Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Un travail d’équipe permet au Canadien de battre les Hurricanes

lundi 2013-02-18 / 23:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Un travail d’équipe permet au Canadien de battre les Hurricanes


MONTRÉAL – Privé du fougueux Brendan Gallagher et sans Carey Price devant le filet, le Canadien a mis l’accent sur le travail d’équipe pour battre les Hurricanes de la Caroline 3-0 au Centre Bell, lundi soir.

Conscient de sa défensive, le CH a remporté une quatrième victoire de suite en mettant fin à une séquence de trois gains des Canes, les meneurs de la section Sud-Est.

Bien appuyé, Peter Budaj s’est imposé à son deuxième départ consécutif devant le filet pour réaliser son premier jeu blanc depuis le 6 novembre 2010 contre les Stars de Dallas. Sept tirs ont été bloqués devant lui à la première période, 15 au cours du match au complet.

Aucun but n’a été inscrit lors des deux premières périodes et c’est Brandon Prust qui a brisé l’égalité, à 2:06 de la troisième période. Il a complété une brillante attaque du jeune Alex Galchenyuk pour inscrire son deuxième but de la saison.

« C’était 0-0. C’est le genre de match qu’il faut trouver le moyen de gagner », a expliqué Budaj, qui a remporté sa deuxième victoire en trois jours.

« Ça aide à bâtir la confiance, a reconnu Budaj en parlant de ses victoires. Les gars devant moi travaillent fort, nous avons un bon groupe de gars et ils n’ont pas donné beaucoup d’ouvertures. C’est une belle victoire pour nous. »

Peut-on parler d’un match parfait en défensive ?

« C’est difficile à dire, a répondu Budaj après avoir hésité, mais nous avons très bien exécuté les jeux. »

Des buts de Tomas Plekanec, son 8e, et Max Pacioretty, son 1er de la saison, réussis en l’espace de 18 secondes à 12:03 et 12:21 de la troisième période, ont assuré la victoire au Canadien.

Le but de Pacioretty a été inscrit sur un tir de loin. Il a fait un lob quand il était entre la ligue rouge et sa propre ligne bleue. Cam Ward a été déjoué quand la rondelle a fait un drôle de bond devant lui.

Ce fut un but à la Jean-Claude Tremblay, dont c’était la spécialité avec le Canadien dans les années 60.

« Ça importe peu comment la rondelle pénètre dans le filet », a souligné Prust pendant que Pacioretty subissait des traitements et qu’il ne pouvait s’entretenir avec les représentants des médias. « Parfois, c’est seulement bon de réussir son premier but. »

Pour marquer son but, Prust s’est emparé de la rondelle à la suite d’une belle attaque de Galchenyuk, qui a tenté une passe à sa droite où étaient Lars Eller et Prust.

« La rondelle s’est dirigée vers moi, a expliqué Prust. Il faut toujours être prêt. »

En battant les Hurricanes, le CH a entrepris sur une bonne note sa séquence de quatre matchs en six jours. Il doit se mesurer aux Rangers, à New York, mardi, puis il recevra les Islanders de New York au Centre Bell jeudi soir et les Rangers, samedi soir.

Pour Prust, il s’agira de son retour à New York Il s’est joint au Canadien en tant que joueur autonome après la dernière saison.

« Ce fut mon domicile pendant trois ans, a-t-il dit. Ce sera excitant. Ce sera la première fois que je jouerai là en étant de l’autre côté !

Les Hurricanes ont été limités à 19 tirs au but.

« Donnez-leur crédit, a dit l’entraîneur-chef Kirk Muller. Ils ont fait ce qu’ils devaient faire. Nous n’avons simplement pas gagné les batailles pour la rondelle afin d’obtenir des occasions de marquer. »

Les Hurricanes étaient privés du jeune et talentueux Jeff Skinner, qui a subi une blessure à la tête vendredi contre les Maple Leafs de Toronto. L’attaquant Tim Brent ainsi que les défenseurs Joni Pitkanen et Tim Gleason étaient aussi absents en raison de blessures.

« Ils nous manquaient des joueurs clés dans un match serré ce soir, a signalé Muller. Skinner est le genre de joueur qui peut faire la différence. Mais on aura des blessures, tout le monde en aura dans une saison, et il faut trouver une façon de gagner. Les autres gars avaient la chance d’y parvenir. Nous n’avons pas capitalisé ou encore fait le travail. »

Subban agressif

P.K. Subban, dont la participation au match était pourtant incertaine en raison de la grippe, a distribué de solides mises en échec lors du premier engagement. Dès les premières minutes, il a donné un bon coup d’épaule à Alexander Semin, le clouant dans la rampe près de la ligne bleue du Canadien. II a aussi asséné une dure mise en échec à Patrick Dwyer, qui n’a pas apprécié. Il s’en est suivi une bousculade entre Dwyer et Galchenyuk, et les deux joueurs ont été pénalisés pour rudesse.

Véritable guerrier, Pacioretty était à sa poste malgré une lacération aux côtes et il n’a même pas bronché quand il a été mis en échec derrière le filet des Hurricanes dans les dernières minutes de la période. Il était tombé sur le patin du défenseur Kimmo Timonen lors de la victoire contre les Flyers de Philadelphie et ce n’est qu’après l’entraînement matinal qu’il a confirmé sa présence contre les Hurricanes.

Ward brillant

Lars Eller, qui a entrepris le match à la droite de David Desharnais, a créé une excellence chance de marquer au début de la deuxième en remettant la rondelle à Desharnais devant le filet. Ward a réussi l’arrêt avec son bouclier.

Ward, dont le dossier en carrière s’établit maintenant à 14-8-3 contre le Canadien, a réussi un autre arrêt difficile quelques minutes plus tard en stoppant une rondelle qu’avait redirigée Pacioretty pendant une pénalité à Jiri Tlusty pour coup de bâton.

Utilisé par la suite avec Travis Moen et Ryan White, qui revenait dans la formation après avoir été laissé de côté lors des quatre matchs précédents, Eller a provoqué une pénalité en travaillant d’arrache-pied dans la zone des Hurricanes.

Le Canadien a toutefois été incapable de profiter de la pénalité à Jay Harrison tout comme les Hurricanes qui ont ensuite déployé un jeu de puissance quand Subban a été pénalisé pour obstruction, à 10:35.

À sa sortie du banc, Subban a effectué une passe précise à Tomas Plekanec du coin de la patinoire mais encore une fois, Ward a effectué l’arrêt alors que le joueur du Canadien était près de lui pour rediriger la rondelle.

Ce fut ensuite au tour de Budaj de s’imposer dans les dernières minutes en effectuant notamment des arrêts difficiles contre Semin et le capitaine Eric Staal, qui avait réussi au moins un point lors des 11 derniers matchs des Hurricanes.

« Ce soir, a indiqué Staal, le groupe n’avait assez de vigueur et assez de ténacité pour remporter les batailles à un contre un en zone offensive et on voit le résultat. »

Price, qui a été terrassé par une grippe intestinale, pourrait être de retour devant le filet mardi quand le Canadien affrontera les Rangers. En 11 départs cette saison, il présente un dossier de 8-3 et une excellente moyenne de buts alloués de 2,06.

Quant à Gallagher, il est évalué sur une base quotidienne après avoir subi une commotion cérébrale samedi à la suite d’une mise en échec près de la rampe par le défenseur Luke Schenn. Il ne jouera pas contre les Rangers mardi soir.

Robert Mayer, qui était l’adjoint de Budaj samedi, a été retourné aux Bulldogs de Hamilton tandis que Tomas Kaberle et Yannick Weber ont encore été laissés de côté par le Canadien.

Weber n’a pris part qu’à un match cette saison et Kaberle, six.

 

La LNH sur Facebook