Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La tâche de Rolston est de remettre les Sabres sur rail

jeudi 2013-02-21 / 16:40 / LNH.com - Nouvelles

Par Neil Acharya - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La tâche de Rolston est de remettre les Sabres sur rail

Ron Rolston fait ses débuts à titre d’entraîneur en chef dans la LNH, jeudi soir, alors que les Sabres de Buffalo visitent les Maple Leafs à Toronto et il a une lourde tâche devant lui.

Rolston ne doit pas seulement remettre la barque des Sabres à flot, mais il prend en main une équipe en état de choc.

« Mon travail consiste à redonner vie à cette équipe et de prendre tous les moyens pour y arriver », a déclaré Rolston après avoir sauté sur la patinoire avec ses joueurs pour la première fois depuis qu’il a été nommé leur entraîneur en chef, mercredi.

Rolston doit non seulement faire face à une équipe qui est vidée émotivement, mais il prend en main une équipe qui n’a pas été disposée à faire tous les efforts possibles pour remporter des matchs.

« J’ai cru constater qu’ils avaient pris plusieurs raccourcis, a déclaré Rolston. Il ne donnait pas leur maximum à chaque présence sur la glace. Ces sont des choses que l’on devra éliminer si on veut devenir une bonne équipe. Le plus important sera de revenir au travail, éliminer tous les raccourcis car il ne reste pas beaucoup de temps. »

Les Sabres présentent une fiche de 3-7-0 à leurs 10 dernières rencontres, ce qui comprend une défaite à domicile contre les Jets de Winnipeg lors de leur dernier match. Leur piètre performance a mené au congédiement de l’entraîneur en chef Lindy Ruff, mercredi.

Ruff était l’entraîneur en chef qui avait le plus d’ancienneté dans la LNH, lui qui avait été embauché par les Sabres, le 21 juillet 1997.

Rolston dirigeait les Americans de Rochester, le club-école des Sabres dans la Ligue américaine de hockey, quand il a été promu par le directeur général Darcy Regier peu de temps après le congédiement de Ruff.

« Ce fut une surprise pour moi, a admis Rolston. On travaille toute notre carrière pour obtenir une opportunité comme celle-là. Je ne savais pas quand cette chance allait arriver. Mon travail à titre d’entraîneur a toujours été de donner le meilleur de moi-même peu importe où je travaillais. C’était mon objectif à Rochester et cette opportunité m’a été offerte. »

Il y avait plusieurs visages longs dans le vestiaire des Sabres, jeudi matin, car les joueurs semblaient encore sous l’effet du traitement réservé à Ruff. Pour certains d’entre eux, il avait été le seul entraîneur en chef qu’ils avaient eu dans la LNH.

Debout devant son casier, l’attaquant Drew Stafford cherchait ses mots pour expliquer ce qu’il ressentait.

« J’ai eu Lindy comme entraîneur depuis mes débuts dans la ligue, entendre une autre voix dans ce contexte, c’est difficile, a indiqué Stafford. Je n’avais jamais imaginé être sur la glace sans que Lindy ne soit pas là… c’est dur. Nous devons mettre ça derrière nous. »

La voix du capitaine Jason Pominville a tremblé quand il a raconté les adieux de Ruff.

« C’est dur, il est une grande personne, un bon gars, a dit Pominville. Il a fait plusieurs bonnes choses pour la ville de Buffalo, pour l’organisation. … Ce ne fut pas une journée facile pour personne. »

Rolston n’a pas de plans immédiats pour réformer le système de jeu implanté par Ruff, mais son plus grand défi sera d’obtenir l’attention de ses joueurs.

« Notre objectif en ce moment est de prendre la bonne direction, a indiqué Rolston. Le reste commence généralement quand chacun prend soin de lui-même. »

 

La LNH sur Facebook