Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Ryan White reconnaît ses torts après avoir nui au Canadien par son indiscipline

vendredi 2013-02-08 / 16:46 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Ryan White reconnaît ses torts après avoir nui au Canadien par son indiscipline

BROSSARD – Dernier joueur à quitter la glace, le jeune Ryan White a reconnu ses fautes vendredi après avoir encore nui à son équipe dans la défaite de 5-4 en fusillade contre les Sabres, à Buffalo.

Comme la semaine dernière à Ottawa, White a ouvert la porte à l’adversaire par son indiscipline, jeudi. Il a reçu une double mineure pour rudesse au milieu de la troisième période quand le Canadien menait 4-2. Il n’a pas apprécié une mise en échec du robuste Steve Ott et il a décidé de répliquer.

À Ottawa, les Sénateurs avaient marqué deux buts pendant une autre pénalité de quatre minutes de White, qui semble incapable de contenir son agressivité.

White, 24 ans, réintégrait la formation après une pénitence de trois matchs et l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien, n’est pas allé par quatre chemins après la défaite crève-cœur à Buffalo en disant qu’il était « mieux de comprendre ».

Après l’entraînement optionnel de son équipe, Therrien était plus posé que la veille et il n’a pas voulu dire si White sera laissé de côté contre les Maple Leafs de Toronto au Centre Bell.

« J’ai eu une discussion très tôt ce matin avec Ryan White et pour moi, c’est de la régie interne », s’est-il limité à dire. « Je vous ferai part de mon alignement demain. »

Refusant d’en dire davantage sur White, Therrien a toutefois lancé une flèche en sa direction en faisant l’éloge de Lars Eller, soulignant que « Eller a compris le message » contrairement à White. Il reprochait à Eller son manque d’intensité au début de la saison.

Mauvaises décisions

Repentant, White ne s’est pas fait prier pour reconnaître ses fautes après l’entraînement.

« Je suis un joueur robuste mais il y a une ligne à ne pas franchir et c’est dur », a-t-il confié en faisant face à la musique devant les médias. « J’ai pris deux mauvaises décisions et cela a nui à l’équipe. »

Visiblement, White est tombé dans le piège que lui a tendu Steve Ott, dont la réputation d’agitateur est bien connue.

Est-ce une question d’expérience ?

« Un peu, a dit White. Ott est un vétéran et ce fut un geste intelligent de sa part. Il m'a tendu un piège. »

Invité à parler de son entretien avec Therrien, White s’est limité à dire que son entraîneur n’était pas content qu’il ait encore nui à l’équipe par son indiscipline. Il doutait aussi qu’il sera dans la formation contre les Maple Leafs.

Apprécié dans l’équipe, White a reçu les encouragements de plusieurs coéquipiers à la suite de sa dernière faute.

« C’est un joueur d’équipe », a dit Plekanec, qui a été avec P.K. Subban un des deux premiers joueurs à sauter sur la glace. « Je n’ai jamais été dans une situation comme la sienne. J’espère qu’il va s’en sortir. Il donne son cœur pour l’équipe, parfois il en fait trop. J’espère qu’il va rester positif autant que possible. »

« Il (White) doit se sentir mal présentement, a renchéri Colby Armstrong. Je suis déjà passé par là. Il va apprendre de ses erreurs. Tout le monde dans le vestiaire espère qu’il s’en sortira. »

Deux de suite

C’est la première fois que le CH subit deux défaites de suite et les deux fois, la victoire était pourtant à sa portée. Il menait 1-0 après deux périodes contre les Bruins de Boston quand il a concédé deux buts au début de la troisième et il avait une avance de deux buts au milieu de la dernière période à Buffalo.

« Si on veut avoir du succès à long terme, quand tu bâtis une avance en troisième période, tu ne veux pas les perdre », a souligné Therrien. « Hier (jeudi), on était en excellente position pour remporter le match. On a tout de même réussi à amasser un point mais on en a perdu un. »

La saison dernière, il perdait aussi plusieurs avances à la troisième période.

« Ce n’est pas une préoccupation », a affirmé Plekanec, qui totalise six buts et 10 points cette saison. « Il faut seulement trouver une façon de gagner de tels matchs. C’est dur de perdre de la sorte. C’est dommage pour nous.

« On a fait beaucoup de bonnes choses contre Boston, a-t-il expliqué. On avait eu des chances pour porter le score 2-0. Les choses auraient pu être différentes. »

13 points

Malgré ces deux défaites de suite, le CH (6-3-1) totalise 13 points. Il connaît un excellent départ et son défi sera maintenant de conserver le même rythme.

« Sur une période de 10 matchs, j’aime notre fiche, a dit Therrien. Mais ce que j’aime encore beaucoup plus, c’est notre façon de jouer. On est capable d’exploiter notre vitesse et de dicter les matchs. Ce sont des choses comme ça que je regarde.

« Notre jeu défensif est quand même adéquat, a-t-il poursuivi. Les joueurs se sont adaptés très vite aux changements qu’on a voulu apporter. »

Therrien apprécie le travail de Plekanec, qui a marqué deux buts à Buffalo et qui pivote le meilleur trio du Canadien présentement aux côtés de Rene Bourque et Brian Gionta.

L’an passé, Plekanec avait joué avec plusieurs ailiers en raison des blessures.

« Il s’est retrouvé dans une situation difficile l’an passé, a dit Therrien. Il y a de la stabilité, Gionta est en santé, Bourque joue du bon hockey. Il semble y avoir une bonne chimie entre eux. »

Therrien pourrait apporter des modifications à ses trios samedi contre les Maple Leafs, vainqueurs 2-1 contre le CH à l’ouverture de la saison. Les Leafs jouent très bien à l’étranger, ayant remporté quatre victoires en cinq matchs à l’extérieur.

 

La LNH sur Facebook