Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blue Jackets nomment Kekalainen comme nouveau directeur général

mercredi 2013-02-13 / 13:47 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les Blue Jackets nomment Kekalainen comme nouveau directeur général

Depuis qu’il a été embauché à titre de président des opérations hockey des Blue Jackets de Columbus, John Davidson parle de construire l’organisation pierre par pierre.

Mercredi, Davidson a admis qu’il avait ajouté l’une des plus importantes pierres dans son projet de construction avec l’embauche de Jarmo Kekalainen à titre de directeur général. Le Finlandais remplace Scott Howson qui a été congédié, mardi, après avoir occupé le poste pendant près de six ans.

« C’est une grosse pierre, une importante pierre, a dit Davidson. C’est une pierre qui aura un poids important dans notre équipe. »

Davidson n’a aucun doute que Kekalainen, le premier Européen à être nommé directeur général à temps plein dans la LNH, pourra répondre aux attentes.

« Le hockey est vraiment un sport international et il y a très peu de personnes, autant en Amérique du Nord qu’en Europe, qui connaissent mieux le hockey que Jarmo Kekalainen, a déclaré Davidson. Il est intelligent, il est un travailleur acharné et il est un très bon évaluateur de talent. Il est une excellente acquisition pour la grande famille des Blue Jackets et il jouera un rôle important dans nos efforts qui visent à améliorer notre organisation au cours des prochaines années. »

Kekalainen ne pourra joindre l’équipe jusqu’à ce que ses papiers d’immigration ne soient en règle, ce qui devrait prendre quelques jours selon Davidson.

Entretemps, Chris MacFarland, adjoint au directeur général, voyagera avec l’équipe lors du séjour de six matchs à l’étranger qui commencera vendredi à Los Angeles. Davidson a indiqué qu’il devrait également accompagner l’équipe au cours du voyage.

Davidson a aussi fait savoir qu’aucun autre changement n’était prévu au poste d’entraîneur en chef ou dans le personnel de recruteurs.

Davidson et Kekalainen ont travaillé ensemble pendant quatre ans avec les Blues de St. Louis, quand le premier était le président de l’équipe. Kekalainen occupait le poste de directeur du recrutement amateur et d’adjoint au directeur général.

« J’ai toujours eu une relation d’affaires très proche avec Jarmo et une relation d’amitié s’est vraiment développée entre nous à St. Louis, a déclaré Davidson. Il devient le premier directeur général européen de la LNH, mais je vois Jarmo comme une personne qui jouit d’une expérience mondiale. Trente pour cent des joueurs de la LNH proviennent de l’Europe. Jarmo connaît très bien le hockey à travers le monde, pas seulement en Europe mais aussi en Amérique du Nord. Nous nous attendons à ce qu’il fasse du très bon travail pour nous et il est très enthousiaste de se joindre à notre organisation. »

Kekalainen a passé les trois dernières années à titre de directeur général de la formation de Jokerit de la sm-Liiga, la principale ligue professionnelle finlandaise.

Jokerit occupe présentement le premier rang de la ligue avec une priorité de neuf points, après avoir terminé au troisième rang, la saison dernière.

Davidson a indiqué que l’objectif de Kekalainen avait toujours été de devenir directeur général dans la LNH. Le Finlandais avait été un candidat pour le poste à St. Louis quand Davidson avait opté pour Doug Armstrong, ce qui avait mené Kekalainen à accepter le poste avec la formation de Jokerit.

« Je savais qu’il voulait revenir dans la LNH et devenir directeur général, a déclaré Davidson. C’était son rêve et il a travaillé très fort pour l’atteindre. Il est un gars intelligent qui a gradué de l’Université Colgate. Il a suivi plusieurs cours afin d’apprendre comment faire des affaires en Amérique du Nord. Il est une personne qui a une vision mondiale.

« À cette époque, il savait qu’il ne pouvait devenir directeur général dans la LNH, il a donc décidé de retourner chez lui en Finlande, car il avait reçu une offre très intéressante. Il a tiré profit de cette expérience et il a fait du très bon travail, ce qui l’a amené à cette opportunité. Il a connu du succès partout où il est passé. Nous espérons que ce sera la même chose ici. »

Dans un communiqué émis par l’équipe, Kekalainen a écrit: « Je suis très reconnaissant envers la famille McConnell, John Davidson et toute l’organisation des Blue Jackets de me donner cette opportunité et j’ai hâte de me mettre à la tâche. Nous avons un grand défi devant nous, mais je suis confiant qu’en travaillant fort, nous atteindrons notre objectif de bâtir une équipe qui sera prétendante à la Coupe Stanley. »

La force de Kekalainen est son évaluation du talent et il a connu beaucoup de succès en s’occupant des repêchages de joueurs amateurs avec les Sénateurs d’Ottawa et les Blues.

À titre de recruteur européen en chef et directeur du personnel des joueurs avec les Sénateurs de 1995 à 2002, il a supervisé les repêchages qui ont aidé l’équipe à atteindre la finale de la Coupe Stanley en 2007. Parmi les joueurs repêchés sous son règne, on retrouve Chris Phillips, Mike Fisher, Chris Neil, Chris Kelly, Anton Volchenkov, Antoine Vermette et Ray Emery.

Il a déménagé à St. Louis en 2002, où il a sélectionné David Backes, Roman Polak, Ryan Reaves, T.J. Oshie, Patrik Berglund, David Perron et Alex Pietrangelo, tous membres de l’équipe qui a terminé en deuxième place de l’Association de l’Ouest, la saison dernière.

Les Blues ont également pu échanger des choix au repêchage de Kekalainen pour obtenir le gardien Jaroslav Halak et le défenseur Kevin Shattenkirk.

Kekalainen a aussi aidé à remplir la banque de joueurs prometteurs que sont les attaquants Jaden Schwartz, Vladimir Tarasenko et Philip McRae, le défenseur Ian Cole et le gardien Jake Allen.

Davidson a indiqué que l’objectif de Kekalainen à Columbus sera de refaire ce qu’il a accompli à St. Louis.

« À certains égards, il devra refaire un copier-coller, a imagé Davidson. Quand il est arrivé à St. Louis, nous sommes passés par un processus semblable. Les Blue Jackets ont terminé au 30e rang l’an dernier, c’est une réalité de la vie. Nous effaçons le tout et nous reconstruisons… Jarmo sait ce que nous avons fait à St. Louis et il sait comment nous sommes passés par là. Il n’y a pas de poudre aux yeux si tu veux former une bonne équipe de hockey. On doit se relever les manches, il y a du travail qui nous attend et il est très enthousiaste d’entreprendre ce défi. Nous pouvons tous dire ce que nous voulons faire, que nous allons travailler très fort, mais il y a 29 autres équipes qui disent la même chose. Nous devons prendre de bonnes décisions et tenter de les atteindre et Jarmo sait ce qu’on attend de lui. »

Des décisions importantes devront être prises au repêchage 2013 alors que les Blue Jackets détiendront trois choix de première ronde, le leur, celui des Kings de Los Angeles (pour l’échange de Jeff Carter) et celui des Rangers de New York (pour l’échange de Rick Nash).

Avec un repêchage rempli de joueurs talentueux que plusieurs comparent à celui de 2003, ce sera une étape cruciale pour les Blue Jackets.

« On a tenté de trouver tout ce qu’on recherchait chez un directeur général, on a regardé le tout dans son ensemble, on a regardé ses forces, a dit Davidson. Nous savons que le prochain repêchage sera important, car on y retrouvera plusieurs jeunes joueurs très talentueux. Nous avons déjà commencé à avoir des réunions pour savoir comment nous allons aborder le prochain repêchage. Cela va aussi donner du temps à Jarmo de se préparer, car il aura un rôle important à jouer. Ce sera une partie importante de son travail, mais ce ne sera pas la seule. »

L’embauche de Kekalainen est la première décision majeure de Davidson depuis qu’il s’est joint aux Blue Jackets en octobre 2012. Il a indiqué que la décision de congédier Howson, mardi, n’était pas en raison de son travail des six dernières saisons, mais plutôt un changement de culture qu’il entend implanter dans l’organisation.

« J’essaie d’être méthodique et ne pas sauter aux conclusions, parce que c’est dans ce temps-là que nous commettons des erreurs, a dit Davidson. Comme je l’ai mentionné à mon arrivée en poste, j’ai observé la situation. J’ai le sentiment que ça prenait un changement. Nous tentons d’avancer et quelques fois des changements sont nécessaires. Je pense que l’on se retrouve dans cette situation, si vous regardez le tout dans son ensemble, c’était la décision à prendre. Je sais que Jarmo connaîtra du succès. C’est un homme animé. Il va nous aider dans plusieurs domaines. »

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez-le à Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook