Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Ryan Kesler devrait effectuer son retour avec les Canucks vendredi

jeudi 2013-02-14 / 20:50 / LNH.com - Nouvelles

Par Kevin Woodley - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Ryan Kesler devrait effectuer son retour avec les Canucks vendredi

VANCOUVERRyan Kesler est demeuré évasif quant à son statut mais son entraîneur Alain Vigneault a laissé peu de doute sur le retour au jeu de l’ancien gagnant du trophée Selke pour le match de vendredi contre les Stars de Dallas

Opéré durant la saison morte à une épaule et à un poignet, Kesler s’est entraîné régulièrement et a même pris son poste en avantage numérique jeudi, et Vigneault a déclaré qu’il avait reçu le O.K. des médecins pour effectuer un retour au jeu.

« Il paraissait vraiment à l’aise sur la patinoire, il jouait dans un trio régulier et dans une des unités du jeu de puissance, alors je vous laisse déduire », a déclaré Vigneault aux membres des médias. « Tout indique qu’il est prêt à moins d’un changement d’ici à demain. »

Les Canucks (8-2-2) ont remporté leurs six derniers matchs et trônent au sommet de la division Nord-Ouest en dépit de l’absence de Kesler et de David Booth, son compagnon de deuxième trio blessé à l’aine. Mais il n’y a pas de doute qu’ils forment une meilleure équipe avec Kesler, gagnant du trophée Selke en 2011, qui assure une présence imposante devant le filet en avantage numérique et joue en rôle important en désavantage.

Kesler n’a pas joué depuis neuf mois et demi, son opération à un poignet en juin étant venu compliquer la réhabilitation de celle à l’épaule en mai. Il a rejoint son équipe il y a 10 jours, mais il affirme que sa forme physique ne sera pas un problème quand il va rejouer.

« Pour être franc avec vous, je me sens à l’aise sur la patinoire, a-t-il indiqué. Il va falloir me réhabituer à être frappé et à frapper moi-même, des choses comme ça, mais pour le reste tout va bien. Nous avons fait quelques exercices autour du filet aujourd’hui et j’étais confortable. »

Kesler avait déjà prévenu qu’il ne rejouerait pas avant d’être en bonne forme. C’est une leçon qu’il a apprise à la dure.

Reconnu pour revenir au jeu souvent trop rapidement à la suite de blessures, Kesler avait effectué un retour pour les séries éliminatoires de 2007 après une opération à une hanche, seulement pour se fracturer un doigt dès son premier match. Il était si fâché qu’il avait demandé qu’on lui coupe le doigt pour continuer à jouer!

Quatre ans plus tard, après avoir causé l’élimination des Predators de Nashville presque à lui seul en deuxième ronde, il s’est encore blessé à la hanche lors du dernier match de la finale de l’Association Ouest mais a trouvé le moyen de jouer en grande finale même s’il a dû subir une autre opération peu de temps après.

Il est revenu au jeu trop tôt la saison suivante et ses performances en ont souffert: il est passé de 41 à 22 buts en 2011-12.

Après deux opérations l’été dernier donc, il s’est juré de ne pas précipiter son retour.

« Je n’ai pas ressenti de douleur depuis un certain temps, peut-être une semaine ou deux, a-t-il confié jeudi. Ce n’est pas plaisant de ne pas jouer. Je veux être sur la glace, je veux aider mes coéquipiers, mais je dois être patient et m’en tenir à mon programme. »

Ce qui peut vouloir dire que son temps de glace sera diminué au début, lui qui est normalement l’attaquant le plus utilisé chez les Canucks.

« Mes intentions premières sont de lui réserver des minutes raisonnables », a dit Vigneault, tout en répétant que Kesler semblait absolument très à l’aise à l’entraînement.

« Ses blessures l’ont amené à s’entraîner beaucoup, a noté l’entraîneur. À l’origine, il devait s’absenter cinq mois et on s’approche de neuf ou 10 mois. Il s’est donc entraîné beaucoup (en gymnase) et il est en forme de match. Mais s’entraîner et jouer ne sont pas la même chose. Il semblait extrêmement bon à l’entraînement. Il a été en mesure de faire tous les exercices et avec une très belle exécution. »

Kesler devrait entreprendre le match avec son ancien compagnon de trio Chris Higgins et le gros ailier Zack Kassian, qui pourrait éclater cette saison, qu’il a entrerise avec cinq buts déjà, un sommet chez les Canucks.

« Je ne veux pas dire qu’il m’a surpris mais pour l’avoir surveillé et avoir patiné avec lui au cours des dernières semaines, je peux dire qu’il a de très bonnes mains pour un gros gars et qu’il peut très bien déplacer et protéger la rondelle, a dit Kesler de Kassian. Il fait bien toutes ces petites choses et si j’ai une occasion de jouer avec lui, je pense que nous allons bien nous entendre. »

S’il faut se fier à son entraîneur, Kesler aura cette occasion dès vendredi.

 

La LNH sur Facebook