Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Brendan Gallagher a subi une commotion cérébrale face aux Flyers, samedi

dimanche 2013-02-17 / 15:56 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Brendan Gallagher a subi une commotion cérébrale face aux Flyers, samedi

BROSSARD, Qc - Brendan Gallagher a subi une commotion cérébrale, samedi, mais Michel Therrien s'est fait rassurant, dimanche.

L'entraîneur du Canadien a insisté pour dire que Gallagher «se sent déjà beaucoup mieux» une douzaine d'heures après le choc qu'il a encaissé gracieuseté du défenseur Luke Schenn, des Flyers de Philadelphie.

Therrien a expliqué qu'on allait respecter le protocole de la LNH et que l'ailier recrue ne reviendra au jeu que lorsqu'il sera complètement rétabli.

«Nous ne courrons jamais le risque de mettre la santé d'un joueur en péril. Jamais, a-t-il insisté trois fois plutôt qu'une. Quand il reviendra dans la formation, il va être correct. Fiez-vous sur moi.»

En vertu du nouveau protocole, un joueur victime d'une commotion n'a pas à se soumettre à une période d'inactivité obligatoire de sept jours. Dans l'historique médical de Gallagher, on n'a recensé qu'une commotion dans les rangs juniors.

Répétant que Gallagher avait pris du mieux, l'entraîneur n'a pas écarté la possibilité qu'il revienne au jeu dès mardi, à New York. D'ici là, le «délinquant» Ryan White va le remplacer dans la formation, mettant fin à un deuxième purgatoire de quatre matchs pour lui.

Pour ce qui est de la brutalité du geste de Schenn, Therrien a bien pesé chacun de ses mots.

«C'est la ligue qui prend les décisions. Pour moi, honnêtement, j'ose espèrer que toutes les mises en échec comme celle-là sont revues. Après, la ligue doit prendre les meilleures décisions qui s'imposent en ce qui a trait aux coups portés à la tête. Je n'ai rien d'autre à ajouter...»

Pacio, fort possiblement

L'entraîneur du Canadien a passé la majeure partie de la rencontre de presse à dresser le bilan de santé des joueurs.

L'ailier Max Pacioretty a été blessé aux côtes vers la fin du match de samedi, mais il devrait être à son poste contre les Hurricanes de la Caroline, lundi.

Il a craint le pire après être tombé sur le bout d'un patin d'un rival au cours d'une poussée vers le filet. Il s'est rendu à l'hôpital afin de subir des examens et on a dû lui faire quelques points de suture.

Dimanche, l'Américain a confié ne pas se sentir trop bien après la séance d'entraînement, et a ajouté qu'il verrait s'il jouerait, lundi matin. Therrien, lui, a dit croire qu'il sera de la formation.

«L'indestructible Pacio» a défié toute logique dernièrement, en effectuant un retour au jeu huit jours seulement après avoir subi une appendicectomie.

Price substitut

Absent samedi en raison d'un virus, le gardien Carey Price prend du mieux au point où il pourra agir comme substitut de Peter Budaj, lundi. L'équipe a d'ailleurs retourné Robert Mayer aux Bulldogs de Hamilton.

Le défenseur P.K. Subban manquait à l'appel à l'entraînement, dimanche. On l'a renvoyé à la maison parce qu'il avait mal à la gorge.

On verra lundi matin si son état de santé s'est détérioré, ou s'il sera en mesure de jouer.

Après avoir reçu la visite des Hurricanes (privés de Jeff Skinner), lundi, le Canadien va se rendre à New York affronter les Rangers, mardi. Il va compléter la semaine en accueillant les Islanders de New York, jeudi, et les Rangers, samedi.

Partie de plaisir

L'équipe s'est entraînée dans la bonne humeur, au lendemain de la victoire de 4-1 face aux Flyers — son troisième succès d'affilée. Les joueurs se sont livrés à un jeu amical appelé «baseball-hockey» qui consiste pour les attaquants, regroupés près du but, à déjouer le gardien avant qu'un membre de l'équipe adverse ne «touche le marbre» au terme d'une course effrénée autour de la zone.

L'équipe qu'a formée le capitaine Brian Gionta a entre autres eu le meilleur face à celle de Tomas Plekanec, grâce au coup de patin de l'entraîneur des défenseurs Jean-Jacques Daigneault.

«L'atmosphère est bonne au sein du groupe et on doit la maintenir, a résumé Therrien. C'était le moment idéal pour avoir du plaisir et s'assurer qu'on reste sur notre bel élan. On a fait un petit jeu, et les joueurs ont semblé apprécier.»

 

La LNH sur Facebook