Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien en tête dans l’Est après une victoire de 3-1 à New York

mardi 2013-02-19 / 23:55 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien en tête dans l’Est après une victoire de 3-1 à New York


NEW YORKAlex Galchenyuk et Lars Eller étaient assis côte à côte dans le vestiaire du Canadien de Montréal après la victoire de 3-1 remportée au Madison Square Garden mardi soir, riant et blaguant après un cinquième gain de suite qui permettait d’accéder au premier rang de l’Association de l’Est.

Galchenyuk venait de mettre fin à une séquence de 13 matchs sans but en complétant une passe de Brandon Prust peut-être destinée à Eller pour marquer ce qui devait s’avérer le but victorieux à 1:48 de la troisième période.

Gagner est tout ce qui compte mais cela n’a pas empêché Eller, qui n’a lui aussi qu’un but à ses 14 derniers matchs, de feindre de reprocher à son jeune coéquipier de 19 ans de s’être interposé devant une passe qui s’annonçait en plein sur sa palette.

« Je n’ai pas porté attention, je pensais que c’était pour moi », s’est justifié Galchenyuk en s’excusant presque.

Le Canadien en était à son deuxième match en 24 heures et a donné l’impression d’une équipe qui avait laissé toute son énergie à Montréal la veille. Au cours d’une première période remplie de coups de sifflet, il n’a dirigé que trois tirs au filet, tous vers la fin de l’engagement, contre cinq pour ses adversaires.

L’entraîneur des Rangers John Tortorella a vu ce match comme « un des plus mauvais dans lesquels j’ai été impliqué. Les deux équipes. Mais ils ont été meilleurs que nous. »

L’entraîneur du Canadien Michel Therrien, lui, était heureux de la façon dont le match avait évolué après une première période qui a manqué d’offensive des deux côtés.

« Il faut donner crédit aux Rangers, a-t-il soutenu. Nous avons été tenus à trois lancers et ils en ont eu cinq. Nous savions qu’il nous faudrait fournir un bon effort, un bon effort défensif pour garder le match serré. Plus ça demeurait serré, plus j’aimais nos chances de gagner. »

Prust a passé plus de deux ans avec les Rangers avant de signer un contrat de quatre ans avec le Canadien en juillet. C’était donc un retour émotif à New York pour lui, qui n’avait jamais sauté sur la glace du Madison Square Garden dans l’uniforme d’une équipe visiteuse. Il a fait sentir sa présence toute la soirée, ayant étant utilisé pendant 16:26, un sommet personnel cette saison. Et c’est lui qui a fait la passe pour le but gagnant.

Il était encore sur la glace quand les Rangers ont profité d’un avantage numérique en fin de rencontre et son travail inlassable a contribué au but d’assurance de Raphael Diaz marqué dans un filet désert. Il a aussi distribué quatre mises en échec et bloqué un lancer.

« Les émotions étaient plutôt fortes au début, mais à mesure que le match progressait c’est redevenu comme un match normal, a-t-il expliqué. Il s’agissait d’abord d’obtenir deux points. Nous avons joué un match hier soir (lundi) et nous étions passablement fatigués. Je pense que si j’avais eu à me battre ce soir, je n’aurais pas duré 10 secondes. »

Prust a confié qu’il n’a pas eu à entendre beaucoup de commentaires de ses ex-coéquipiers mais que Marian Gaborik lui a dit quelque chose après qu’il ait été coupable d’un dégagement refusé tard en troisième période. Prust affirme lui avoir répondu qu’il n’était pas trop inquiet avec lui sur la glace.

Carey Price a été solide devant le filet du Canadien, repoussant 24 rondelles pour porter sa fiche à 9-3-0. Le gardien a réagi bien calmement quand on lui a rappelé que son équipe venait de passer en tête de l’Association de l’Est.

« Cool », a-t-il dit en haussant les épaules. « On ne peut pas s’en faire avec ça parce que ça peut changer le temps de le dire. »

Les Rangers, eux, ont été exclus des huit premiers au classement au profit du Lightning de Tampa Bay, avec une fiche de 8-6-1. Ils étaient privés des services de Rick Nash, qui souffre d’une blessure non divulguée. Ayant revêtu l’uniforme à l’issue d’une décision de dernière minute face aux Capitals de Washington dimanche, il avait pourtant semblé en pleine forme. Son absence s’est nettement faite sentir, le Canadien étant parvenu à contrôler la zone centrale en empêchant presque totalement les Rangers d’y générer de la vitesse.

« Ils ont été extrêmement ennuyants mais c’est une équipe intelligente et ils ne nous ont pas donné grand-chose », a reconnu Lundqvist, qui n’a affronté que 17 lancers. « Ils ne faisaient qu’attendre nos erreurs et nous n’en avons pas fait beaucoup. Ils sont rapides et je pense que nous avons disputé un bon match. C’est juste que nous n’avons pu réaliser les gros jeux. »

Max Pacioretty a été l’autre marqueur du Canadien et Anton Stralman a été le seul à déjouer Carey Price.

Les Rangers ont eu une belle occasion de créer l’égalité lorsqu’ils ont joué en avantage numérique en fin de troisième période, mais ils n’ont pu diriger un seul tir au filet en deux minutes et Diaz a dégagé la rondelle dans le filet désert pour marquer alors qu’il restait une seconde à la punition de Tomas Plekanec.

Stralman a réussi le premier but de la rencontre à 12:29 de la deuxième période et le Canadien semblait sans vie jusqu’à ce que Pacioretty déjoue Lundqvist à 1:15 de la fin de la période.

C’était son deuxième but de la saison, et en deux soirs.

Stralman a fini par marquer lorsque le Canadien a écopé une punition retardée. Le Canadien a semblé relaxer pendant que le jeu se poursuivait et Derek Stepan a pu passer la rondelle au défenseur qui s’était avancé près du filet pour déjouer Price.

Le Canadien a répliqué avec son neuvième tir au filet seulement en fin de deuxième période. Le défenseur Josh Gorges est parvenu à remettre la rondelle à Pacioretty, qui a tiré sur réception en profitant du fait que David Desharnais et ses 5 pieds 7 pouces nuisaient à la vue du gardien.

Brian Boyle est venu proche de créer l’égalité pendant que les Rangers évoluaient en désavantage numérique mais son tir de près dirigé du côté du filet, sur un retour de lancer de Ryan Callahan, a abouti sur l’extérieur du poteau.

Suivez Dave Lozo sur Twitter: @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook