Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Sabres congédient Lindy Ruff, le remplacent par Ron Rolston

mercredi 2013-02-20 / 20:14 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Ryndak - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Sabres congédient Lindy Ruff, le remplacent par Ron Rolston

BUFFALOLindy Ruff a été congédié mercredi par les Sabres de Buffalo. Après 1165 matchs derrière le banc, et 571 victoires.

Le directeur général Darcy Regier a convoqué une conférence de presse pour discuter sa décision de remercier l’entraîneur qui était en poste depuis le plus longtemps dans la LNH. Il a indiqué avoir eu une conversation avec Ruff récemment afin de voir où allait son équipe tout en essayant de comprendre pourquoi elle a une fiche négative de 6-10-1.

Les Sabres occupent le dernier rang de la division Nord-Est et se trouvent à quatre points de la huitième place dans l’Association de l’Est après avoir entrepris la saison en remportant leurs deux premiers matchs.

Après en avoir discuté avec le propriétaire Terry Pegula, le président Ted Black et le conseiller principal Ken Sawyer, Regier a donc décidé de congédier Ruff à la suite de la séance d’entraînement de mercredi matin.

« À la fin ce fut ma décision, a déclaré Regier. J’ai pris la décision mais ces choses-là ne se font pas dans un vide. »

Ron Rolston, l’entraîneur des Americans de Rochester, la filiale des Sabres dans la Ligue américaine, sera le coach par intérim pour le reste de la saison.

Ruff avait été nommé le 21 juillet 1997. Depuis cette date, 170 changements d’entraîneurs ont été effectués dans la LNH. Seul Gregg Popovich, avec les Spurs de San Antonio de la NBA, est entraîneur-chef d’une seule équipe depuis plus longtemps, soit depuis 1996, dans les quatre principaux sports professionnels nord-américains.

Les Sabres sont la seule formation qu’a dirigée Ruff et c’est lui qui remporté le plus de victoires avec sa première équipe dans l’histoire de la LNH. Il quitte les Sabres avec une fiche de 571-432-162 et après avoir gagné le trophée Jack Adams en 2005-06.

Seul Al Arbour, avec 740 victoires derrière le banc des Islanders de New York, a remporté plus de victoires comme entraîneur d’une seule équipe.

Barry Trotz, des Predators de Nashville, est maintenant le doyen des entraîneurs de la LNH, ayant été engagé deux semaines après Ruff en 1997.

Sous les ordres de Ruff, les Sabres ont gagné un championnat de division en 2009-10 et le trophée du Président en 2006-07. Ils ont atteint la finale de l’Association de l’Est à quatre reprises, en 1998, 1999, 2006 et 2007, et la finale de la Coupe Stanley en 1999, perdue aux mains des Stars de Dallas.

Malheureusement pour Ruff, les Sabres n’ont pas gagné une seule série éliminatoire depuis 2007 et ont raté les séries au cours de quatre des cinq dernières saisons.

Ruff a porté les couleurs des Sabres de 1979 à 1989 et a été capitaine de son équipe. Regier a insisté pour rappeler l’engagement son engagement dans la communauté.

« J’aimerais remercier Lindy en tant que joueur, en tant qu’entraîneur, en tant que citoyen remarquable et pour tout ce qu’il a fait pour l’organisation et, comme je l’ai dit, pour l’ouest de l’État de New York », a déclaré le directeur général.

Pegula a quant à lui émis le communiqué suivant.

« Le monde du hockey sait tout le bien que moi-même et toute l’organisation des Sabres de Buffalo pensons de Lindy Ruff, non seulement comme entraîneur mais aussi comme individu. Son long passage chez les Sabres a pris fin. Ses qualités ont rendu cette décision très difficile. Je veux personnellement que Lindy sache qu’il pourra toujours me considérer comme un ami. »

Ruff a commandé un entraînement de près de 90 minutes mercredi matin avant de rencontrer les médias à la veille d’un match contre les Maple Leafs à Toronto.

Regier s’est rendu à son domicile dans l’après-midi pour lui apprendre la nouvelle. Ruff lui a alors demandé la permission de s’adresser à ses joueurs une dernière fois avant qu’ils sautent dans l’autobus pour se diriger à Toronto. Ruff a pu le faire et Regier a révélé que des poignées de mains et des étreintes ont été échangées.

Regier a reconnu de façon ferme que la communication était très bonne entre Ruff et les joueurs.

« Il n’a absolument pas perdu le respect de ses joueurs. En fait la communication n’avait jamais été meilleure, a souligné Regier. Il y a eu d’énormes améliorations à ce sujet. Malheureusement, ça ne s’est pas traduit sur la patinoire, pour quelque raison que ce soit, spécialement en défense. »

Une défaite de 2-1 subie à domicile aux mains des Jets de Winnipeg s’est avérée fatale pour Ruff.

« Il était devenu évident pour moi qu’il cherchait des réponses à trop de questions », a indiqué Regier.

Celui-ci a également fait savoir que s’il pouvait effectuer d’autres changements pour améliorer son équipe, il allait considérer la chose.

Les Sabres ont été éprouvées par un lent départ à chacune des trois dernières saisons et Regier a reconnu que le fait que la présente campagne ne compte que 48 matchs a joué un rôle dans sa décision.

« La saison écourtée a un impact sur des décisions comme celle-ci à travers la ligue, je crois, a-t-il dit. Je pense que cela tient compte des attentes et elles étaient et elles sont toujours élevées ici. Cela a certainement influencé ma décision. »

Rolston devait faire le voyage à Toronto en compagnie de Regier et y rencontrer les joueurs mercredi soir. Les décisions concernant le personnel d’adjoints seront prises au cours de ce déplacement.

Tout en disant ne pas pouvoir entrer dans les détails, Regier a déclaré qu’il y avait des différences entre l’approche de Ruff et celle de Rolston.

« Il (Rolston) dirigera à sa façon et il est différent. Le sera-t-il de façon draconienne? Probablement pas, mais il y aura des différences », a affirmé Regier, qui estime que Ruff ne devrait pas avoir de difficultés à se trouver un autre emploi d’entraîneur dans la ligue si c’est ce qu’il veut. Il est le premier entraîneur congédié cette saison.

« Je pense que lorsque vous avez été congédié, vous pouvez utiliser cette épreuye comme un tremplin ou, je suppose, vous pouvez demeurer assis sur ce tremplin, a-t-il raconté. Il l’utilisera comme un tremplin s’il le veut. Il aura plein d’occasions. »

Regier a alors retenu ses larmes en rappelant un passage de son entrevue de Ruff en 1997. Il avait demandé au légendaire Scotty Bowman à qui il pouvait comparer Ruff.

« Et il avait répondu, 'Darcy, il ressemble beaucoup à Al Arbour, avec un bon sens de l’humour', a rappelé Regier. Je pense que Scotty avait raison. »

Questionné à savoir ce qu’on retiendra de Ruff comme entraîneur des Sabres, Regier n’a pas hésité à répondre.

« Qu’il a été un grand entraîneur », a-t-il dit.

 

La LNH sur Facebook