Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Départ canon pour Fasth, Anderson et Crawford parmi les 12 surprises

vendredi 2013-02-15 / 3:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Départ canon pour Fasth, Anderson et Crawford parmi les 12 surprises

La plus grande surprise après le premier quart de la saison dans la LNH est peut-être qu’il n’y a pas eu tant de surprises…

Bien sûr, des équipes ont fait mieux ou moins bien qu’on s’y attendait, mais à l’exception des Ducks d’Anaheim, qui luttent pour le premier rang dans l’Ouest, et du Canadien et des Capitals de Washington, qui se sont échangé leur position prévue dans l’Est, il n’y a pas vraiment de grands bouleversements par rapport aux attentes concernant les autres formations.

Les champions de la Coupe Stanley sont bien en 13e place dans l’Ouest, mais il s’agirait que les Kings de Los Angeles gagnent les deux matchs en main qu’ils ont sur la plupart de leurs adversaires pour rattraper le gros du peloton.

Au niveau individuel, plusieurs noms familiers occupent les premiers rangs des compteurs. Que Thomas Vanek soit en tête constitue une certaine surprise, mais c’est un joueur d’élite qui avait déjà produit en série.

Cela dit, il y a quand même eu des développements inattendus. Voici les 12 plus grandes surprises au quart de la saison.

1. Viktor Fasth: celle-là est facile. Fasth n’avait jamais joué dans la ligue d’élite suédoise jusqu’à il y a deux ans et il a été engagé par les Ducks d’Anaheim cette saison pour seconder Jonas Hiller. À 30 ans, il est trop âgé pour être admissible au trophée Calder, mais il a été la meilleure recrue jusqu’ici, avec sa fiche de 6-0-0, une moyenne de 1,74 et un taux d’arrêts de ,933. Il livre une lutte sérieuse à Hiller pour le poste de numéro un et il sera considéré pour le trophée Vézina s’il continue au même rythme.

2. Les Devils sans Parisé: Les Devils du New Jersey, qui avaient déjà surpris en atteignant la finale de la Coupe Stanley le printemps dernier, ont perdu leur meilleur joueur au cours de la saison morte (tout comme les Blue Jackets de Columbus et les Red Wings de Detroit) et n’ont pas réussi à remplacer Zach Parisé. Mais voilà qu’ils étaient en tête de l’Association de l’Est après les matchs de mercredi, aidés par un Martin Brodeur qui garde le filet comme à ses plus belles et plus jeunes années. On aura une meilleure idée de leur profondeur avec la blessure au poignet de Dainius Zubrus, mais ils viennent d’ajouter Andrei Loktionov et Alexei Ponikarovsky à leur formation.

3. Des fuites à St. Louis: Après l’arrivée de Ken Hitchcock derrière le banc la saison dernière, les Blues de St. Louis sont devenus une des équipes les plus difficiles à affronter. Jaroslav Halak et Brian Elliott ont formé un formidable duo de gardiens et les Blues étouffaient leurs adversaires. Mais ce n’est plus le cas cette saison, les Blues concèdent 3,23 buts par match, au 24e rang dans la ligue. Halak a été blessé et Elliott a déçu. Aucun des trois gardiens utilisés (Jake Allen, un bel espoir, est l’autre) ne montre un taux d’arrêts supérieur à ,889.

Le capitaine David Backes s’est même permis de critiquer ses coéquipiers récemment. Sur papier, les Blues misent peut-être sur l’équipe qui a le plus de profondeur dans la LNH, mais ils sont déjà à huit points des Blackhawks de Chicago, impliqués dans la lutte pour la huitième et dernière place donnant accès aux séries.

4. Le cas des gardiens à Vancouver: Les Canucks de Vancouver ont entrepris la saison privés de deux de leurs six meilleurs attaquants, mais toujours avec leurs deux meilleurs gardiens, ce qui n’était pas censé être le cas. Roberto Luongo devait partir pour Toronto, ou la Floride, ou Chicago, où quelque autre endroit où une équipe pouvait avoir besoin d’un gardien. Mais le directeur général Mike Gillis n’a pas reçu d’offre à son goût, le troisième gardien, Eddie Lack, est blessé, et Luongo est redevenu un favori de la foule!

Et oui, les Cancuks dominent toujours leur division Nord-Ouest même privés de Ryan Kesler et David Booth (le premier devrait revenir au jeu vendredi après des opérations à une épaule et un poignet).

Luongo et Schneider ont tous les deux bien fait devant le filet et le groupe de défenseurs, surtout avec Alex Edler, semble un des meilleurs de la ligue. Les Canucks et les Blackhawks se sont livré de belles luttes en séries éliminatoires ces dernières années et font encore partie de l’élite de l’Association de l’Ouest.

5. De la profondeur en attaque à Toronto: James Reimer était solide devant son filet jusqu’à sa récente blessure, et c’est la raison principale pour laquelle on retrouve les Maple Leafs de Toronto parmi les huit premières équipes au classement de l’Association de l’Est. Mais combien de victoires les experts auraient-ils prédit aux Leafs s’ils avaient su que Phil Kessel et Joffrey Lupul marqueraient un total combiné de deux buts lors des 13 premiers matchs de la saison. Lupul n’a pris part qu’à trois rencontres avant de se fracturer le bras et Kessel a joué de malchance, mais les Leafs continuent de remplir le filet.

James van Riemsdyk, la dernière acquisition de Brian Burke avant son congédiement, domine sa nouvelle équipe avec huit buts et Matt Frattin en a sept même s’il a entrepris la saison dans la Ligue Américaine. Plusieurs attaquants sont en mesure de marquer des buts au point que les Leafs pourraient enfin participer aux séries même si leurs gardiens devaient faiblir un peu.

6. La défense à Denver: Ryan O'Reilly n’a toujours pas de contrat et ne portera peut-être jamais plus les couleurs de l’Avalanche du Colorado et le jeune capitaine Gabriel Landeskog ainsi que le vétéran Steve Downie sont tombés au combat. Il est normal que l’Avalanche peine à marquer des buts en l’absence de ces trois joueurs, mais ce qui l’est moins c’est que leurs défenseurs ont réussi autant de buts que leurs gardiens, c'est-à-dire aucun!

Les huit défenseurs utilisés par l’Avalanche totalisent 10 mentions d’aide après 12 rencontres. Sept défenseurs à travers la ligue ont déjà autant ou plus de points que tous les défenseurs de l’Avalanche réunis. L’Avalanche aurait besoin d’un meilleur appui offensif de ses défenseurs en l’absence d’attaquants de qualité, mais il en reçoit plutôt beaucoup moins.

7. Raphael Diaz: Le défenseur du Canadien est un défenseur qui est à seulement un point du total de tous ses semblables de l’Avalanche. Diaz a eu droit à de nombreuses minutes en avantage numérique pendant que P.K. Subban n’était pas signé. Il a amassé huit points à ses six premiers matchs et il en a ajouté un neuvième depuis.

Subban est de retour et soudainement la défense du Canadien semble avoir beaucoup plus de profondeur avec le retour en santé d’Andrei Markov et l’éclosion de Diaz. C’est une des raisons principales pour laquelle le Canadien se retrouve parmi les huit premiers dans l’Est après avoir fini la dernière saison en queue de peloton.

8. Des Flyers plombés: Marquer des buts n’a pas été un problème à Philadelphie ces dernières années. Jaromir Jagr et James van Riemsdyk sont partis, mais les Flyers donnaient encore l’impression d’avoir beaucoup de profondeur en attaque et même en tenant compte de l’absence de Scott Hartnell, blessé, il est étonnant de les voir peiner autant.

Ils viennent au 22e rang de la ligue avec une moyenne de 2,43 buts par rencontre, Claude Giroux n’a que trois buts et huit points en 14 rencontres et aucun joueur n’a marqué plus de cinq buts ou enregistré plus de 10 points. N’était-ce du brio d’Ilya Bryzgalov devant son filet, les Flyers pourraient se retrouver en sérieuses difficultés.

9. Corey et Craig: Corey Crawford a passé tout l’été et la période du lock-out à lire, ou éviter de lire, à quel point les Blackhawks de Chicago avaient besoin d’un gardien de premier plan. À Ottawa, Craig Anderson était censé tenir le fort en attendant qu’un des jeunes espoirs de l’organisation soit jugé prêt pour la LNH…

Bien, Anderson et Crawford sont deux des meilleurs gardiens dans la LNH depuis le début de la saison, deuxième et troisième respectivement pour la moyenne et parmi les cinq premiers pour le taux d’arrêt. Les Hawks ont une fiche de 10-0-3 et les Sénateurs demeurent parmi les huit premiers dans l’Est malgré la perte de plusieurs de leurs meilleurs joueurs, dans les deux cas en grande partie grâce à ces deux gardiens.

10. Le Madison Square Garden en panne: Lorsque John Tortorella a composé un trio formé de Rick Nash, Brad Richards et Marian Gaborik, on s’est dit que les Rangers, dont le jeu était basé sur la défense et un excellent gardien, allait enfin avoir un trio offensif dominant. Mais tout n’a pas fonctionné exactement comme prévu et les Rangers peinent à se maintenir parmi les huit premiers dans l’Association de l’Est.

Nash, Gaborik et Richards ont été limités à 32 points à leurs 13 premiers matchs et le jeu de puissance a été encore plus problématique. Les Rangers occupent le 28e rang en avantage numérique avec une moyenne de succès de 10,4 pour cent. Les Rangers ont beaucoup trop de talent pour se contenter de si peu.

11. Les succès de Dougie: D’autres recrues ont amassé plus de points et joué davantage, mais le défenseur Dougie Hamilton des Bruins de Boston a eu droit à sa part d’éloges pour ses premiers pas impressionnants dans la LNH. À Edmonton, Justin Schultz, un autre défenseur, passe plus de 23 minutes par match sur la patinoire a déjà marqué quatre buts, mais son équipe avait un grand besoin d’améliorer l’apport offensif de ses défenseurs.

Hamilton est utilisé près de 19 minutes par match en moyenne, ce qui en fait le troisième défenseur avec le plus de temps de glace chez les recrues. Il n’a pas donné l’impression de n’être pas à sa place même s’il n’aura pas 20 ans avant le mois de juin. Les louanges sont peut-être un peu exagérées mais les Bruins sont bien contents de l’avoir avec eux.

12. Crise à Washington: Beaucoup a été dit sur le mauvais début de saison des Capitals de Washington. Ils ont un nouvel entraîneur et un nouveau système de jeu mais ils ont eu un camp d’entraînement trop court pour bien tout mettre en place. Aussi, ils ont été privés des services de deux joueurs fort utiles, l’attaquant Brooks Laich et le défenseur Dmitry Orlov, qui n’ont pas disputé un seul match en raison de blessures.

Malgré tout, personne ne s’attendait à voir les Capitals remporter seulement deux de leurs 11 premiers matchs (2-8-1). Les joueurs étoiles Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom n’ont pas livré la marchandise mais semblent se replacer depuis quelques matchs. Les deux jeunes gardiens ont déçu et la défense a des problèmes après les trois meilleurs éléments.

Deux victoires de suite sur les Panthers de la Floride, une autre équipe qui en arrache, suivies d’une troisième sur le Lightning de Tampa Bay, vont peut-être les replacer, mais les Capitals n’ont toujours pas battu une des huit premières équipes classées dans l’Est.

 

La LNH sur Facebook