que Chicago affrontait les Coyotes de Phoenix. Il avait alors été obligé de quitter la surface de jeu sur une civière, et il lui a fallu plusieurs mois pour s’en remettre.

Cette fois-ci, Hossa explique que les étourdissements ont disparus pendant la journée de congé de mercredi, et qu’il se sentait très bien avant de participer à l’entraînement jeudi matin. Si Hossa est en mesure de jouer contre les Sharks, et que Seabrook est de la formation, les Blackhawks pourront presque compter sur l’alignement qui leur a permis d'amorcer cette séquence record impressionnante.

« C’est un record qu’il serait agréable de détenir, mais nous n’allons pas changer notre façon de jouer pour autant, déclare Sharp. Nous avons appris notre leçon la saison dernière, quand nous avons perdu neuf ou dix parties de suite à mi-chemin de la campagne, ce qui nous a forcés à nous battre pour une place en séries. C’est sur cela que nous nous concentrons, même si la séquence revêt tout de même de l’importance. Nous souhaitons qu’elle se poursuive, et nous voulons surtout obtenir l’avantage de la glace pour les séries. »

 

La LNH sur Facebook