Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Fasth signe une prolongation de contrat de deux ans avec les Ducks

mercredi 2013-02-20 / 17:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Fasth signe une prolongation de contrat de deux ans avec les Ducks

Il y a trois ans, Viktor Fasth, alors âgé de 27 ans, travaillait à titre de suppléant dans une école secondaire pour compléter ses revenus alors qu’il gardait les buts de l’équipe de Vaxjo dans la ligue tier-2 de la Suède.

Aujourd’hui, il est le gardien de l’heure dans la LNH et il a déménagé sa famille dans un nouvel appartement dans le sud de la Californie.

Il a gagné sa sécurité financière en signant une prolongation de contrat de deux ans avec les Ducks d’Anaheim, mercredi après-midi.

Les termes de l’entente n’ont pas été dévoilés, mais Eric Stephens du quotidien Orange County Register a écrit que le gardien suédois empochera 5,8 millions $ (2,4$ la saison prochaine et 3,4$ en 2014-15).

Le gardien de 6 pieds, pesant 186 livres, vit de grands moments, lui qui est parti d’une ligue mineure de la Suède pour prendre d’assaut la LNH à l’âge de 30 ans.

Fasth a éventuellement décroché un poste dans la ligue Élite de la Suède en 2010 avec la formation AIK, où il a brillé pendant deux saisons. C’est à ce moment que des directeurs généraux de la LNH ont commencé à le remarquer.

« Certaines équipes ont pris contact avec moi après ma première année dans la ligue Élite de la Suède. C’est à ce moment que j’ai commencé à penser qu’il était peut-être possible que je puisse jouer un jour dans la LNH », a déclaré Fasth qui a rappelé ses jours alors qu’il devait partager son temps entre le hockey et l’enseignement. « Je devais occuper ce poste, si je voulais jouer. Il y a eu des moments difficiles, mais je suis content de l’avoir fait. C’est difficile de jouer dans les ligues mineures en Suède. »

En mai dernier, les Ducks ont fait signer un contrat d’un an à Fasth pour qu’il soit le substitut à Jonas Hiller. Mais Fasth a amorcé la saison en force et les blessures à Hiller lui ont permis de jouer plus souvent. Depuis, l’équipe ne regarde plus en arrière.

Fasth présente une fiche parfaite de 8-0-0 avec une moyenne de buts accordés de 1,78 et un taux d’efficacité de ,933 pour cent. Il a été nommé la deuxième étoile de la ligue, la semaine dernière, et s’il remporte son prochain départ, il égalera la marque de Ray Emery qui avait entrepris sa carrière dans la LNH avec neuf victoires consécutives.

C’est un revirement de situation remarquable pour un joueur qui n’était pas sur les listes des recruteurs de la ligue avant la fin de sa vingtaine. Ses performances avec la formation AIK lui ont permis de remporter le trophée Goldpucken (Rondelle dorée), remis annuellement au meilleur joueur en Suède, et d’attirer l’attention des directeurs généraux de la LNH.

Mais ce sont ses performances au Championnat mondial disputé en Slovaquie en 2011 qui lui ont probablement procuré son billet pour la LNH. Et encore là, tout jouait contre lui avant le début de la compétition.

Fasth ne devait pas faire partie de l’équipe nationale de la Suède, qui avait remporté la médaille de bronze au cours des deux années précédentes. Il ne faisait pas partie de l’équipe nationale qui avait commencé son camp d’entraînement et qui avait disputé des matchs hors-concours. Mais le regretté Stefan Liv a refusé l’invitation de l’équipe nationale, ce qui a ouvert la porte à Fasth.

Fasth devait être le substitut à Erik Ersberg au Championnat mondial 2011, mais quand Ersberg a offert une piètre performance dans une défaite de 5-4 en tirs de barrage contre la Norvège lors de leur premier match, l’entraîneur en chef, Par Marts, a choisi Fasth comme gardien partant pour le prochain match.

Fasth n’a pas raté sa chance. En sept matchs, il a conservé une moyenne de 1,71 but accordé, avec trois jeux blancs, menant la Suède à la médaille d’or, en plus d’être nommé le joueur par excellence du tournoi.

« J’ai joint l’équipe nationale tout juste avant le Championnat mondial. J’imagine que je me suis développé sur le tard, a dit Fasth. Le Championnat mondial est une grande vitrine pour les joueurs, principalement pour les Européens, car on joue pour nos équipes nationales. Il y a plusieurs recruteurs et c’est l’occasion de leur démontrer ce que l’on peut faire. »

Presque deux ans après ses exceptionnelles performances au Championnat mondial, Fasth semble avoir trouvé sa niche dans la LNH. Mais malgré le fait qu’il a obtenu une prolongation de contrat et qu’il présente une fiche parfaite, il refuse de se désigner comme le gardien no 1 de l’équipe.

« Jonas a très bien joué contre Columbus lundi. Je travaille fort et je jouerai quand l’entraîneur fera appel à mes services. C’est comme cela que ça fonctionne, a dit Fasth. On tente toujours de faire de notre mieux afin d’aider l’équipe le plus que l’on peut. Je tente de me concentrer là-dessus. C’est ce que je dois continuer de faire. »

 

La LNH sur Facebook