Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La saison d'Erik Karlsson est terminée

jeudi 2013-02-14 / 16:52 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


La saison d'Erik Karlsson est terminée

La réalité a frappé les Sénateurs d’Ottawa en pleine face.

Erik Karlsson, le lauréat du trophée Norris et le moteur du jeu de puissance, sera à l’écart de trois à quatre mois à la suite d’une opération pour une lacération au tendon d’Achille. C’est la triste nouvelle qu’a annoncée le directeur général Bryan Murray jeudi.

« Il a été opéré ce matin. Le tendon d’Achille était coupé à 70 pour cent, a-t-il indiqué. Son absence prévue est de trois à quatre mois. L’opération, d’après nos informations, s’est bien déroulée. On s’attend à ce qu’il s’en remette à 100 pour cent, mais sa saison est terminée. »

La blessure est survenue à Pittsburgh vers la fin de la deuxième période mercredi lorsque la lame du patin de Matt Cooke a infligé cette coupure à l’arrière de la jambe à l’occasion d’une mise en échec le long de la clôture. L’attaquant des Penguins n’a pas été puni et la LNH a fait savoir qu’il n’y aura pas de mesure disciplinaire à son endroit.

« Comme je l’ai dit à Brendan Shanahan (le vice-président de sécurité des joueurs de la LNH), cela n’est pas mon domaine. Mon travail est de m’occuper des Sénateurs d’Ottawa, a raconté Murray. La ligue, et Brendan est l’homme clé dans ce cas, prend les décisions qu’elle juge correctes. »

Karlsson n’est pas le seul grand blessé chez les pauvres Sénateurs. Jared Cowen, un autre brillant jeune défenseur, ne jouera plus de la saison également et leur meilleur attaquant, Jason Spezza, ratera aussi beaucoup d’action après une opération au dos. Il espère rejouer cette saison mais ce n’est pas pour bientôt.

En tout, huit membres de l’organisation se retrouvent sur la liste des blessés de cette équipe qui a constitué une belle surprise en 2011-12 et qui devra maintenant vaincre l’adversité si elle veut faire mieux que le printemps dernier lorsque les Sénateurs ont subi l’élimination en première ronde des séries éliminatoires.

Murray a dit clairement jeudi qu’il n’allait pas hisser le drapeau blanc de l’abandon.

« Je ne serais pas ici si je ne croyais pas en nos chances, a-t-il déclaré. Je crois qu’il nous faudra travailler fort et espérer le retour de quelques joueurs dans un proche futur.

« Tous ces joueurs vont revenir. Karlsson va revenir. Cowen va revenir. Nous pourrons éventuellement compter à nouveau sur notre noyau de joueurs, mais en attendant, on va voir jusqu’où on peut aller et donner une raison à nos partisans d’encourager les Sénateurs d’Ottawa. »

Murray n’a pas caché avoir engagé des discussions avec d’autres directeurs généraux depuis la perte de Spezza. Il a précisé qu’il ne voulait pas échanger un choix de première ronde ou un espoir de premier plan pour trouver une solution à court terme, mais qu’il continuera de tendre des perches et qu’il espère que des directeurs généraux « compatissants » communiqueront avec lui.

Entre-temps, des jeunes auront la chance de faire leurs preuves. Mika Zibanejad, Jakob Silfverberg et Stéphane de Costa ont déjà des rôles importants compte tenu du grand nombre de blessés chez les attaquants, et Patrick Wiercioch pourrait jouer davantage en l’absence de Karlsson à la défense.

« On ne remplace pas Erik Karlsson, a rappelé Murray. Nous n’avons personne de son niveau. Nous espérons que d’autres joueurs vont compenser ses minutes de jeu, notre gardien Craig Anderson devra être excellent, tout comme nos défenseurs, et nous devrons trouver une façon de marquer des buts en comité.

« Nous avons quelques jeunes auxquels nous allons donner une chance, plus par nécessité qu’autre chose. J’estime que nous avons un bon noyau de jeunes et je sais que nous avons un bon personnel d’entraîneurs, qui vont avoir un plan pour chaque match qui va nous permettre d’être compétitifs. »

On a demandé à Murray s’il avait considéré échanger Anderson, qui domine la ligue avec un pourcentage d’arrêts de ,949 et affiche la deuxième meilleure moyenne, à 1,58, de façon à donner du temps de glace aux deux jeunes espoirs Ben Bishop et Robin Lehner tout en préparant la saison prochaine lorsque les grands blessés seront de retour.

Murray a répondu en disant qu’il voit Anderson comme « une pierre angulaire à partir de laquelle construire » et a donc repoussé cette possibilité.

Murray a par ailleurs révélé que Milan Michalek, le meilleur marqueur des Sénateurs la saison dernière, s’est tordu le genou durant la période d’échauffement mercredi et qu’on espérait que son absence ne dure qu’un ou deux matchs. Peter Regin est le blessé le plus susceptible de revenir au jeu bientôt, peut-être dès la fin de semaine.

Les Sénateurs occupent présentement le sixième rang de l’Association de l’Est et Murray n’est pas prêt à céder la place parmi les huit premiers en dépit de toutes les épreuves.

« Nous allons nous remettre de tout ça, a-t-il dit. Nous ne sommes peut-être pas les plus talentueux, mais nous avons un groupe de joueurs avec du caractère et nous devons espérer qu’ils vont nous permettre de passer à travers. »

 

La LNH sur Facebook