Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le trio de Desharnais démantelé; Pacioretty avec Galchenyuk et Gallagher

lundi 2013-02-11 / 14:33 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le trio de Desharnais démantelé; Pacioretty avec Galchenyuk et Gallagher

BROSSARD – Le Canadien a apporté des modifications à deux de ses trios lors de l’entraînement lundi avant de prendre la direction de la Floride où il jouera ses deux prochains matchs contre le Lightning de Tampa Bay mardi et les Panthers, à Sunrise, jeudi.

Le CH a subi la défaite à ses trois derniers matchs et il essaiera de reprendre des forces au soleil alors qu’il traverse sa première période difficile depuis le début de saison.

Brandon Prust évoluait à la gauche de David Desharnais et Erik Cole à l’entraînement tandis que Max Pacioretty jouait avec les jeunes Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk.

C’était sans surprise. Il fallait s’attendre à ce que l’entraîneur-chef Michel Therrien apporte des correctifs à la suite de la cuisante défaite de 6-0 contre les Maple Leafs de Toronto, samedi.

Pacioretty est toujours en quête de son premier but de la saison. Il n’a pas marqué en sept matchs aux côtés de Desharnais et Cole et les trois joueurs ont présenté un différentiel de moins-13 lors des trois derniers matchs – moins-7 contre Toronto.

« De toute évidence, nous n'avons pas obtenu les résultats que l’on voulait, a expliqué Therrien. Je leur ai parlé. Ils savent pourquoi. Il ne semble pas y avoir beaucoup de chimie entre eux. Il faut avoir de meilleurs résultats. Ils avaient une bonne chimie l’an passé et ils ne semblent pas la retrouver. »

Avant l’entraînement, Therrien a eu un entretien avec son capitaine Brian Gionta « pour voir comment les joueurs se sentaient » à la suite du film d’horreur de samedi, où le CH a été humilié au Centre Bell. Il a aussi noté que son équipe avait eu en matinée « un entraînement de qualité » avant le départ pour la Floride.

A-t-il été difficile de démanteler son premier trio ?

« On s’est assis avec eux, a précisé Therrien. Je leur ai montré des séquences sur la vidéo où ils n’avaient pas de succès. J’ai eu des discussions avec eux pour leur dire que si je ne voyais pas de succès, je devrais les séparer. À l’origine, le plan était de les garder ensemble. »

Therrien a apporté des changements en gardant en tête qu’il doit chercher à avoir un bon équilibre avec ses trios.

« Les jeunes (Galchenyuk et Gallagher) ont atteint une étape où on peut leur donner plus de responsabilités. Les jeunes ont beaucoup de vitesse et je pense qu’avec Pacioretty, sa vitesse, sa taille, ils pourraient être difficiles à contenir. »

Quant à Prust, il pourrait provoquer les étincelles nécessaires pour relancer Desharnais et Cole.

« Prust a fait un travail formidable avec nous, a noté Therrien. C’est difficile de jouer contre lui. C’est un meneur sur la patinoire. C’est peut-être ce dont Desharnais et Cole ont besoin. »

Fait à noter, Galchenuyk aura 19 ans mardi et Pacioretty a lancé à la blague qu’il espérait que le jeune l’aide à marquer son premier but de la saison « pour sa fête ! »

En famille

Le Canadien atteindra le quart de la saison de 48 matchs en affrontant le Lightning, qui présente une fiche de 6-5-0. Il s’agira du 12e match du CH mais seulement de son quatrième à l’étranger, où il n’a remporté qu’une victoire (1-1-1).

Après les trois dernières défaites, Therrien a avancé que ce voyage en Floride pourrait être bénéfique.

« Dans une saison, on fait toujours face à l’adversité, a rappelé Therrien. J’ai hâte de voir comment on va réagir lors du voyage. Les joueurs ont démontré beaucoup de caractère et d’émotion à la fin du match (contre Toronto).

« On va voyager ensemble, on va être en famille, a-t-il expliqué. Ça n’arrive pas souvent d’être à l’étranger pendant quelques jours. La plupart du temps, ce sont des matchs aller-retour. Ça va nous permettre de se concentrer sur le hockey. Les gars vont apprendre à se connaître. »

Message de Cole

Après avoir revu la vidéo de la défaite contre les Maple Leafs, Erik Cole a envoyé un message-texte bien senti à ses coéquipiers dans lequel le vétéran de 34 ans a promis d’être meilleur. Il a aussi demandé à ses coéquipiers de prendre le même engagement.

Le défenseur Josh Gorges a apprécié l’initiative de Cole.

« Tout le monde était fâché et on ne pensait pas clairement, a-t-il révélé. Il (Cole) a fait la bonne chose. Il faut bien respirer et aller de l’avant. »

La clé, a renchéri Desharnais, c’est de travailler plus fort.

« Ça va de soi pour tous, a-t-il tranché. Il faut qu’on en donne plus. »

Selon Cole, qui n’a réussi que deux buts, « quelques bons matchs peuvent suffire pour rebâtir la confiance » individuellement et collectivement.

« Toutes les équipes traversent des moments difficiles dans une saison et ça va aller mieux, a-t-il révélé. Je ne suis pas inquiet outre-mesure de mon lent départ mais je ne suis pas content pour autant. Mais ça viendra. »

Pacioretty, lui, a reconnu que son trio avait sous-performé cette saison et qu’il n’a pas été à la hauteur des attentes bien qu’il ait raté quatre matchs en raison d’une appendicectomie d’urgence.

« Ça ne marchait pas », a dit Pacioretty en parlant d’abord de son trio. « Je ne réponds pas aux attentes. La chimie n’y est pas. On n’a pas aidé l’équipe à gagner. Je dois faire mieux. Je ne vois pas ça comme une démotion mais un changement de paysage. »

Le trio de Pacioretty-Desharnais-Cole n’avait réussi que cinq buts cette saison – trois par Desharnais dans l’espace de deux matchs, et deux par Cole – alors que la saison dernière, les trois joueurs avaient totalisé 84 buts au sein du premier trio.

Le Canadien passe beaucoup de temps au banc des pénalités cette saison et il entreprendra son voyage de deux matchs à Tampa Bay en faisant face à une équipe qui possède un des meilleurs jeux de puissance de la LNH.

« Il faudra se montrer intelligent et rester aux aguets, a estimé Gorges. On a pris beaucoup de pénalités jusqu'à maintenant en étant à la poursuite de la rondelle. »

Aucune modification n’a été apportée par Therrien aux trios Rene Bourque-Tomas Plekanec-Brian Gionta et Travis Moen-Lars Eller-Colby Armstrong.

Toujours en pénitence, Ryan White, qui était exclu de la formation samedi en raison de son indiscipline à Buffalo, était le 13e attaquant au cours de la séance d’entraînement. Les paires de défenseurs étaient les mêmes: Andrei Markov-Alexei Emelin, Josh Gorges-Raphaël Diaz et Francis Bouillon-P.K. Subban. Tomas Kaberle et Yannick Weber formaient encore la quatrième paire.

 

La LNH sur Facebook