Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Sidney Crosby est sur le point de redevenir le meilleur de la LNH

mercredi 2013-02-20 / 13:36 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Sidney Crosby est sur le point de redevenir le meilleur de la LNH

PITTSBURGH – Il conserve une moyenne de 1,5 point par match, il est à un point du meilleur pointeur de la Ligue nationale de hockey et il occupe le premier rang des plus et des moins chez les attaquants de la ligue à égalité avec son compagnon de trio.

Ce qui est encore mieux pour Sidney Crosby, c’est qu’il n’a pas raté une période de jeu en raison de blessure, exactement un mois après le début de la saison des Penguins de Pittsburgh.

Crosby ressemble au bon vieux Sid the Kid. Limité à seulement 22 matchs en saison régulière au cours des deux dernières saisons, l’ex-gagnant des trophées Art Ross et Hart et champion de la coupe Stanley ressemble de plus en plus au meilleur joueur de hockey du monde, ce qu’il était il n’y a pas si longtemps.

Ce qui est encore plus épeurant pour le reste de la ligue, c’est que Crosby croit qu’il n’a pas encore retrouvé la forme qu’il avait avant sa commotion cérébrale.

« Je continue à retrouver la forme », a répondu Crosby quand on lui a demandé d’évaluer son jeu. « Je suis à l’aise, ma cohésion est meilleure qu’elle était, mais je considère que mon jeu dans son ensemble peut s’améliorer. Nous n’avons joué que 16 matchs, mon jeu est toujours en progression. »

Quel autre joueur peut oser dire « qu’il y a encore place à amélioration » quand il est le meneur de la LNH au chapitre des assistances avec 17, qu’il totalise 24 points au deuxième rang des pointeurs de la ligue, un point derrière Thomas Vanek, des Sabres de Buffalo, sans oublier que ses Penguins occupaient le deuxième rang de l’Association de l’Est?

« Il est le meilleur joueur de la ligue », a lancé son compagnon de trio, Pascal Dupuis, avant de préciser. « Eh bien, lui et Geno (Evgeni Malkin, un autre coéquipier qui a remporté le trophée Hart la saison dernière). Quand les deux sont en santé, ils sont les numéros 1A et 1B; je ne sais pas lequel est le premier.

« Mais avec Sid, c’est l’une des choses quand un grand joueur comme lui est tenu à l’écart du jeu. Le hockey demande beaucoup de cohésion, beaucoup d’entraînement, plusieurs répétitions. Et il semble qu’il a retrouvé sa touche. On peut dire sans se tromper qu’il se sent beaucoup mieux. »

Crosby a connu cinq matchs de trois points cette saison, soit plus que le nombre de fois où il a été tenu en échec (quatre). Ses cinq matchs de trois points sont tous survenus en février, soit en seulement neuf rencontres.

Il tentera de continuer sur sa lancée quand les Penguins affronteront les Flyers de Philadelphie lors du Wednesday Night Rivalry présenté par Coors Light (RDS, TSN2, NBCSN, 19h30).

Les performances de Crosby ne sont pas sans rappeler celles que l’attaquant de 25 ans démontrait avant d’être mis en échec lors de deux matchs consécutifs les 1er et 5 janvier 2011. Le capitaine des Penguins avait alors subi une commotion cérébrale qui l’avait gardé à l’écart du jeu pour le reste la saison et il n’avait disputé que huit matchs lors des cinq premiers mois la saison 2011-12. Si l’on tient compte que le lock-out a retardé le début de la présente saison jusqu’au 19 janvier, ça ne représente pas beaucoup de matchs pour un joueur comme Crosby qui adore le hockey.

« Nous aimons la compétition et le fait de disputer plusieurs matchs dans un court laps de temps en raison du calendrier écourté fait en sorte que tous les joueurs sont contents », a déclaré Crosby. « S’il y a une chose, je pense qu’on apprécie encore plus de jouer… on se présente et on apprécie la compétition. »

On peut dire que Crosby était à son meilleur, et c’est peu dire, avant d’être blessé. Durant l’année 2010, Crosby a disputé 80 matchs réguliers, doit deux de moins qu’une saison complète. Dans ses 80 matchs, il a marqué 60 buts et amassé 66 assistances pour un total de 126 points.

Si ses statistiques avaient été obtenues au cours d’une saison régulière, il aurait remporté 12 des 13 trophées Maurice-Richard et tous les trophées Art Ross décernés depuis 2000.

Depuis le début de la saison, Crosby maintient une moyenne de ,075 point de moins par match que la moyenne qu’il présentait au cours de l’année 2010.

« C’est incroyable de voir qu’il joue si bien après avoir raté tant de matchs », a analysé son compagnon de trio, Chris Kunitz qui tout comme Crosby présente une fiche de plus-11. « Il est incontestablement notre leader. Il se défonce à chaque présence sur la glace, il marque des buts importants, il fabrique d’incroyables jeux. C’est vraiment plaisant de le voir jouer. »

Le défenseur des Penguins, Kris Letang, a interrompu un journaliste qui lui demandait si Crosby était revenu le meilleur joueur de hockey du monde.

« Il l’a toujours été pour moi, a dit Letang. Même quand il est revenu au jeu, je le considérais comme le meilleur. La façon qu’il voit le jeu, la manière qu’il patine, c’est vraiment étonnant de voir les choses qu’il peut faire sur la glace. »

Reconnu pour être très superstitieux, Crosby évite de parler de sa santé. Dans un sport de contacts où chaque présence sur la patinoire peut-être la dernière à cause d’une blessure à un genou ou à une épaule, plusieurs partisans des Penguins retiennent leur souffle à chaque fois que Crosby fait face à la rampe et qu’un adversaire le met en échec.

Ses coéquipiers admettent qu’ils pensaient ainsi quand leur capitaine est revenu au jeu après une si longue absence.

Maintenant?

« On n’y pense plus, a déclaré Dupuis. Cette sensation est complètement disparue… C’est derrière nous. »

« Je ne pense vraiment plus à cela », a lui aussi dit Kunitz.

L’entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma, a déclaré que le Crosby de 2010 « jouait peut-être le meilleur hockey de sa carrière », en raison surtout de sa constance.

Bylsma a noté des signes dans le jeu de Crosby qui sont semblables à ceux de l’année 2010.

« On ne regarde pas seulement un jeu étonnant et on se dit : ‘Ce gars-là joue vraiment à un calibre très élevé’, a dit Bylsma. Il joue bien soir après soir, match après match. Ce n’est pas seulement un aspect de son jeu, c’est tout son jeu, tous les détails de son jeu, soir après soir. Et ce qui est le plus étonnant, ce sont les efforts qu’il y met. »

« La constance était là en 2010 et je pense qu’il l’a retrouvée cette saison. »

 

La LNH sur Facebook