Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Dustin Tokarski pensait que son avenir était dans l'organisation du Lightning

mercredi 2013-02-20 / 13:36 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Dustin Tokarski pensait que son avenir était dans l'organisation du Lightning

MONTRÉAL - Le gardien Dustin Tokarski, que le Canadien a acquis la semaine dernière, commence à se faire à l'idée qu'il ne fait plus partie de l'organisation du Lightning de Tampa Bay.

Tokarski, âgé de 23 ans, a durement encaissé le choc parce qu'il estimait que son avenir était à Tampa, après avoir aidé l'équipe-école de Norfolk à remporter la Coupe Calder, la saison dernière.

Cette saison, il était de nouveau un rouage important de l'équipe-école basée à Syracuse, le Crunch étant une des meilleures équipes de la Ligue américaine.

Comme changement de décor, c'en est un fort dépaysant pour lui. Il joint les rangs d'une des pires équipes de la ligue, les Bulldogs de Hamilton, et d'une organisation qui mise sur un gardien de la trempe de Carey Price.

«J'ai été pris de court, mais la surprise est passée, a-t-il commenté en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne, mercredi. Je constate qu'il y a deux façons de voir ça: le rejet d'une équipe, mais le désir de vous avoir de celle qui fait votre acquisition. Marc Bergevin (directeur général du Canadien) m'a dit qu'on m'appréciait énormément.»

Obtenu en retour des services du vétéran gardien Cédrick Desjardins, Tokarski montre une impressionnante feuille de route. En plus du championnat qu'il a remporté la saison dernière, il a gagné la Coupe Memorial avec les Chiefs de Spokane en 2008 — et a été choisi le joueur par excellence du tournoi —, et il a fait partie d'Équipe Canada junior championne du monde en 2009, en compagnie du défenseur P.K. Subban du Canadien.

Il lui reste à prouver sa valeur dans la LNH. Chez le Lightning, il a disputé cinq matchs la saison dernière, conservant une fiche de 1-3-1, une moyenne de buts accordés par match de 3,45 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 87,9 pour cent.

«C'est ma quatrième saison chez les pros. Je possède beaucoup d'expérience, a-t-il noté. J'ai prouvé en séries éliminatoires l'an dernier que je suis à mon mieux quand l'enjeu est important. Il me reste à obtenir la chance de montrer ce que je peux faire dans la Ligue nationale. J'ai joué un peu avec le Lightning, et j'estime avoir bien fait. J'espère qu'on croira en moi.»

Tokarski, qui mesure cinq pieds 11 pouces et qui pèse 185 livres, ne cache pas qu'il va convoiter le poste de second à Price au prochain camp d'entraînement de l'équipe.

«Nous (les gardiens) aspirons tous à être numéro un dans la Ligue nationale, a-t-il souligné. Mais ce serait un privilège pour moi de porter les couleurs de la mythique équipe du Canadien.»

Tokarski devra avant tout convaincre les dirigeants de lui offrir un nouveau contrat, après cette saison.

Déjà, il est acquis que l'autre gardien des Bulldogs, Robert Mayer, poursuivra sa carrière en Suisse, la saison prochaine.

Quant au vétéran Peter Budaj, son contrat de deux saisons arrive à échéance à la fin de la saison. Mais Bergevin pourrait décider de retenir les services du gardien slovaque, surtout s'il continue de bien répondre à l'appel en remplacement de Price, comme il l'a fait samedi et lundi dernier.

 

La LNH sur Facebook