Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Karlsson se blesse dans une défaite de 4-2 des Sénateurs contre les Penguins

mercredi 2013-02-13 / 23:42 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Karlsson se blesse dans une défaite de 4-2 des Sénateurs contre les Penguins

PITTSBURGH – Dans la salle des médias du Consol Energy Center, environ trente minutes après la victoire des Penguins de Pittsburgh sur les Sénateurs d’Ottawa 4-2 mercredi soir, l’entraîneur des Penguins Dan Bylsma vantait l’ailier Matt Cooke, qualifiant son match de « sa meilleure performance à 5 contre 5 jusqu’ici cette saison ».

De l’autre côté de l’amphithéâtre, Cooke ne bénéficiait pas d’une cote d’amour aussi élevée.

Cooke a obtenu une mention d’aide et il a bien paru alors qu’il a été utilisé régulièrement sur l’aile gauche d’Evgeni Malkin pour la première fois de la saison. Mais les Sénateurs n’ont pas été impressionnés, pas après que leur défenseur étoile Erik Karlsson ait subi une blessure qui le tiendra à l’écart du jeu pour une longue période à la suite d’une collision avec Cooke.

James Neal a marqué à deux reprises et Sidney Crosby a obtenu un but et deux mentions d’aide pour les Penguins, qui ont eu le dessus sur Ottawa pour la deuxième fois cette saison.

Karlsson, âgé de 22 ans et le dernier récipiendaire du trophée Norris, a subi une lacération au talon d’Achille gauche. Il aura besoin d’une opération afin de réparer les dommages, ce qui le forcera à s’absenter pour une période indéterminée, peut-être même pour le reste de la saison.

« De toute évidence, en raison de la manière dont il jouait et de son importance au sein de l’équipe, nous sommes anéantis, avoue le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. Je me sens également très mal pour lui. »

Karlsson évoluait en infériorité numérique lorsque l’attaquant des Penguins Matt Cooke est arrivé par l’arrière et l’a frappé contre la rampe. Le patin de Cooke a semblé toucher l’arrière de la jambe gauche de Karlsson, et ce dernier s’est par la suite tordu de douleur. Il a aussitôt retraité au vestiaire.

Aucune pénalité n’a été décernée à Cooke sur la séquence. Ce dernier a été suspendu à quelques reprises par le passé par la LNH.

« Nous étions engagés dans une bataille pour la rondelle, et il est tombé en hurlant, explique Cooke. Je ne savais même pas ce qui s’était passé.

« C’est un pur accident. Évidemment, je me sens très mal par rapport à sa blessure. Je n’ai pas essayé de faire ça. C’est une blessure que l’on a pu voir à quelques reprises au cours des dernières années, et c’est effrayant. »

Les Sénateurs ne semblaient pas être d’accord avec la théorie de Cooke sur le fait qu’il s’agissait d’un accident. Le directeur-général Bryan Murray a été entendu alors qu’il demandait furieusement à quelques observateurs de regarder la reprise, en insistant sur le fait que Cooke était impliqué.

« Nous savons tous qui était impliqué sur ce jeu », a déclaré l’entraîneur d’Ottawa Paul MacLean. « Mais c’est ainsi que ça passe, les blessures font partie du jeu. Nous devons regarder vers l’avant. »

Karlsson n’est pas le seul joueur d’importance à être blessé chez les sénateurs, qui se sont inclinés pour la cinquième fois à leurs sept dernières rencontres. L’équipe a appris peu de temps avant la mise au jeu initiale qu’elle devrait se passer de l’ailier de premier trio Milan Michalek, qui a été victime d’une blessure au bas du corps pendant la période d’échauffement.

Les Sénateurs devaient déjà se passer du centre Jason Spezza, qui a subi une opération au dos plus tôt au cours du mois.

Pascal Dupuis a également touché la cible, Paul Martin a ajouté deux passes alors que Neal en a obtenu une pour connaître son premier match de trois points de la saison pour les Penguins, qui venaient d’être balayés par les Devils du New Jersey lors d’une séquence aller-retour.

Stephane Da Costa et Jim O'Brien ont répliqué pour les Sénateurs.

Le premier but du match de Neal, marqué avec l’aide de Crosby, était son sixième de la campagne en supériorité numérique, un sommet dans la ligue, et il permettait aussi aux Penguins de créer l’égalité 2-2 à 6:23 de la deuxième période.

Avec ce but, les Penguins ont maintenant marqué en avantage numérique au cours de leurs six dernières parties.

Neal a ensuite procuré l’avance aux Penguins à 1:52 du troisième engagement lorsqu’il a sauté sur un retour de lancer de la pointe Deryk Engelland, qui avait préalablement été dévié par Cooke.

Neal compte maintenant 10 buts à sa fiche, et seul Thomas Vanek des Sabres de Buffalo a fait mieux jusqu’ici avec 12.

« Il possède un excellent lancer qui est très difficile à arrêter lorsqu’il a la chance de prendre son temps et de décocher comme il l’a fait », analyse Crosby, en parlant du premier but de Neal.

Les Penguins ont frappé les premiers pour la 11e fois en 14 rencontres cette saison quand Dupuis a complété un jeu de Crosby à 16:23 du premier tiers.

Pittsburgh a complété la marque lorsque Crosby a marqué à 11:42 du troisième tiers alors que la pénalité pour avoir retenu de Chris Phillips venait tout juste de se terminer. Il s’agissait du sixième but de la saison de Crosby, mais de son deuxième seulement à ses six derniers matchs.

Ottawa a fait vibrer les cordages à deux reprises en 24 secondes à mi-chemin au deuxième engagement. Ils ont profité des largesses du gardien des Penguins, Marc-André Fleury, sur ces deux buts.

Da Costa a marqué immédiatement après la fin d’un avantage numérique, et seulement 40 secondes après que Pittsburgh ait résisté à un 5 contre 3 pendant 1:20. Da Costa se trouvait près de la rampe derrière le filet à la droite de Fleury lorsqu’il a dirigé la rondelle vers le devant de la cage. Le disque a trouvé une façon de se faufiler au travers de l’équipement de Fleury avant de se retrouver derrière la ligne des buts, permettant ainsi à Da Costa d’inscrire son premier de la saison et son quatrième en carrière à son 31e match.

Peu de temps après, sur le lancer suivant, O'Brien a trompé la vigilance de Fleury d’un lancer des poignets, un septième but en carrière en 47 parties, et son quatrième de la campagne.

« Ces deux buts ont changé l’allure du match, explique Fleury. Mais je ne crois pas que quiconque a paniqué, et nous avons continué de suivre le plan de match, et tout a bien été. »

Une journée après avoir mérité son deuxième jeu blanc de la saison, à égalité au sommet parmi les gardiens du circuit, Anderson a alloué quatre buts, le plus haut total pour lui cette année, sur 30 lancers. Avant la rencontre, il dominait la LNH au chapitre de la moyenne de buts alloués et du pourcentage d’arrêts.

Fleury a effectué 27 arrêts pour mériter une quatrième victoire à ses cinq derniers départs.

Cette victoire a été acquise aux dépens d’une équipe diminuée. Pittsburgh, inversement, saluait le retour au jeu des défenseurs Kris Letang et Matt Niskanen, qui avaient tous deux raté quelques rencontres en raison de blessures au bas du corps.

« J’étais quelque peu rouillé, mais dans l’ensemble, je me suis bien senti », révèle Niskanen.

 

La LNH sur Facebook