Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

De retour à l’entraînement, Marian Hossa espère jouer vendredi

jeudi 2013-02-21 / 15:45 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


De retour à l’entraînement, Marian Hossa espère jouer vendredi

CHICAGO – Ce n’est pas certain, mais les premiers échos semblent indiquer que Marian Hossa et les Blackhawks de Chicago ont probablement évité une situation de blessure sérieuse.

Hossa s’est entraîné jeudi, après que les Hawks eurent pris une journée de congé, suite au gain en tirs de barrage survenu mardi contre aux Canucks de Vancouver, match au cours duquel Hossa a encaissé un coup derrière la tête, gracieuseté de Jannik Hansen à 1:10 du début de la troisième période.

Le coup a expédié Hossa sur la patinoire, face contre le sol, devant le banc de Chicago, rappelant des images du coup asséné à ce même Hossa par Raffi Torres des Coyotes de Phoenix lors des dernières séries éliminatoires de la Coupe Stanley et qui avait envoyé le joueur des Hawks à l’infirmerie, aux prises avec le syndrome post commotion cérébrale.

Hossa a quitté le match de mardi et n’est pas revenu par la suite.

« Il m’a pris par surprise et m’a frappé par-derrière, directement en arrière de la tête », a dit Hossa à propos de Hansen, qui a été pénalisé et qui a reçu, mercredi, une suspension d’une rencontre par la LNH. « Après coup, j’étais ébranlé physiquement, c’est pourquoi je ne suis pas revenu au jeu. J’étais encore sous le choc. Le jour de congé, les choses se sont calmées et jeudi matin, je me suis réveillé et je me sentais beaucoup mieux. »

Hossa avait l’air d’être lui-même lors de l’entraînement, dirigeant des lancers au filet, il patinait bien et travaillait avec la première unité d’attaque à cinq des Blackhawks, comme c’est son habitude. Il ne pense pas que l’incident ait pu aggraver de quelconques symptômes découlant du coup porté par Torres, lors du printemps dernier, qui l’avait littéralement assommé, tant et si bien qu’il avait fallu l’évacuer de la glace sur une civière avant de le diriger vers l’hôpital.

Cette fois, aucune civière n’a été nécessaire et aucun voyage à l’hôpital n’a été requis et Hossa s’attend à disputer le match de vendredi contre les Sharks de San Jose. Pour ce faire, il lui faudra participer à la séance de patinage de vendredi et par la suite, passer le protocole de retour au jeu afin d’obtenir le feu vert.

« J’ai eu un bon entraînement aujourd’hui, a dit Hossa. Nous verrons comment je me sens au réveil et à l’entraînement de vendredi matin. Si je me sens bien, j’aimerais jouer. »

Même si c’est le cas, rien ne garantit que l’entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville fera jouer Hossa.

« Nous jetterons un œil sur toutes ces choses et nous questionnerons le joueur concerné. Comment se sent-il ? Est-ce qu’il se sent comme s’il était prêt ou est-il vraiment prêt ?, a expliqué Quenneville. Dans sa situation, ce sera le premier critère, il doit être vraiment prêt. »

Pour le coup porté par Hansen, Hossa a dit qu’il était heureux de voir le joueur suspendu au moins pour une rencontre comme sanction disciplinaire supplémentaire.

« J’espère que les joueurs apprendront de ces événements, a dit Hossa. Hansen a dit qu’il jouait la rondelle, je n’achète pas cette explication. Lorsque vous voulez le disque, vous ne frappez pas quelqu’un aussi fort derrière la tête. »

Hossa a également dit que la pensée du coup de Torres lui est passée par la tête après qu’il soit revenu dans la chambre des joueurs, c’est ce qui l’a rassuré sur le fait que tout se passerait bien.

« Lorsque je suis tombé, je savais ce qui se passait, a dit Hossa. J’ai réalisé ce qui se passait, c’est bon signe en quelque sorte. J’étais juste un peu ébranlé et je savais que ce n’était pas aussi grave que la fois d’avant, parce que je ne m’en souvenais pas. Je n’ai pas de souvenirs de la fois précédente. Aussitôt arrivé dans le vestiaire, car c’est arrivé sensiblement au même endroit sur la patinoire, le coup de Torres m’est revenu en mémoire. Mais je savais tout de suite après que je n’étais qu’un peu ébranlé, je me souvenais de tout quand je parlais au médecin. Ça me rassurait. »

 

La LNH sur Facebook